MW / Accueil / Articles / EDITOS - QUAND ICED EARTH TENTE DE RENVERSER JOE BIDEN !
TITRE:

QUAND ICED EARTH TENTE DE RENVERSER JOE BIDEN !


TYPE:
EDITOS
GENRE:

HEAVY METAL



Le 06 janvier 2021, Jon Schaffer faisait partie des manifestants pro-Trump qui ont envahi le Capitole. En affichant ainsi ouvertement ses convictions, cela va-t-il influer sur notre perception de sa musique ?
STRUCK - 11.01.2021 -
2 photo(s) - (3) commentaire(s)

Il y a quelques temps, Music Waves vous a informé de la présence de Jon Schaffer guitariste leader d’Iced Earth (depuis recherché par le FBI) au sein des militants pro-Trump qui ont envahi le Capitole américain le 06 janvier alors que les législateurs devaient certifier la victoire de Joe Biden.





Cet acte insurrectionnel a entraîné une multitude de réactions sur les réseaux dont celles de nos musiciens préférés. Morceaux choisis :

Mike Portnoy
(Transatlantic, Son of Apollo, Flying Colors, Liquid Tension Experiment, ex-Dream Theater…) "Ce qui se passe en ce moment est absolument dégoûtant et répugnant... Je prie pour la sécurité de tous"

Paul Stanley (Kiss) "Ce sont des terroristes. C'est une insurrection armée. Les flammes ont été attisées aujourd'hui et au fil du temps par le président et certains sénateurs qui ne peuvent plus être autorisés à s'éloigner ou à dénoncer ce qu'ils ont directement causé. Connaissez leurs noms. C'est le résultat de leur tromperie. La honte."

Sebastian Bach (ex-Skid Row en réponse à un tweet du républicain Ted Cruz qui dénonçait les violences liées à cet envahissement du Capitole) "Vous êtes l'une des merdes les plus stupides qui aient jamais marché sur la Terre. Ces gens sont là pour te soutenir, espèce d'idiot"

Sans compter les réactions de Tom Morello (Rage Against the Machine), Ice T (Body Count) parfaitement résumées par le tweet de Chuck D (Public Enemy) "Un enfant gâté, un mauvais perdant, un enfant qui menace de ramener le ballon chez lui parce que le match ne s'est pas déroulé comme il l'aurait souhaité. Nous avons vu ce privilège trop souvent. Le monde a regardé chaque seconde... Une fois de plus, il est difficile de ne pas se demander si c'était des hommes noirs armés ?" ou encore celui de Dino Cazares (Fear Factory) "Épargnez-moi ces conneries sur le droit des gens, nous savons tous que si c'était un noir ou un hispanique qui prenait d'assaut la capitale en cassant des fenêtres et en détruisant des biens, ce serait un désastre sanglant. Parce que ce sont des partisans de l'atout et non de la couleur de peau, la police ne fait rien."


Nonobstant cet épisode insurrectionnel qui pend au nez de bon nombre de démocraties mal en point, la question que nous voulions aborder était de savoir si les convictions, les polémiques personnelles d’un artiste influent sur notre appréhension de son art.





Même s’il semblerait que les mentalités semblent s’être ouvertes sur certains points comme notamment les orientations sexuelles -Rob Halford a levé un des derniers tabous en révélant son homosexualité sans écorner la carrière du Metal God et encore moins celle de son groupe Judas Priest- il est rare de connaître les opinions, les convictions de nos artistes préférés, sortis des poncifs ressortis au mot près à chaque interview.

Dès lors même si les artistes restent frileux quand il s’agit de se prononcer sur leurs convictions, ces dernières années, le pompier pyromane responsable des débordements évoqués en préambule faisait tellement l’unanimité qu’il était de bon ton de s’afficher anti-Trump. Nous avons tous en tête les mises en demeure d’Aerosmith contre l’ex-président qui s’évertuait à utiliser ‘Livin’ on the Edge’ sans que le groupe donne son accord - ce qui est un comble quand on sait que le cœur de Steven Styler penche plutôt du côté républicain.





Mais de façon générale, par peur de choquer et perdre une partie de leur public (?), quand un artiste grand public s’exprime c'est généralement pour nous servir un discours démagogique et mielleux digne d’une prétendante au trône de Miss France.

A défaut d’être piégés dans les colonnes de la presse, d’autres artistes se font attraper par la police comme notamment Pete Townshend des Who arrêté en 2003 pour avoir consulté un site pédophile ou pire comme Gary Glitter -l’un des chefs de file de la scène glam rock aux côtés de David Bowie- condamné à seize années de prison pour tentative de viol et relations sexuelles avec des mineures de moins de 13 ans.

Dans un autre registre, Phill Rudd d’AC/DC a été arrêté fin 2014 par la police néo-zélandaise, soupçonné d'avoir engagé un tueur à gages pour tuer deux personnes.
Et parfois le paroxysme est atteint. Aujourd’hui, les discographies de Noir Désir, Burzum sont irrémédiablement ternies suite aux actes de leur leader à savoir les homicides respectifs de Marie Trintignant par Bertrand Cantat ou Varg Vikernes qui a assassiné Øystein Aarseth alias Euronymous alors qu’ils officiaient chez Mayhem. L’art de ces musiciens est désormais et pour toujours lié aux polémiques que nous avons exposées et il est totalement impossible d'écouter un album de leur groupe sans avoir une pensée aux actes sordides liés à leur géniteur.





Alors, à côté, la polémique autour de l’annulation de dernière minute de Manowar avant de monter sur la scène du Hellfest peut paraître bien anodine. Malgré tout, certains d’entre nous et surtout certains fans qui avaient acheté leur ticket pour le festival de l’Enfer rien que pour espérer entrevoir les torses nus en chair et en os d’Eric Adams et Joey DeMaio n’ont-ils pas réalisé que leurs idoles n’étaient pas si "true" que ça ? En clair, cette décision n’a-t-elle pas desservie son groupe qui a perdu une partie de ses fans français ?





Et vous, suite aux derniers évènements, écouterez-vous différemment (ou n’écouterez-vous plus) la musique d’Iced Earth ?



Plus d'informations sur http://www.icedearth.com/
 
(3) COMMENTAIRE(S)  
 
 
PROGRACER
13/01/2021
  0
Merci pour cet édito qui donne à réfléchir.
Certains s'affichent ouvertement d'un camp ou de l'autre et il est réconfortant de savoir ses "idoles" du côté que l'on soutient.
Peut-être que certains de vos artistes préférés sont néo-nazis, ou pédophiles, sans que personne ne le sache. Ça ne change pas ce que vous éprouvez en écoutant leur musique. Il est normal que la perception change dès lors que ces faits ou convictions deviennent publiques, L'éthique impose en effet de considérer autrement le support que l'on peut apporter à ces artistes. Mais les émotions procurées par leur œuvre en serait-elle altérée ?
Seule la conscience des chose permet de pondérer le jugement. la mienne me dit de ne pas cautionner en n'écoutant pas Iced Earth (ce qui ne va pas changer mes habitudes).
CORTO1809
11/01/2021
  0
Comme le dit Newf, "un artiste demeure un citoyen, et en tant que tel il doit pouvoir s’exprimer, en tout cas en démocratie". Je ne peux qu'être d'accord avec cette affirmation... dès lors que l'artiste-citoyen s'exprime dans le cadre de la légalité. S'il en sort, il ne respecte plus lui même la démocratie qui lui a permis de s'exprimer.
Pour moi, il est impossible d'apprécier un artiste en fermant les yeux sur des actes délictueux tels que le meurtre, le viol, la violence, le recours à l'insurrection... et encore moins de financer de tels personnages en leur achetant des CD ou des places de concert. Le monde est rempli d'artistes qui sont des gens bien, pas le peine de perdre son temps et son argent avec ceux qui n'en valent pas la peine.
NEWF
11/01/2021
  1
Séparer l’artiste de l’œuvre est une question récurrente depuis toujours. Il y a les pour et les contre et ils ont tous des arguments valables à mettre en avant. Concernant les actes délictueux voire criminels de certains, difficile d’en faire abstraction. Notons cependant que Noir Désir a toujours des fans. Idem pour Burzum (et si c’était uniquement pour la qualité de sa musique, pas sûr qu’il en aurait autant ). Honnêtement je ne pense pas qu’Iced Earth patisse beaucoup de la présence de Jon Schaffer au Capitole.
Mais concernant les opinions et les convictions évoquées par Struck dans son édito, un artiste demeure un citoyen, et en tant que tel il doit pouvoir s’exprimer, en tout cas en démocratie. Et ce, qu’on soit d’accord ou pas avec ses opinions. Sinon, c’est de la censure. A l’heure où certaines entreprises privées s’arrogent des droits régaliens qui ne devraient appartenir qu’à l’Etat, on est en droit de s’inquiéter.
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 19942
  • 19943
Haut de page
EN RELATION AVEC ICED EARTH
DERNIERE CHRONIQUE
ICED EARTH: Incorruptible (2017)
5/5

Tous les ingrédients du succès sont réunis dans cet "Incorruptible" dans lequel on retrouve la verve et l'enthousiasme de l'âge d'or du groupe.
DERNIERE ACTUALITE
[Insolite]: Jon Schaffer (ICED EARTH) parmi la foule de militants pro-Trump qui a envahi le Capitole
 
AUTRES ARTICLES
STEVEN WILSON (24 NOVEMBRE 2020)
Avec son nouvel album "The Future Bites", Steven Wilson est revenu sur la confirmation du tournant electro-pop dans sa musique au micro de Music Waves.
CLINT SLATE (29 DECEMBRE 2020)
Clint Slate est un artiste qui aime la recherche sonore, mais pas uniquement. Pour son nouvel album, il utilise la technique du "cut-up". A cette occasion, Music Waves a rencontré à nouveau l'artiste reptilien.
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021