MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - JEFFERSON STARSHIP (22 OCTOBRE 2012)
TITRE:

JEFFERSON STARSHIP (22 OCTOBRE 2012)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

ROCK PROGRESSIF



"Si ça continue ainsi, il n’y a aucune raison que j’arrête avant que je meurs."
STRUCK - 20.03.2013 -
3 photo(s) - (0) commentaire(s)

Quelle est la question qu’on t’a trop souvent posée ?

David Freiberg : Je ne sais pas mais je sens que toutes celles que tu vas me poser vont être très bonnes (Rires) !


[IMAGE1]


Tu n’en as pas marre de voir la carrière de Jefferson Starship résumée au seule titre "Somebody to love" ?

Hum, je ne sais pas trop parce qu’en fait, Jefferson Starship était à l’époque Jefferson Airplane à l’époque de "Somebody to Love". On peut donc dire que ce groupe a eu au moins deux carrières. Et en ce qui me concerne, je n’ai fait partie de Jefferson Airplane que pour la toute dernière tournée. Malgré tout, tout cela est de la vieille histoire dans le sens où Jefferson Starship a une carrière plus longue que Jefferson Airplane mais tout le monde se souvient de Jefferson Airplane parce que c’était le premier !


Mais n’est-ce pas frustrant malgré tout ?

Je ne suis pas du tout frustré, je suis juste content de pouvoir chanter parce que c’est ce que j’aime faire (Rires) !


Comment vis-tu cette tournée internationale qui devrait fêter votre 2.000e concert ?

Tu as raison, c’est effectivement le bon chiffre mais je ne sais pas qui tient les comptes (Rires) ! C’est assez vague mais ce 2.000e concert doit vraisemblablement avoir lieu pendant cette tournée (Sourire) !


On va dire ce soir pour que les fans français se sentent honorés !

Oui, tu as raison, ça doit être ce soir (Rires) !


Et comment se sent-on quand on joue dans un tel groupe qui a fait autant de concerts ?

Je me sens vraiment très chanceux, de pouvoir continuer à faire ça ! C’est assez formidable de voir qu’à mon âge - attention, je ne me sens pas vieux mais c’est quand je vois mon passeport que je me rends compte combien de décennies sont derrière moi (Rires) - j’ai autant de plaisir à faire ce que je fais, plus que je n’en ai jamais eu ! C’est la vérité, je n’ai jamais eu éprouvé autant de plaisir à chanter grâce notamment à cette jeune fille (il montre Cathy Richardson à nos côtés).


C’est effectivement la chose la plus importante : être heureux !

Eh bien, c’est la raison pour laquelle j’ai arrêté de jouer avec le groupe pendant 20 ans. Je l’ai quitté en 1985 quand le groupe est entré dans une spirale commerciale. Attention, je n’ai rien contre l’aspect commercial de la musique mais ça ne correspondait pas à ce que je voulais faire et c’est la raison pour laquelle, j’ai quitté le groupe et je suis devenu un musicien de studio. Et puis, j’ai accepté de revenir pour un concert en 2005 et on a tellement eu de plaisir que je suis revenu, c’est aussi simple que cela (Rires) ! Et si ça continue ainsi, il n’y a aucune raison que j’arrête avant que je meurs.


38 ans après la création du groupe, pensais-tu que tu répondrais aux questions d’un mec né l’année de naissance du groupe ?

En gros, si je pensais que nous ferions de la musique aussi longtemps ? Non, je ne pensais déjà pas vivre aussi longtemps (Rires) !


Finalement, comment expliques-tu ce succès et cette longévité même si le groupe a connu différents line-up ?

Je ne peux pas l’expliquer ! C’est juste de la chance ! Je ne sais pas, j’espère que nous sommes toujours populaires, ça dépendra du monde qui viendra ce soir : j’espère qu’ils seront nombreux (Rires) !


Mais au-delà des changements de line-up, le groupe a également changé de nom. Pour autant le succès est toujours au rendez-vous que ce soit avec Jefferson Airplane, Jefferson Starship voire Starship ?

Oui même si je n’ai pas fait partie de Starship, c’est assez incroyable ! Mais le fait est qu’il y a de vraiment bonnes chansons et c’est - je pense - la seule explication ! Et là où j’éprouve le plus de plaisir c’est quand je chante avec deux autres personnes pour faire une harmonie à trois voix. Et c’est vraiment un don du ciel que de pouvoir faire cela tous les soirs !


Concernant le concert de ce soir, quel est votre lien avec le public français ?

Tu sais quoi ? C’est la première fois que je vais jouer en France.


Et comment te sens-tu à quelques heures de cette première rencontre ?

Je suis vraiment impatient parce que j’ai croisé des fans français à l’aéroport en 2005. En effet, j’aurais dû jouer lors de la tournée en 2005 mais ma femme était malade et j’ai dû me rendre à l’hôpital pour être avec elle. C’est donc la première fois que je suis sur Paris si on fait abstraction des trois heures où je suis resté dans l’aéroport (Rires) !


Le groupe a rejoint le Rock’n’roll Hall of Fame, te considères-tu comme une légende de la musique ?

Mais je ne suis pas au Rock'n’roll Hall of Fame ! Quand ils ont décidé d'y mettre Jefferson Airplane je crois qu'ils n'ont pris que les membres originaux... Or à ce moment-là je n'étais pas encore dans le groupe - je n'avais fait partie que de la dernière tournée - je présume que c'est la raison pour laquelle je ne suis pas dans le Hall Of Fame. Ma basse, du temps de QuickSilver Messenger Service, y est installée, mais pas moi. Mais pour être franc, cela m'importe peu (sourire) !


Mais tu es conscient que certains fans te perçoivent comme tel ?

Je suis stupéfait parce que je ne suis pas une personne différente des autres, j’ai juste plus de chance…


Vous avez sorti plein d’albums qui ont connu d’énormes succès commerciaux, à l’inverse, votre dernier album "Tales From The Mothership" contient 4 cds… En gros, pourquoi avoir sorti un tel produit ?

(Rires) Ce n’est pas une décision qui nous revient, c’est notre management qui a pensé qu’il serait bon de sortir un album qui contiendrait nos répétitions, chaque moment de la vie du groupe… Ils ont pensé que certaines personnes seraient intéressées par un tel document dans cet environnement bizarre à Mexico… et ces OVNI…


[IMAGE2]


Ce peut être amusant pour vous…

… oui !


… mais tu es conscient qu’une telle sortie puisse décevoir vos fans qui vont se demander pourquoi avoir sorti un cd de répétition, un de balance… Pour être honnête cet album ne fait pas honneur à Jefferson Starship dont on attend mieux…

En fait, pour être totalement honnête, je n’ai même pas écouté le produit fini (Rires) ! Je ne sais pas quoi te dire, à l’instar des autres membres du groupe, nous avons été mis devant le fait accompli quand on nous a dit qu’on allait sortir cet album…


Tu ne sembles donc pas satisfait par une telle sortie ?

Il faut prendre cet album pour ce qu’il est : un document historique (Rires) ! En clair, je ne peux pas dire si je suis satisfait ou pas : premièrement, nous avons joué tout ce qu’on entend et ces répétitions sont de longs jams et je pense que notre manager aime beaucoup les longs jams en répétition, c’est pourquoi il a les pris ! Je pense aussi qu’il a voulu faire un document comme l’a fait Grateful Dead avant nous : un document complet de tout ce qu’il s’est passé avec toutes les discussions… Je suppose que certaines personnes veulent écouter ça… Mais pas moi (Rires) !


A propos de concert, qu’allez-vous jouer ce soir ?

Je ne sais pas non plus, je n'ai la set-list que juste avant le concert !


A ce propos, le concert joué sur "Tales From The Mothership" débute par une chanson à l’ambiance piano-bar atmosphere qui peut difficilement chauffer un public qui pourtant n’attend que ça : pourquoi avoir commencé ce concert d’une telle façon ?

Maintenant que tu m’en parles, tu me donnes vraiment envie d’écouter cet album (Rires) ! C’est difficile de se souvenir mais je ne pense pas que ce soir sera comme ça. Le concert enregistré était expérimental, nous avions toutes ces personnes présentes : Jack Traylor, Darby Gould… tous ces chanteurs ! Ce soir sera différent, le groupe sera dans une composition plus réduite et le spectacle sera meilleur. En plus nous avons un nouveau batteur qui a joué notamment avec Paul Rodgers, Rorry Gallagher…


Si tu devais choisir un titre pour faire découvrir Jefferson Starship à quelqu’un qui ne connaîtrait pas le groupe, quel titre choisirais-tu et pourquoi ?

C’est difficile parce que ce que nous jouons aujourd’hui est la représentation de toute la carrière de Jefferson Airplane, Jefferson Starship… Nous jouons les chansons de tout le monde, il y en a pour tous les goûts !


On peut dire la set-list de ce soir ?

Je ne suis pas sûr mais il est probable que nous jouions "Wooden Ships", "Somebody to Love", "White Rabbit" bien sûr, "Ride the Tiger"… des chansons de QuickSilver Messenger Service : "Fresh Air", "Pride of Man" peut-être…


Comment juges-tu tes premiers albums avec le recul ?

Mes premiers albums dans QuickSilver Messenger Service ? Quand je les écoute encore aujourd’hui, je les trouve plutôt bons surtout quand tu sais que ce sont les premières choses que nous ayons faîtes en studio !


Quel est ton meilleur souvenir d’artiste ?

Oh… Il y a tellement que c’est impossible d’en donner un… Le Monterey International Pop Festival peut-être ? Plus que le fait d’y jouer, c’est le fait d’y être. Je ne pense pas qu’un festival d’une telle envergure ait eu lieu avant celui-là. Un festival réunissant Ravi Shankar, The Who, Jimi Hendrix, Otis Redding, Janis Joplin, The Birds et tant d’autres… et Jefferson Airplane au milieu de tout ça ! Oui, c'est d'avoir participé à un tel événement historique, au meilleur concert qui n’ait jamais eu lieu selon moi…


Avec le recul, tu dois te dire que c’est incroyable d’avoir participé à un tel événement et pouvoir fêter son 2.000e concert lors de cette tournée en 2012…

Je suis bouddhiste et chaque jour, je prie pour chaque personne qui a pu faire partie de ce passé. J’essaie de me rappeler chacune de ces personnes et je prie pour leur bonheur. Et même si tu as des jours moins bons, tout ce qu'il t’arrive fait partie de toi et au final, les problèmes que tu rencontres sont probablement les meilleures choses qui peuvent t’arriver quand tu dois les surmonter. C’est ainsi que je vois tout cela !


Dans ces conditions, quel pourrait être le pire souvenir même si tu m’as dis que les problèmes pouvaient être les meilleures choses ?

Oui, en fait, c’est comme la vie : tous les jours, tu te retrouves devant des murs que tu dois dépasser ! Mais avec le recul, quand je regarde ce qu’il s’est passé avec QuickSilver Messenger Service ; il y a eu des choses bizarres comme quand nous nous sommes retrouvés à trois et nous nous demandions ce qui allait nous arriver, c’est à ce moment que j’ai vraiment réalisé que j’étais heureux ! Tu vois ce que je veux dire ? Tu penses que tu es misérable mais tu réalises que tu vis les meilleurs moments de ta vie… Et c’est ce qui s’est passé quand Nicky Hopkins a rejoint QuickSilver Messenger Service et ça a été superbe… jusqu’au moment où je suis parti pour rejoindre Jefferson Airplane (Rires) ! C’est à ce moment que tu te rends compte à quel point un homme peut être chanceux !


On a commencé cette interview par la question qu’on t’avait trop souvent posée au contraire, quel est celle que tu souhaiterais que je te pose ?

Je pense que tu me l’as plus ou moins posée : à quel point je suis heureux… C’est mon métier : d’être heureux et d’essayer de rendre les gens heureux (Rires) !


Et je te souhaite de l’être encore pendant des années…

Merci beaucoup !


Avant de se quitter, voudrais-tu dire un dernier mot aux lecteurs de Music Waves et peut-être même en français ?

En français ? "Bonsoir Paris" (Rires). Quand j’étais adolescent, j’ai pris le français comme langue étrangère parce que j’ai eu la sensation que j’adorerais Paris et aujourd’hui, ça se réalise : j’ai 64 ans et c’est la première fois que je viens ici alors que j’ai toujours rêvé de venir ici… Je suis donc très impatient de jouer ce soir à Paris !


[IMAGE3]


Merci

Merci à toi pour toutes ces questions très intéressantes qui me font penser que je ferais bien d’écouter ce dernier album (Rires) ! Et je suis désolé s'il a pu décevoir certains d’entre vous mais le public français qui viendra ce soir verra que nous sommes capables de faire bien mieux (Sourire) !


Merci à Loloceltic pour sa contribution...


Plus d'informations sur http://www.jeffersonstarshipsf.com/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 824
  • 825
  • 826
Haut de page
EN RELATION AVEC JEFFERSON STARSHIP
DERNIERE CHRONIQUE
JEFFERSON STARSHIP: Tales From The Mothership - Roswell UFO Festival - July 3. 2009 (2012)
1/5

DERNIERE ACTUALITE
JEFFERSON STARSHIP : Nouvelle vidéo
 
AUTRES ARTICLES
DE ANGE (09 FÉVRIER 2013)
Entretien avec Christian Decamps, passionné toujours passionnant, et iconoclaste dans le cadre du concert de Ange à Bourg-En-Bresse le 9 février 2013
VOODOO CIRCLE (08 FÉVRIER 2013)
"Je veux que les gens se disent que cet album est un super album de Whitesnake que ces derniers n’ont pas fait."
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022