MW / Accueil / Articles / DOSSIERS - L'ENVERS DU PROGRESSIF (3/3)
TITRE:

L'ENVERS DU PROGRESSIF (3/3)


TYPE:
DOSSIERS
GENRE:

METAL PROGRESSIF



Dans le cadre du grand dossier consacré à l’envers du business du Progressif, notre grand reporter Ping Ping a rencontré pour Progressive Waves les principaux acteurs de ce monde impitoyable.
STRUCK - 18.07.2007 -
0 photo(s) - (0) commentaire(s)

Dans le cadre du dernier volet de ce dossier, Ping Ping termine sa mission en rencontrant pour vous le vénérable et vénéré Torpedo de Progressive Waves qui nous parle de prog' au travers des webzines...

[IMG]http://www.musicwaves.fr/pics/upload/articles/extras/PROG03.jpg[/IMG]

Ping Ping : Peux-tu te présenter rapidement à tes lecteurs/fans ?
Torpedo : Je m'appelle Guillaume. Dois-je faire plus rapide ?

Ping Ping : Bien fait pour moi, j’avais pas à demander rapidement… Au fait, pourquoi un tel site ?
Torpedo : A l'époque où j'ai commencé à écouter du prog, il n'y avait quasiment aucun site qui répondait à ma soif de découverte. Progressia n'était pas un site web comme maintenant mais un fanzine et on ne trouvait que bien peu d'albums chroniqués sur les sites spécialisés. Ayant du temps, je me suis mis en tête de faire un site web pour permettre à d'autres qui n'étaient pas non plus satisfaits de trouver leur bonheur. De versions en versions (Flash, Dotnet), cette idée est devenue le PW actuel.
Ps : J'essaierai un jour de mettre des copies d'écrans des vieilles versions… Voir l'évolution d'un site, c'est rigolo.

Ping Ping : Pourquoi un tel surnom ridicule : « Torpedo » ?
Torpedo : J'ai toujours eu deux pseudos lorsque je jouais aux jeux online. Torpedo et DeathWaffle (traduction : Gaufrette de la mort). Bizarrement, j'ai choisi Torpedo.

Ping Ping : Marrant… Mais ça ne nous explique toujours pas la signification de Torpedo ?
Torpedo : Il n’y a pas de signification… J’aimais bien la sonorité. Continue à t’obstiner là-dessus et je t’envoie faire une interview de Kamelot (Rires) !

Ping Ping : Euh non, ça c’est le bizutage pour interviewer débutant (Rires)… Questions agence matrimoniale : quel âge as-tu ? Quel taf exerces-tu ? Ta formation ?
Torpedo : J'ai 31 ans, je bosse dans l'informatique et j'ai un DUT.

Ping Ping : Quelle est ta motivation ? Quel plaisir tires-tu de Pw : le fait que ce soit un site reconnu et très consulté ou être à la base d'une communauté sympa ?
Torpedo : Le plaisir à écouter des albums est cyclique… Recevoir plus de 50 albums par mois a dû user la flamme qui m'habitait et je suis de plus en plus difficile.
Du plaisir à créer, gérer et faire évoluer le site, j'en ai par contre toujours autant. Comment ne pas être fier d'être passé de 25 visiteurs/mois à 3.000 visiteurs/jour ? Etre arrivé à réunir une équipe ultra compétente d'une quinzaine de chroniqueurs et interviewers qui sont de plus presqu'autant impliqués que moi dans l'élaboration du site est une chance que je ne veux surtout pas perdre.
J'ai eu aussi beaucoup de bonheur à une époque de voir Batric et Peter s'envoyer des « fleurs » sur le forum. Malheureusement les meilleures choses ont toujours une fin…

Ping Ping : Snif ! En fait, quand on y regarde bien Progressive Waves est une sorte de petite entreprise… Comment tiens-tu tes chroniqueurs, cette société à distance ? Justement c’est ce que je trouve extraordinaire : le fait de « manager » des personnes sans les connaître… et de façon plus générale, faire en sorte de créer une communauté si cool sans que personne ne se connaisse !
Torpedo : Je leur fais miroiter plein de choses… Qu’ils seront payés bientôt 50 K€ par mois, qu’ils auront des stock-options, que la nouvelle chanteuse de Nightwish viendra chez eux pour danser Topless, etc… Bien sûr tout ceci est faux… Je sais, c’est ignoble mais ça les fait travailler... (Rires)
« Manager » est un bien grand mot. Ce qui est extraordinaire, c’est surtout l’intelligence collective de tous les participants. Tout le monde sait ce qu’il a à faire et le fait avec une rigueur et une motivation sans faille. Je n’ai presque jamais besoin de les priver de sortie…

Ping Ping : Tes chroniqueurs seraient des personnes adultes ??? Noooon… Plus sérieusement, quel est ton objectif, tes axes d'amélioration ?
Torpedo : En fonction des évolutions technologiques et comportementales, mes objectifs évoluent. Actuellement je travaille sur une nouvelle version de PW qui va se transformer en MW. Cette transformation majeure devenait indispensable du fait de la diversité de plus en plus importante des genres chroniqués sur le site (AOR, Heavy,). Le design sera refait, l'ergonomie améliorée, etc. C'est un énorme travail qui ne devrait pas voir le jour avant la fin des grandes vacances.

Ping Ping : Aaah, les grandes vacances… Mais avant cela, comptes-tu vivre de ta passion ? Si oui : peux-tu nous donner une petite idée de comment ?
Torpedo : C'est le rêve de beaucoup de monde… C'est une idée qui est toujours dans mon esprit sachant que j'ai beaucoup de passions et que je peux développer n'importe quel site pour n'importe quelle passion… Ca me laisse beaucoup de marge de manœuvre. J'ai plusieurs idées mais elles doivent rester secrètes.

Ping Ping : Ok donc chuuuut… Sinon comment as-tu vécu le relatif échec de la vente en ligne ?
Torpedo : J'ai très bien vécu l'arrêt de la vente en ligne que je qualifierai plutôt de relative réussite (non mais)… Faire des paquets tous les soirs parfois jusqu'à 2h00 du matin commençait sérieusement à me peser. Négocier avec les distributeurs, ne pas être livré à temps, résoudre les problèmes de paquets perdus et répondre aux mails de clients la plupart du temps très agressifs (Ne pas avoir la personne devant soi a semblé donner un sentiment d'impunité et de défiance à certains) et j'en passe n'étaient pas la partie la plus palpitante de cette aventure. Je passerai sous silence ma visite à la Direction générale des fraudes après avoir été balancé par un concurrent - et surtout à tort - pour concurrence déloyale.

Ping Ping : Petit canaillou, va ! Et à ce titre, as-tu pensé un moment laisser tomber ?
Torpedo : Si c'est laisser tomber le site, oui. Juste après la fin de la vente en ligne, j'ai eu des propositions d'achat. C'était tentant mais j'ai refusé.

Ping Ping : Qu’entends-tu par « proposition d’achat » ? Tu es notre Robert-Louis Dreyfus désireux de vendre son club de foot à tout prix ? Si c’est le cas, si tu pouvais éviter les canadiens iraniens blanchisseurs de leurs états…
Torpedo : J’ai eu quelques personnes qui étaient intéressés par le site et son système de vente en ligne. Certains voulaient m’aider à créer quelque chose de plus grand, d’autres me l’acheter. J’ai refusé. En plus il faut savoir que je ne parle pas le canadien-iranien-blanchisseur.

Ping Ping : Quel est ton meilleur moment ? Ton plus mauvais ?
Torpedo : Toujours dans le contexte de PW, Je n'ai pas vraiment eu de meilleur moment… Tout est allé crescendo, les visiteurs ont entrainé la popularité qui a amené des partenariats qui ont amené plus de visiteurs, etc. C'est la spirale infernale mais dans le bon sens du terme. Au final ce n'est que du positif.
Je n'ai pas vraiment eu de plus mauvais moment non plus. Disons que ce qui me gène le plus ce sont les retours - heureusement très faibles - des formations qui n'apprécient pas leur note. Quand le retour est hargneux c'est plutôt marrant mais quand il est glacial et qu'il faut se justifier, l'exercice est difficile. C'est d'autant plus gênant quand la relation avec le groupe est très bonne et que nous devons réaliser de lui et en toute objectivité une chronique négative (dernier album d'Alias Eye).

Ping Ping : Comment arrives-tu à concilier vie professionnelle, ta passion PW et ta vie familiale surtout que tu es papa depuis peu ? Fais-tu des sacrifices ?
Torpedo : C'est notamment à cause de l'arrivée de ma crevette que j'ai arrêté mon activité commerciale. Je n'aurai pas pu tout gérer. Pour être tout à fait franc, j'étais largement bénéficiaire mais je ne pouvais pas en vivre. Il fallait donc faire un choix : risquer le tout pour le tout alors que l'industrie du disque est en crise et se lancer entièrement dans la vente ou bien arrêter. Maintenant, je profite de tous les petits moments de libre pour travailler sur le site. Je dois souligner que l'équipe de PW est quasiment autonome et qu'elle pourrait très bien se passer de moi. J'ai par exemple Peter qui s'occupe d'une partie de l'administration et du recrutement ou toi Ping Ping qui a pris en charge la partie interviews.

Ping Ping : Mais tu sais bien que sans toi, nous ne sommes rien !
Torpedo : Evidemment…

Ping Ping : Que penses-tu de l'impact du net sur l'industrie musicale et de ton site ?
Torpedo : Comme toujours, il y a des aspects positifs et des aspects négatifs. Concernant le positif il est clair que l'amateur de musique a une source inépuisable d'informations, actualisée en permanence (PW propose deux à trois nouvelles chroniques par jour) et surtout gratuitement ! Ce dernier point amène à parler du négatif avec le téléchargement illégal. Il est certain que récupérer de la musique via les plateformes telle « la mule » permet de découvrir énormément de groupes et de s'assurer que l'on n'aura pas de mauvaise surprise en écoutant l'album avant de l'acheter. Le problème c'est que l'on est souvent tenté de conserver les fichiers et oublier « sciemment » de rétribuer l'auteur.

[IMG]http://www.musicwaves.fr/pics/upload/articles/extras/PROG04.jpg[/IMG]

Ping Ping : Les plus / moins de PW par rapport à nos « amis » de la toile ?
Torpedo : Je ne crois pas qu'il y ait de plus et de moins par rapport aux autres sites. Il semblerait que naturellement chacun ait trouvé sa place avec ses affinités.

Ping Ping : Si tu devais amener un album, un dvd, un live sur une île déserte ?
Torpedo : Qu'est ce que tu veux que j'aille foutre sur une ile déserte ! (Rires)
Je peux te donner en vrac quelques CD que j'adore :
Ark - Burn The Sun
Sylvan - Posthumous Silence
Pain Of Salvation - Perfect Element
Porcupine Tree - In Abstentia
Etc….

Ping Ping : Très bon choix… Pas mal de références qui figurent dans bon nombre de top 10 (dont le mien). Sinon écoutes-tu autre chose que du prog ?
Torpedo : Oui. Dernièrement j'ai écouté les 5 premiers volumes des comptines d'Anne Sylvestre (Rires). A part ça, je regarde les clips sur MTV et MCM pour voir les tendances. Ce que j'en retiens c'est que la tendance est plutôt aux minettes qui se trémoussent. Ca ne m'attire guère (la musique pas les minettes)… De même ce que l'on qualifie de « rock » à la télé m'apparait être plus de la pop ou de la variété… Des groupes que j'écoute en dehors des mouvances de PW : Air, Archive, Coldplay, Massive Attack, etc.

Ping Ping : Justement, où en est le côté trip-hop dont devait s'occuper Miss Torpedo ?
Torpedo : J'ai souvent une réponse toute faite pour ce genre de questions embarrassantes qui tient en trois lettres… Heureusement que je fais en sorte de rester de poli… (rires)

Ping Ping : Quelle est ta fierté ; savoir que tu réalises ton rêve et celui de tes chroniqueurs ou encore aider le lecteur à l'achat de cd ?
Torpedo : Comme je le disais plus haut, je suis en effet très fier de ce que j'ai construit et j'ai eu beaucoup de chance de trouver les bonnes personnes pour m'entourer. Je ne sais pas si tous les membres du staff réalisent un rêve mais je pense que tout le monde y trouve son compte, du lecteur au chroniqueur.

Ping Ping : Comment as-tu lié autant de contacts avec les labels ? Comment expliques-tu la crédibilité de PW ?
Torpedo : Ca ne s'est évidemment pas fait en un jour. Les premiers CD chroniqués je les ai tous achetés. Je faisais aussi des échanges. Les petits labels ont logiquement été plus les réceptifs à mes premiers appels. Je pense à Quixote, DVS, Progress records, etc. Roger de Replica (à l'époque NTS) qui est en charge de la promo InsideOut a tout de suite cru en nous. Ce fut notre premier gros label. Comme je l'expliquais précédemment, le reste c'est le serpent qui se mord la queue. Avoir des partenaires permet d'avoir plus de CD à chroniquer augmentant l'intérêt du site, augmentant le nombre de visites… qui est un argument de poids pour avoir de nouveaux partenaires… La cerise sur le gâteau est arrivée cette année avec des partenaires comme Roadrunner (Dream Theater, Porcupine Tree) ou Nightmare Records (Beyond Twilight) qui ont fait le premier pas et nous ont contacté pour nous proposer de chroniquer leurs productions et réaliser des interviews de leurs poulains.
Si PW est un site ayant une bonne renommé maintenant c'est surtout grâce à un certain état d'esprit. Nous ne sommes pas des élites et nous savons - ou du moins nous en avons une bonne idée - à quel point la construction d'un album est source d'efforts et de sacrifices. Beaucoup de temps et d'argent sont mis en jeu et une mauvaise chronique peut briser un élan. Nous nous devons d'être honnêtes avec tout le monde : nos lecteurs qui vont mettre la main à la poche sur nos conseils et les groupes qui nous envoient leurs bébés avec l'espoir de nous voir leur créditer une bonne note.

Ping Ping : Que conseillerais-tu à un passionné de musique comme nous : nous rejoindre ou créer son propre site ?
Torpedo : Je pense qu'il est maintenant difficile de démarrer de zéro un site de chronique. Je ne sais pas si j'aurais crée PW en 2007 si un tel site existait déjà.

Ping Ping : Justement quelles sont les qualités requises pour pouvoir gérer/créer un tel site ?
Torpedo : Savoir développer/programmer me semble déjà être un pré-requis. Les blogs resteront des blogs. Il faut ensuite avoir de bonnes idées car se démarquer est de plus en plus difficile. Et enfin il faut pouvoir bien s'entourer, conserver une équipe soudée et motivée ce qui à mon avis est le plus difficile.

Ping Ping : Cela sous-entend-il qu’il faille être informaticien (ingénieur ;-)) pour tenir un tel site ?
Torpedo : Ca aide en effet, sachant que depuis que la chanson débile du même nom est sortie on préfère parler d’« Ingénieur Développeur ». (Rires)

Ping Ping : Hormis être parfait et s'appeler comme notre grand pote ; Struck, quelles sont les qualités requises pour pouvoir être chroniqueur ? Quelles sont tes exigences hormis que les chroniqueurs doivent t'implorer à genou et tête baissée lorsqu'ils te parlent ?
Torpedo : Déjà, s'appeler Struck n'est pas pour jouer en la faveur du chroniqueur. Il en existe déjà un dans l'équipe et on ne peut pas dire qu'il brille par sa modestie (Rires). Ensuite, il faut avoir une bonne plume et pas mal de temps libre. Ecrire une chronique n'est pas une chose aussi simple qu'on pourrait le penser. J'ai eu quelques candidats qui se sont désistés après avoir essayé de réaliser une belle critique d'un album en avouant que l'exercice leur demandait trop de travail… Actuellement j'ai une belle brochette de talents et j'espère pouvoir les conserver encore un bon moment :;)

Ping Ping : Hum, une brochette de chroniqueurs ; ça me donnerait faim tout ça ! Plus sérieusement, et toi, comment travailles-tu une chronique ?
Torpedo : Après quelques années, je commence à avoir mes petites manies. Tout d'abord j'écoute très rapidement - la première minute puis je passe au titre suivant - l'album dans un casque de très bonne qualité ce qui me permet d'avoir une première idée sur la qualité de la production et le genre de musique que j'aurai à entendre. La seconde étape est l'écoute dans la voiture. L'album passe ainsi en boucle pendant mon trajet pour aller et revenir du boulot. Les premiers passages sont souvent peu attentifs et s'avèrent donc très pratiques pour apprécier le coté immédiat ou soporifique d'un album. J'ai souvent des mots qui me viennent à l'esprit que je mémorise. Je note le numéro des pistes qui m'interpellent. La troisième et dernière étape est l'écriture. Tout en écoutant l'album, je commence à écrire. Je dépose en vrac mes premières impressions puis je commence à construire la chronique. Je débute par l'intro dans laquelle j'essaye de placer quelques informations sur le groupe et sur l'album puis j'analyse en toute neutralité les moments forts et les moments faibles. Je consolide les descriptions et je termine par une conclusion personnelle.

Ping Ping : Amusant… car hormis la voiture, je crois savoir que c’est façon de travailler de mon pote Struck…
Torpedo : Ah ? Faudra me le présenter, il pourrait m’être utile… Dis-lui que dans quelques mois il sera payé 50 K€ et que je peux demander à Liv Tyler de venir chez lui l’année prochaine pour lui faire un striptease… (Rires)

Ping Ping : Ce n’était pas plutôt la nouvelle chanteuse de Nightwish ??? Si c'était à refaire ; tu ferais la même chose ? Que changerais-tu ?
Torpedo : Je ferais presque exactement la même chose. Je changerai juste de pseudo pour que l’on ne me pose plus de question désobligeante dessus.

Ping Ping : Au final, combien de temps te prends PW ?
Torpedo : Avec la refonte, un sacré paquet ! J'essaye de concilier ma vie de famille, mon boulot et le site… Ce n'est pas évidement mais heureusement, j'ai une femme compréhensive qui me laisse quelques soirées pour bosser dessus.

Ping Ping : Enfin, que voudrais-tu dire à tes fans… aux lecteurs de PW et chroniqueurs de PW ?
Torpedo : Je pense que le seul fan que j'ai, c'est mon fils. Et en ce moment je lui dis constamment « non » (Rires)
Je n'ai pas grand-chose à dire aux lecteurs. J'espère qu'ils apprécient le site et qu'ils apprécieront encore plus la nouvelle mouture. Je remercie aussi tous ceux qui envoient un mail juste pour congratuler l'équipe, ça fait toujours énormément plaisir.
Aux chroniqueurs je ne leur dis rien, je les fouette… (Rires)


Aïe…. Pour le coup, je ne sais pas si il faut que je te remercie ou non de m’avoir accordé de ton précieux temps pour donner la touche finale à ce dossier...


Plus d'informations sur http://www.7-days.se
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Haut de page
EN RELATION AVEC 7 DAYS
DERNIERE CHRONIQUE
7 DAYS: Into Forever (2010)
4/5

 
AUTRES ARTICLES
L'ENVERS DU PROGRESSIF (2/3)
Dans le cadre du grand dossier consacré à l’envers du business du Progressif, notre grand reporter Ping Ping a rencontré pour Progressive Waves les principaux acteurs de ce monde impitoyable.
DE JOEL STROETZEL (KILLSWITCH ENGAGE) : TRABENDO LE 05/06/07
Avant de se déchainer au Trabendo, le guitariste de Killswitch Engage a bien voulu répondre aux questions de Music Waves dans son méga-bus !
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022