MW / Accueil / Articles / DOSSIERS - ADIEU ET MERCI POUR TOUT JEFF BECK
TITRE:

ADIEU ET MERCI POUR TOUT JEFF BECK


TYPE:
DOSSIERS
GENRE:

ROCK



La vie est faite de rencontres.. Une rencontre avec un grand guitariste qui restera vivant pour toujours.
THIBAUTK - 19.01.2023 -
0 photo(s) - (2) commentaire(s)

La vie c’est avant tout des rencontres. Je suis entré en collision avec la musique de Jeff Beck par l’intermédiaire d’un autre choc monumental “Amused To Death”. Sur ce disque, Roger Waters avait convié le guitariste afin de souligner son œuvre de traits de guitare fulgurants. C’est ce qui m’a fait fondre lors de l'écoute de la guitare solitaire qui tisse une trame mélodique chatoyante sur ‘The Ballad Of Bill Hubbard’. Il y étalait une palette de jeu que tout guitariste rêverait de posséder : vibrato main droite ample et expressif, bend soyeux, son clair tranchant et notes placées avec justesse. Il m’a fallu, comme une nécessité vitale, me plonger dans sa discographie.



En 1992, Jeff Beck affichait déjà plus de vingt années d’une carrière aux multiples facettes : depuis ses débuts avec les Yardbirds et ses compétitions techniques avec Jimmy Page, jusqu’à ses hits radiophoniques avec Rod Stewart, ses expérimentations jazz-rock inspirées de Mahavishnu Orchestra, ses explorations de l’électronique et ses reprises de standards pop. Que ce soit en groupe, en solo, en trio, avec Rod Stewart, avec Joss Stone ou avec Jimmy Page, il proposait des chansons marquées par une empreinte caractéristique du rock des Yardbirds au jazz-rock de “Blow By Blow”, au rock lourd de “Guitar Shop” ou à la pop de “Flash” et ses hits. 



C’est la diversité du jeu et des compositions qui m’a immédiatement marqué dans sa discographie. Jeff Beck est mon inspiration de guitariste, ses bends sensuels ou nerveux, ses vibratos fluides sont des exercices d’application pour tout guitariste en herbe qui voudrait gagner en expressivité. Avec un jeu inspiré des maîtres du rock'n'roll (comme le prouve “Crazy Legs”, somme d’hommage à Gene Vincent et Cliff Gallup) il allait de l’avant en mariant rock et électronique (‘What Mama Said’), pop, le hard rock et les prémices du heavy. Il m’a fait aimer les pistes instrumentales aux mélodies variées qui donnent la chair de poule et à l’apparente simplicité mais si difficiles à reproduire. Ses bends magiques, ses accélérations, ses riffs plombés et ses notes piquées pleines de groove. Même s'il était un guitariste “pour les guitaristes”, il était populaire car il tissait de belles mélodies accessibles. Je garderai en tête ma première émotion à l’écoute de ‘Cause We’ve Ended As Lovers’. 



Il composait des tubes aux harmonies pleine de classe à des années-lumière des standards de leurs époques, il revisitait les hits : ‘She’s A Woman’ des Beatles parée d’une talkbox psychédélique, ‘Gooby Pork Pie Hat’ de Charlie Mingus - pour lequel l’auteur félicitera Jeff Beck pour l’excellence de sa version, ‘Superstition’ de Stevie Wonder qu’il imprègne d’une énergie rock. Plus qu’une nouvelle interprétation, chaque reprise était transcendée. Avec “Blow By Blow” puis “Wired” il m'a invité à pénétrer dans le monde du jazz-rock... je suppose qu’il a conduit tant d’amateurs de guitares grasses et immédiates vers les territoires d’une musique construite. 



Jeff a marqué par son talent la musique populaire de ces soixante dernières années, une étoile s’est évanouie, mais d’autres vont naître, portées par ses mélodies qui résonnent à jamais. Merci à Jeff d'avoir donné la passion de la guitare et de la musique à un petit mec de 20 ans. Merci de m'avoir fait découvrir des mondes musicaux peuplés de vibrations insoupçonnées... 



“I am devastated to hear the news of the death of my friend and hero Jeff Beck, whose music has thrilled and inspired me and countless others for so many years.” David Gilmour

“He was such a big influence on me. His playing brought me to tears many times. His heart and soul were connected to his fingers and what came out was full of love and beauty.” Jason Becker

“Un génie s’en va … RIP Jeff Beck. Tu étais une grande inspiration pour moi. Je suis choqué. Inimitable, inclassable, animal indomptable, diable rock’n’roll au jeu nerveux, sensuel et sauvage.” Axel Bauer

“Jeff Beck, quelle tristesse ! Peu de guitaristes font l'unanimité, lui était respecté par tout le monde, du rock au jazz... Un son, un toucher, une identité, un univers, une intention sur chaque note. Nous perdons un géant.” Patrick Rondat

“The loss of our friend Jeff Beck is crushing. All our love and prayers go out to his family, his friends, and his fans around the world. Until we meet again, Jeff.” Buddy Guy

“The six stringed Warrior is no longer here for us to admire the spell he could weave around our mortal emotions. Jeff could channel music from the ethereal. His technique unique. His imaginations apparently limitless. Jeff I will miss you along with your millions of fans. Jeff Beck Rest in Peace.” Jimmy Page

Et le dernier, peut-être le plus beau, le plus émouvant et le plus juste...

“Jeff, thank you for believing in me before anyone else did. You stood behind me and told everyone to take me seriously. You treated me like a daughter to the point where Wikipedia actually thought that was true.

Actually, I did too.” Tal Wilkenfeld (bassiste de Jeff Beck)



Plus d'informations sur http://www.jeffbeck.com/
 
(2) COMMENTAIRE(S)  
 
 
THIBAUTK
20/01/2023
  0
C'est étonnant comme chacun à une relation si particulière avec la musique de Jeff Beck et de quelle manière on se souvient d'un morceau particulier qui nous est cher. C'est encore plus étonnant que les gens ne s'accordent pas sur un titre en particulier, comme si les différents titres de son oeuvre pouvaient toucher chacun d'entre nous.
NUNO777
20/01/2023
  1
Bel hommage, merci Thibaut et MusicWaves de pointer les moments importants. Grosse perte, immense musicien. Difficile d'extraire un titre en particulier mais puisqu'on peut s'autoriser à évoquer l'intime dans ces moments là Jeff a sorti quelques morceaux que j'ai toujours du mal à écouter sans une profonde émotion tant ils me touchent. Je n'avais par exemple pas écouté 'Declan' depuis longtemps pour cette raison. Et bien, il me fait toujours le même effet.
Haut de page
 
Haut de page
EN RELATION AVEC JEFF BECK
DERNIERE CHRONIQUE
JEFF BECK: Emotion & Commotion (2010)
4/5

Classe et mélancolique, "Emotion & Commotion" est un enchantement à chaque note du maître.
DERNIERE ACTUALITE
Décès de JEFF BECK
 
AUTRES ARTICLES
LES ALBUMS DE DÉCEMBRE 2022 A NE PAS MANQUER
Music Waves vous propose désormais tous les mois la sélection mensuelle de la rédaction et les lauréats de décembre 2022 sont...
JOE STUMP (13 SEPTEMBRE 2022)
L'actualité chargée de Joe Stump a rendu possible cette interview sans concession dans laquelle le "Shredlord" se livre comme jamais en nous livrant des confessions croustillantes....
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2023