MW / Accueil / Articles / EDITOS - EUROVISION. SNIFFER N'EST PAS JOUER!
TITRE:

EUROVISION. SNIFFER N'EST PAS JOUER!


TYPE:
EDITOS
GENRE:

AUTRES



Il y a un mois presque jour pour jour, l’édition 2021 de l’Eurovision faisait roi de l’Europe musicale les rockeurs italiens de Maneskin. Mais quid de la France ?
STRUCK - 07.07.2021 -
2 photo(s) - (2) commentaire(s)

Il y a un mois presque jour pour jour, l’édition 2021 de l’Eurovision faisait roi de l’Europe musicale les rockeurs italiens de Maneskin.





Après la polémique sur le vrai faux rail de coke sniffé par son chanteur suivie de celle d’accusation de plagiat par The Vendettas, le rock’n’roll a été fait roi d’Europe comme il l’avait été il y a quelques années avec les monstres préférés de Michel Drucker, Lordi.





Pas que nous soyons d'ardents adeptes de ce concours musical que d'aucuns trouvent ringard mais comme tout supporter d'une équipe nationale à des épreuves sportives, nous sommes curieux du résultat (souvent piteux). Alors où se situe la France dans tout ça en 2021 ? Deuxième, ma pauvre dame… et pourtant, il y a bien longtemps qu’une telle place n’avait pas été atteinte par notre pays. Depuis 1991 pour être précis et ‘C’est le dernier qui a parlé qui a raison’ d’Amina ou le plus marquant ‘White and Black Blues’ de Joëlle Ursulle (titre coécrit avec Serge Gainsbourg)… Mais malheureusement, ce n’est pas encore cette année qu’on n’entendra plus parler de 'L’oiseau et l’enfant' qui avait vu Marie Myriam triompher en 1977…





Fort de ce constat historiquement cinglant, l’objet de cet édito n’est pas de faire un bilan de la France à l’Eurovision comme Stéphane Bern pourrait faire l’énumération des rois qui se sont succédés au trône du royaume de France.

Non, la question qui se pose est de savoir si la très honorable deuxième place de ‘Voilà’ de la très talentueuse Barbara Pravi était représentative de ce que la France était capable de proposer aujourd’hui d'un point de vue strictement artistique. Est-ce qu’un titre poignant interprété avec conviction par une artiste évoquant la môme est représentatif du Top 50 français ?

Vous qui attendez avec impatience tous les mois les TOP WAVES, vous savez que les premières places de nos charts hexagonaux sont investis par des artistes urbains qui balancent leur flow à la face du public.

Et c’est là où nous voulions en venir : quitte à récolter des places d’honneur, pourquoi ne pas proposer des artistes qui représentent la France musicale actuelle ? Outre les artistes urbains rap meilleures ventes françaises, la France était reconnue pour sa scène électro effervescente avec des artistes mondialement reconnus comme feu-Daft Punk - multirécompensés aux Grammy Awards - Phoenix (également récompensé aux Grammy Awards), David Guetta et consorts…
Dans un style qui nous concerne plus, la France a l’un des groupes de metal extrême les plus en vogue dans le monde (Gojira pour ne pas le citer) sans compter son vivier extrêmement vigoureux. A cet égard souvenons-nous qu’il y a quelques années, Ultra Vomit - qui n'est plus à un buzz près en arpentant les pelouses de l’Elysée il y a un peu plus d'un mois - avait fait l’objet d’une pétition pour que le groupe nous représente.





Dans ces conditions, pourquoi proposer en 2021 une musique évoquant Edit Piaf et donc les années 1950-1960 ? Pas que nous ayons une aversion particulière contre la variété française, mais finalement, quelle image laissons-nous à nos voisins européens ?

Alors que de son côté - en tant que lauréat de l’édition 2021 - l’Italie présente une image rock’n’roll, la France - bien que représentée par une artiste au talent indiscutable et indiscuté-  donne une image d’une culture passéiste, pour ne pas dire poussiéreuse à l’image du pays dans sa globalité à savoir finalement dépassée que ce soit d’un point de vue sociétal, économique…


Loin de nous l’idée de vouloir révolutionner le logiciel conservateur - mais finalement pas loin d’être obsolète - de notre pays, nous aurions préféré voir un représentant hexagonal qui serait le reflet des goûts de certains de nos contemporains et pas uniquement de ceux qui remplissent nos cimetières.

Et ainsi à défaut d’être glorieux, notre représentant serait au moins en accord avec une frange de la France contemporaine qui pourrait s’identifier à son artiste, le supporter voire cautionner le résultat qui en découle.





Et finalement, puisque la prestation et le triomphe de Maneskin n'est pas sans rappeler celui de nos amis de BlackRain à La France a un incroyable talent, ne pourrions-nous pas imaginer qu'un artiste "rock" représente enfin la France lors d'une édition de l'Eurovision ?



Plus d'informations sur http://www.gojira-music.com/
 
(2) COMMENTAIRE(S)  
 
 
THIBAUTK
07/07/2021
  0
L'eurovision est un concours qui a toujours été à la marge et a rarement fait émerger des artistes de premier plan. C'est aussi une foire de l'empoigne et un copinage entre pays "amis". Quant à Barbara Pravi, j'ai trouvé sa prestation nullissime également. Pour moi l'émotion n'était pas au rendez-vous, car elle n'a fait que singer Edith Piaf. Mais je comprend pourquoi ça plait, car Piaf est largement appréciée en dehors de nos frontières. Je suis également triste qu'il faille continuellement revenir sur ce qui a été pour plaire au public et qu'aucun artiste contemporain proposant de nouvelles choses ne soit mis en avant... La musique en France actuelle, c'est bien plus que seulement la chanson réaliste des années 60.
TONYB
07/07/2021
  0
La France possède un art incomparable pour cultiver son côté perdant magnifique et franchement, pour une fois, entre le rock nullissime de Maneskin et l'émotion incroyable véhiculée par Barbara Pravi, mon choix est vite fait.
Le "charme" de l'Eurovision, c'est qu'il est quasiment impossible de savoir à l'avance quel style de musique va être privilégié d'une édition à l'autre. Là, les rockers ont gagné au milieu d'une ribambelle de prestations technoïdes dont je ne qualifierai là non plus pas la "qualité".
Quant à représenter la France par tel ou tel style de musique qui serait en décalage par rapport aux canons habituels du concours ? On a eu Les Fatals Picards qui se sont plantés, Sébastien Tellier qui s'est gaufré, mais aussi les fabuleux Twin Twin qui ont terminé derniers ou presque. Et que dire d'un Dan Ar Braz et son héritage des Celtes en 1995, alors en pleine bourre, qui termine à une piteuse 19è place. Bref, on peut envoyer Gojira qui pourrait terminer 1er ... ou dernier.
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 20193
  • 20194
Haut de page
EN RELATION AVEC GOJIRA
DERNIERE CHRONIQUE
GOJIRA: Fortitude (2021)
5/5

Au sommet de son art Gojira propose avec "Fortitude" un disque brillant, parfait éventail de ce qu'il sait faire entre force brute et mélodies atmosphériques.
DERNIERE ACTUALITE
GOJIRA annonce trois concerts en France
 
AUTRES ARTICLES
BILBAO KUNG-FU (16 JUIN 2021)
Rencontre avec les Bilbao Kung-Fu pour une interview aussi directe qu'un atémi à la jugulaire.
DEAD TREE SEEDS (24 JUIN 2021)
Avec "Push the Button", le thrash old-school made in France a désormais un nom et il s'appelle Dead Tree Seeds.
 

"Découvrez Brainsqueezed dans son nouveau clip !"

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021