MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - TWENTY YEARS ASLEEP (2 DECEMBRE 2020)
TITRE:

TWENTY YEARS ASLEEP (2 DECEMBRE 2020)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

HARD ROCK



Twenty Years Asleep se réveille sur Music Waves !
NEWF - 09.12.2020 -
2 photo(s) - (0) commentaire(s)

Nouveau groupe français de rock fusion, Twenty Years Asleep se réveille et se révèle sur Music Waves.


On trouve très peu d’information sur Twenty Years Asleep, mis à part votre page Facebook, pourquoi cette discrétion dans votre communication ?

Jeff (Lead vocal/guitar) : Merde, il faut virer le gars qui nous fait la com !

Stef (Bass guitar/ Backing vocal) : On vous assure qu'une fois le retour rapide à une situation sanitaire normale (COVID 19) nous allons repartir sur une communication complètement débridée.

Chris (Lead Guitar/Backing vocal) : En fait il n'y a pas que notre Facebook mais aussi un Bandcamp (https://20yearsasleep.bandcamp.com/) et un site web (http://www.twenty-years-asleep.band/). Vous pourrez y trouver des vidéos et des news du groupe ainsi que nos morceaux dispos à l'écoute.


Nous avons passé 20 ans d'errance chacun de notre côté avec des projets plus ou moins aboutis et pour finir par se rencontrer et se réveiller ensemble.




Est-ce que le nom du groupe fait référence à vos parcours de musiciens et reflète l’histoire du groupe à savoir une longue hibernation de vingt ans et enfin à sortir ce "Lie Comes to Life" ?

Jeff : C'est Jul notre batteur qui a proposé le nom et on a tous trouvé que ça convenait bien au groupe pour diverses raisons et chemins personnels. Nous avons passé 20 ans d'errance chacun de notre côté avec des projets plus ou moins aboutis et pour finir par se rencontrer et se réveiller ensemble.

Stef : Ce nom reflète parfaitement la synergie que nous avons trouvée entre les membres du groupe, chacun de nous ayant une culture, des sensibilités et des expériences musicales différentes mais qui, mises en commun, forment un ensemble plutôt détonnant et efficace.

Jul (Drums) : Effectivement "Twenty years Asleep" fait écho à une longue hibernation pour nous. Pour certains, une longue période sans jouer en groupe. La fin de cette somnolence a été le moment du renouveau, des prises de décisions, pro ou perso, ou les deux. On a donc monté ce groupe et les compos de "Lie Comes to Life" en sont sorties rapidement. Le titre de l’EP sonne comme la conscientisation de nos vingt dernières années.


"Nous ne nous mettons pas de barrières, nous faisons ce que nous avons envie de faire."


Vous vous définissez vous-même comme un groupe de fusion, et le fait est que "Lie Comes To Life" est un album plutôt éclectique. Votre influence majeure semble être Faith No More, notamment sur le titre ‘The Circus Comes To Town’. Est-ce le cas ?

Jeff : Tu as vu juste, mais pas seulement. Faith no More est surtout une influence pour le côté décomplexé de la musique. Cette façon de voir cette dernière permet de ne pas nous enfermer dans une écriture dictée par tel ou tel style. Nous avons tous au sein du groupe des influences diverses allant du thrash metal jusqu'au disco. L'album "King For A Day" de FNM en est un superbe exemple. Les gars se définissent musicalement par le fait qu'ils n'ont pas de style et en cela, c'est de la fusion.

Jul : Oui c’est ça, nous ne nous mettons pas de barrières, nous faisons ce que nous avons envie de faire. L’éclectisme est le juste mot. Par contre je ne dirais pas que FNM est notre influence majeure (c’est surtout celle de Jeff), même si pour le coup Mike Patton résonne en chacun d’entre nous.


La majorité des morceaux s’éloignent de la traditionnelle structure couplet-refrain. Un titre long comme ‘My Life Walks Away’ a presque une structure progressive comme peuvent l’avoir certains titres de Metallica. En avez-vous conscience et avez-vous composé ce titre dans cette optique ?

Chris : C'est marrant que tu dises ça car Metallica fait partie de l'influence et l'inconscient collectif de tous les métalleux et ce, que tu aimes ou pas. Mais pour le coup sur le titre 'My Life Walks Away', on était plus sur un trip des grandes ballades à la Slash & the Conspirators, Guns N'Roses ou Kansas.

Stef : 'My Life Walks Away' est assez représentatif de l'ADN du groupe. En effet, lorsque nous l'avons mise en boîte pour la première fois, chacun d'entre nous avait un ressenti différent : trop longue, pas assez « pêchue », difficile à appréhender vis à vis de la réaction du public. Mais plus nous la jouions et plus nous y trouvions du plaisir, sensation qu'à coup sûr, notre public partagerait. Du coup, pas de compromis en vue de rentrer dans un conformisme attendu. C'est ça, Twenty Years Asleep.


De façon générale, outre vos influences et votre amour des groupes fusion dont on a parlé précédemment, écoutez-vous du rock ou du metal progressif et est-ce une direction possible pour votre musique à l’avenir ?

Jeff : En fait on écoute vraiment de tout ! On adore Porcupine Tree, Tool et tant d'autres. Mais on aime tellement aussi MotorHead, Ugly Kid Joe, SOAD, Blacktop Mojo, KXM, que je ne pense pas qu'on s'orientera vers tel ou tel genre. Notre défi et d'arriver à avoir une unité d'écriture dans notre bordel d'influences diverses.

Stef : Les influences d'origines de chacun des membres du groupe sont assez hétéroclites, c'est une réalité. Aucun d'entre nous n'a d’œillères et nous puisons nos inspirations de toutes ces influences et elles convergent vers des compositions qui nous ressemblent.

Chris : Il est difficile de se définir dans un style, et encore plus d'anticiper l'évolution de notre musique. Rock, metal progressif, à chacun de se faire sa propre opinion, le tout c'est que tout le monde y trouve son compte.




"Slash est effectivement une influence commune au groupe que nous revendiquons haut et fort !"


‘Hate Will Come Up’ et surtout ‘History Lies’ sont construits autour de riffs bien groovy qui rappellent inévitablement Slash. Les riffs sont-ils le point de départ des compositions ?

Jeff : C'est Chris notre guitariste qui a composé les riffs de ces morceaux et Steph notre bassiste qui a posé ses lignes de basse hyper groove. Chris et Steph sont frères alors ils composent beaucoup ensemble. Le riff est effectivement le point de départ. On essaye ensuite de composer un univers cohérent autour, la phase d'écriture des lyrics vient par la suite. Sauf pour 'My Life Walks Away' où j'avais déjà la trame pour le refrain et quelques couplets.

Stef : Merde, nous sommes grillés... Slash est effectivement une influence commune au groupe que nous revendiquons haut et fort !


Vous avez particulièrement soigné les intros des morceaux et certaines sont assez surprenantes, comme l’intro très Black Sabbath de ‘Mister Call’ qui contraste avec celle très funk de ‘Red Vines’. Est-ce pour vous une manière de « provoquer » un peu l’auditeur ou tout simplement de ne vous mettre aucune barrière stylistique ?

Jeff : C'est les deux ! Comme tu l'as compris on n'a pas envie de s'enfermer dans un style et cette démarche devient notre style mais si nous arrivons aussi à interloquer l'auditeur ou le surprendre en l'emmenant à un endroit qu'il n'avait pas pressenti, ce n'est pas si mal.

Jul : Je ne dirais pas qu’on cherche à provoquer. On ne s’impose aucune restriction au niveau des morceaux. C’est aussi simple que ça. Nos influences sont tellement diverses qu’il nous arrive de faire le grand écart entre deux compos. Pourquoi privilégier l’une plus que l’autre ? Si elles nous plaisent, alors gardons les deux ! L’idée n’est donc pas de provoquer l’auditeur en passant du funk au rock au metal dans le même EP, mais plutôt de se servir de nos morceaux et de leurs ambiances, pour l’embarquer vers nos différents univers et de lui proposer un voyage surprenant.

Chris : On aime tous les titres qui te captent dès les premières notes ! On a essayé de provoquer ça dans nos titres même si dans le morceau, par la suite, on peut changer complètement d'univers ou d'ambiances.


"Tout être humain a besoin d'un égo qui lui ment pour pouvoir survivre."


Quelle est la thématique principale des textes de l’album et la signification particulière du titre de l’album. Sommes-nous tous des menteurs par essence et si oui, êtes-vous si pessimistes sur la nature humaine ?

Stef : Là, je laisse l'auteur répondre.

Jeff : Je ne pense pas que ça soit pessimiste. Tout être humain a besoin d'un égo qui lui ment pour pouvoir survivre. S'il n'écoute pas les mensonges de ce dernier, il peut sombrer dans la dépression. C'est un système de protection. Par contre il faut séparer ce qui est de la survie de ce qui est du confort. Certains mensonges sont conscients et ce sont ceux-là dont on parle dans les titres de cet EP. Je pense que personne n'y échappe et c'est la nature humaine mais c'est aussi dans la nature humaine de combattre ses démons. Nous traversons une époque particulière.


En quoi Twenty Years Asleep a-t-il été affecté ? Avez-vous envisagé de différer la sortie de "Lie Come from Life" ? Aviez-vous des concerts prévus qui ont été annulés ?

Jeff : T'imagines bien la galère !!! On sort l'album au moment du premier confinement. Le DDP est chez le graveur, les jaquettes chez l'imprimeur et on entre en lockdown!!! On s'est dit qu'après avoir bossé aussi dur sur cette autoprod' il fallait qu'on la propose quand même. Bien sur toutes nos dates qui soutenaient cette sortie ont été annulées. On a fait quelques events sur notre page FB. En particulier avec la vidéo de 'Red Vines' en mode confiné, mais nous attendons avec impatience la reprise du live.

Chris : Le passé est passé, on se projette surtout sur la reprise des lives et on peut déjà vous annoncer notre prochaine date : le 27/02/2021 dans le cadre du Festival Panarock et dans la toute nouvelle salle le « ROK » à Panazol (87).


Dans ces conditions, comment voyez-vous l’avenir de Twenty Years Asleep ?

Stef : un max de live et d'émotions avec notre public, afin de recharger les accus après cette période de disette dont l'univers de la musique devra se relever. Nous espérons y participer activement par le biais de notre modeste mais engagée contribution.

Jul : Chacun d’entre nous s’investit dans 20YA et cette période est temporaire. On a mis à profit ce temps et on a déjà pas mal de maquettes pour de nouveaux morceaux. On pense aussi à passer par de nouveaux moyens de diffusion.


Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Stef : venez nombreux découvrir dès 2021 la version live de Twenty Years Asleep.  Croyez-nous sur parole : çà décalamine les cages à miel !!!!!.

Jul : Si tu aimes "Lie Comes To Life" tu ne seras pas déçu par le prochain album !

Chris : Notre EP physique est dispo, n'hésitez pas à nous le demander.

Jeff : Putain ça craint nos réponses !!!



Plus d'informations sur https://www.facebook.com/20yearsasleep
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 19902
  • 19903
Haut de page
EN RELATION AVEC TWENTY YEARS ASLEEP
DERNIERE CHRONIQUE
TWENTY YEARS ASLEEP: Lie Comes To Life (2020)
3/5

Nouveau groupe français de rock fusion, Twenty Years Asleep nous propose un premier EP éclectique avec "Lie Comes To Life".
 
AUTRES ARTICLES
MUSIC WAVES DONNE LA PAROLE AUX ACTEURS DU SPECTACLE VIVANT (PART. 1) - LES ATTACHÉS DE PRESSE
Dans le cadre de la crise de la Covid, Music Waves a décidé de donner la parole aux acteurs du spectacle vivant. Première partie : les attachés de presse.
MUSIC WAVES DONNE LA PAROLE AUX ACTEURS DU SPECTACLE VIVANT (PART. 2) - LES CONCERTS
Dans le cadre de la crise de la Covid, Music Waves a décidé de donner la parole aux acteurs du spectacle vivant. 2ème partie: organisateurs de concerts ou de festivals, ingé son/lumières.
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022