MW / Accueil / Articles / COMPTE-RENDUS DE CONCERT - READY FOR PROG FESTIVAL - 2EME JOURNÉE - 23 OCTOBRE 2021
TITRE:

READY FOR PROG FESTIVAL - 2EME JOURNÉE - 23 OCTOBRE 2021


TYPE:
COMPTE-RENDUS DE CONCERT
GENRE:

METAL PROGRESSIF



Music Waves vous donne rendez-vous pour suivre le compte-rendu de la deuxième journée du RFP 2021 !
DARIALYS - 25.11.2021 -
19 photo(s) - (0) commentaire(s)

Après la réussite de la première journée du festival avec Altesia, Soulsplitter, Mörglbl et Noveria, nous poursuivons le compte-rendu du deuxième jour, samedi 23 octobre 2021. Si la jauge de 300 personnes n’était pas atteinte la veille au soir, ce deuxième soir affiche complet depuis quelques jours. Il faut dire que l’affiche est particulièrement alléchante avec ConsciencePoem, Kadinja et Leprous.

 

CONSCIENCE

Conscience ouvre le bal et reprend quelques classiques de son dernier album, "In The Solace Of Harm’s Way", salué par la critique à sa sortie en 2019. A l’instar de Mörglbl, les musiciens semblent réellement heureux d’être là et de retrouver leur public après un long sevrage de concerts. Si le groupe parisien n’a pas une grande discographie, sa maîtrise musicale est imparable. La formation se démarque notamment en fin de set par un medley improbable et osé, en reprenant tour à tour Metallica, Dream Theater, LMFAO et le titre ‘Shallow’ de la bande originale du film "A Star Is Born". Tout comme Altesia la veille, les Franciliens ne bénéficient que de peu de temps de set, ce qui fut aussi frustrant pour les musiciens que pour le public. Ce premier concert a le mérite de mettre l’eau à la bouche pour accueillir le groupe suivant.







POEM

Les Athéniens de Poem prennent le relai de Conscience, avec leur metal alternatif aux accents progressifs, pouvant rappeler la musique des Suédois de Soen. Plutôt que de s’illustrer dans un registre technique, les atmosphères distillées par les Hellènes sont souvent lourdes et lentes, permettant ainsi à leur chanteur George Prokopiou de poser sa voix puissante, ancrée et impeccablement précise tout au long du set. Le groupe n’était plus monté sur scène depuis deux ans, et cela se ressent dans l’envie et dans l’énergie communiquées généreusement tout au long de leur partie. A cela s’ajoute une forme d’humilité et d’émotion, accompagnée d’une véritable maîtrise instrumentale et vocale (comme ce fut le cas chez tous les groupes présents ce soir-là). L’une des grandes satisfactions de cette double soirée.







KADINJA

Kadinja était à n’en point douter l’une des formations les plus attendues de la soirée, grâce à la propreté de leur metal très technique et à la renommée de leur batteur Morgan Berthet ou de leur guitariste Pierre Danel, véritables figures de proue de la scène djent française. Vingt-quatre heures avant le début de leur concert, les Franciliens annonçaient officiellement le départ de leur chanteur Philippe sur les réseaux sociaux, fraîchement remplacé par Clem Richard pour l’occasion. Avec une seule répétition à leur actif sous ce line-up, la performance des Parisiens s’avère majuscule, grâce à un djent d’une grande technicité exécutée avec brio. Steve Tréguier, bassiste de la formation, ne pouvant assurer le spectacle, son instrument a été samplé pour l’occasion afin de garantir une expérience complète pour le public. Cela n’empêche pas le quatuor de déployer une énergie folle avec une puissance dévastatrice.







LEPROUS

Il est déjà l’heure pour Leprous de monter sur scène. Le public s’amasse dans la chaleur du Métronum pour assister à la prestation du groupe que tout le monde attend impatiemment. Le rideau s’ouvre et dévoile une scène vide pendant quelques minutes, le temps de laisser l’excitation du public monter avec une petite musique de fond. Le guitariste Tor Oddmund Suhrke entre seul et se positionne au piano, le temps de lancer le nouveau titre ‘Running Low’. Suivi de près par Einar Solberg et le reste du groupe, le public toulousain est conquis d’avance.

Présents au Ready for Prog ? pour promouvoir leur nouvel album "Aphelion", le quintette interprète cinq morceaux de son dernier opus pour la première fois sur scène, sans toutefois oublier leurs albums précédents dans lesquels ils piochent allègrement. Pendant près d’une heure et demi, les cinq Norvégiens produisent un spectacle d’une maestria et d’une qualité exceptionnelles. Les morceaux de "Pitfalls" et de "Aphelion" prennent une tournure plus électronique. Au total, trois des musiciens interviennent parfois à deux ou à trois derrière les claviers pour tenter de reproduire cet aspect électro le plus fidèlement possible par rapport aux versions CD. Les technologies utilisées étant toutes nouvelles pour le groupe, quelques petits ajustements ont été nécessaires, et le groupe s’en amuse avec humilité. A ce niveau-là, Einar Solberg, outre sa prestation impériale au chant, apparaît particulièrement à l’aise, bavard et vraiment drôle. Privé de concert pendant plus d’un an et demi, les Norvégiens semblent particulièrement heureux d’être présents et à leur habitude, déploient une énergie considérable, notamment sur les morceaux les plus metal (‘Rewind’, ‘Mirage’) bien qu’ils ne soient pas très nombreux sur la setlist.

Clôturant le set avec ‘The Sky Is Red’, le groupe termine son set de la plus belle des manières, avec l’un de ses titres les plus progressifs et un final à la fois dantesque et chaotique. Alors que les Norvégiens fêteront l’année prochaine leur vingt ans de carrière, leur progression vertigineuse et leur maîtrise irréprochables, ils nous ont démontré une fois de plus que leur place était tout en haut de la scène progressive - bien que l’aspect progressif de leur morceau se soit quelque peu diffusé ces dernières années. Peu importe ! Le moment passé en leur présence restera gravée dans la mémoire de bien des festivaliers.













Nous tenons à féliciter le Ready for Prog? et leurs bénévoles pour cette nouvelle édition d’une grande qualité, qui a permis de révéler des groupes prometteurs (Altesia, Soulsplitter) et d’asseoir la notoriété de certains cadors (Leprous, Kadinja, Mörglbl), aux profils tous très différents mais complémentaires. Malgré les difficultés inhérentes à l’organisation et au covid, le festival toulousain s’en sort avec brio et l’on a déjà hâte de les retrouver l’année prochaine pour une édition assurément tout aussi qualitative.


Merci à Thierry Bouriat de Promo Band pour ses photos. Retrouvez-le aussi sur Facebook !



Plus d'informations sur https://www.facebook.com/readyforprogfestival/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 20596
  • 20597
  • 20598
  • 20599
  • 20600
  • 20601
  • 20602
  • 20603
  • 20604
  • 20605
  • 20606
  • 20607
  • 20608
  • 20609
  • 20610
  • 20611
  • 20612
  • 20613
  • 20614
Haut de page
EN RELATION AVEC READY FOR PROG ? FESTIVAL
DERNIERE ACTUALITE
READY FOR PROG FESTIVAL : NOVERIA REMPLACE DARKWATER
 
AUTRES ARTICLES
EXHORTED (15 OCTOBRE 2021)
La scène metal française regorge de jeunes talents dont nous nous faisons l'écho mais pas seulement... Les vieux bâtards d'Exhorted déboulent, prêts à en découdre et donner une leçon de death à la nouvelle génération....
LP (07 OCTOBRE 2021)
La chanteuse du phénomène 'Lost On You' revient avec un nouvel album baptisé "Churches" pour une interview haute en couleur !
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021