MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - Music Waves donne la parole aux acteurs du spectacle vivant (Part. 4) - Les artistes
TITRE:

Music Waves donne la parole aux acteurs du spectacle vivant (Part. 4) - Les artistes


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

ROCK



Dans le cadre de la crise du Covid, Music Waves a décidé de donner la parole aux acteurs du spectacle vivant. 4ème partie: Les artistes
PASCALJ - 24.12.2020 -
5 photo(s) - (2) commentaire(s)

2020 se termine avec le bilan culturel que nous connaissons tous, tous les festivals ont été annulés, tous les concerts ont été soit reportés soit annulés également. Les professionnels du spectacle vivant essaient de se faire entendre régulièrement mais, il faut bien le dire, rien n'y fait pas ou peu de réponses, des promesses d'aides financières mais qu'en est-il vraiment?

Music Waves a décidé de donner la parole à quelques acteurs de la culture, dans cette quatrième partie, intéressons nous aux musiciens:  Franck CarducciJean-Pierre Louveton et Pat O'May ont accepté de répondre à nos questions.


2020 va se terminer, enfin, comment avez-vous réussi à passer cette année particulièrement compliquée pour le monde du spectacle vivant?

Franck Carducci: Nous avions une tournée de promo suite a la sortie de mon album "The Answer" qui démarrait le 6 mars. Nous avons pu faire les 3 premiers concerts puis tout s'est annulé, notamment notre tournée en Angleterre qui devait démarrer le 17 mars, suivie de l'Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Espagne et France bien sûr. Étant de nature optimiste, j'ai pu reprogrammer une bonne partie de ces dates sur la période de septembre-décembre. La aussi, nous avons réussi a faire 3 dates de justesse et avec des jauges très limitées, puis tout s'est annulé de nouveau. Nos festivals de l’été ont quant a eux tous été annulés...

Jean-Pierre Louveton: De mon côté, rien n’a véritablement changé. Les possibilités de jouer en concert pour les groupes tels que le mien sont de toute façon extrêmement rares. Quand on n’est pas « pro », les dates nous passent sous le nez la plupart du temps car nous n’avons pas le temps, l’argent ni le savoir-faire nécessaire pour convaincre les promoteurs. J’ai donc fait comme d’habitude, à savoir le cœur de ma passion : écrire et enregistrer de la musique !
(Son futur album "Sapiens, chapitre 2/3: Deux ex Machina" est en pré-commande via Quadrifonic)

Pat O'May: Ça a été un véritable choc, Nous partions en tournée pour 3 semaines avec les 3 Pat (Mc Manus, Rondat et moi-même). Nous étions à ¾ heure de la salle (le forum à Vauréal) quand nous avons appris que nous ne pourrions pas jouer le soir même. L’ambiance était d’une lourdeur totale dans le tour bus, aucun de nous n’aurait pensé vivre ça un jour ! Nous sommes rentrés le lendemain sans savoir quand nous allions nous revoir !
Pour la suite j’ai vécu le confinement comme tout le monde : une première période ou je me suis mis à bosser sur mon album comme un malade puis peu à peu une sorte de léthargie s’est emparée de moi, je voyais toutes nos dates s’annuler les unes après les autres (en tout près de 45 dates), c’est très déprimant et surtout quand nous ne voyons aucune porte de sortie ! Heureusement j’ai réussi à sauver mon Guit Ar Camp en juillet, ça a été une vraie bouffée de bonheur ! La seule chance que j’ai et je le mesure à sa juste valeur c’est que j’habite à la campagne, donc le confinement à été moins dur que pour les gens qui habitent en ville !
La fin d’année à été le seul créneau pour enregistrer avec la bande mon nouvel album qui s’appelle : "Welcome To A New World" D'ailleurs je t’écris du studio où je suis actuellement en train d’enregistrer les guitares !   
(Un financement participatif est en cours pour l'enregistrement de cet album: KissKissBanBank)


Photo: Enrico Rolandi

Alors que 2021 se profile à l'horizon, il reste beaucoup d'incertitudes, comment vous préparez-vous pour cette nouvelle année?Êtes vous plutôt optimistes ou carrément pessimistes?

Franck Carducci: J'ai commencé prudemment à recaler quelques dates a partir de mai 2021. Je préfère ne pas prendre le risque d'en faire avant car le coût financier et moral de ces annulations commence a être difficile a encaisser, d'autant que le virus circule toujours et que nous ne sommes pas a l’abri d'une troisième vague au printemps. Concernant les festivals et autres grands rassemblements, j'ai beaucoup de mal a croire qu'ils seront autorisés. La fermeture des frontières ou les mesures de quatorzaine sont également très pénalisants pour nous qui nous produisons principalement à l’étranger. On espère néanmoins que l’arrivée d'un vaccin puisse changer un peu la donne.

Jean-Pierre Louveton: Je suis assez pessimiste pour les « petits », à savoir ceux qui débutent dans la profession. Les gros s’en sortiront toujours ! Quant à nous, amateurs, ce sera à mon avis encore pire qu’avant, où la situation n’était déjà pas brillante !

Pat O'May: Je vais mettre toute mon énergie dans la production du nouvel opus qui est un concept album ! Et bien sûr nous préparons avec le management la tournée pour 2022 et quelques concerts  à l’automne 2021et puis il y aura aussi mon Guit Ar Camp # 3 qui sera consacré à Gary Moore, eh oui, déjà 10 ans qu’il nous a quittés !
Comme je suis de nature optimiste, je pense qu’il faut se projeter pour pouvoir avancer ! Ce serait trop d’honneur que de céder à toute cette folie qui nous projette dans la peur, nous sommes dans une période de folie ou les décisions gouvernementales ne sont aucunement prises avec de la hauteur ,et ça c’est très inquiétant ! Quand seront-ils adultes ! 



Dans sa communication, le gouvernement parle d'aides à la culture, sont-elles à la hauteur de vos attentes?

Franck Carducci: J'ai, pour ma part, fait plusieurs demandes d'aide auprès de différents organismes mais je n'ai rien obtenu. Étant artiste indépendant et n'ayant pas une (grosse) structure derrière pour m'appuyer, je ne suis évidement pas la priorité du gouvernement pour les subventions, qui, vraisemblablement, iront d'abord aux professionnels et aux grosses structures. Vu la situation économique du pays, c'est difficile pour une petite asso et des petits artistes indépendants de pouvoir prétendre a des aides, ils ont sûrement de plus gros chats a fouetter!

Jean-Pierre Louveton: Personnellement je n’ai ni attente ni besoin. Même si les aides sont nécessaires, elles ne peuvent pas à mon sens compenser suffisamment la perte d’activité. Ceci étant dit, il ne faut pas cracher dans la soupe, le gouvernement français semblant être un de ceux qui a le plus aidé la culture.

Pat O'May: Le traitement de la culture par ce gouvernement est catastrophique ! Et notamment je me rappelle cette phrase de Macron aux artistes : “Vous devez créer, réinventer votre métier”. J’ai trouvé cette phrase insultante car créer et réinventer le monde est le cœur de notre métier et la motivation de notre passion, c’est terrible de sortir un truc pareil ! De même quand j’entends notre ministre, même si elle s’est battue pour que nous puissions enfin répéter, enregistrer etc. je l’ai souvent entendue parler d’opéra, de théâtre, danse etc., mais jamais le rock n’a été évoqué, en gros pour ce gouvernement nous n’existons pas et je ne parle même pas de toutes les personnes qui sont dans ce métier sans avoir un statut d’intermittent, je connais nombre de petits tourneurs, salles, afficheurs, etc. qui ont ou vont mettre la clé sous la porte, et nous avons bien besoin d’eux pour pourvoir jouer sur scène, faire des disques etc...


Photo: Jeff Lescene

Un dernier mot pour nos lecteurs?

Franck Carducci: J'espère, comme vous tous, pouvoir vous retrouver dans de bonnes conditions lorsque la situation le permettra et je vous remercie tous pour votre soutien pendant cette période très compliquée!

Jean-Pierre Louveton: A tous les passionnés, continuez de supporter les artistes que vous aimez ! La situation n’a jamais été aussi critique, entre les interdictions et les nouveaux modes de consommation de musique… Ne sous-estimez pas l’importance d’acheter un CD, un vinyle… 

Pat O'May: Ne lâchez rien ! Ne cédez pas à la peur, continuez à écouter et soutenir les artistes ! Et puis on vous retrouve dès que possible avec encore plus d’énergie ! Vous nous manquez très fort !

A lire les autres parties de cet article:
Part. 1: Les attachés de presse
Part. 2: Les concerts
Part. 3: Les Labels
 
(2) COMMENTAIRE(S)  
 
 
STRUCK
31/12/2020
  0
Restons optimistes en espérant que 2021 soit meilleure en tous points...
TORPEDO
31/12/2020
  0
Des témoignage franchement intéressants... Merci Pascal
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 19886
  • 19887
  • 19888
  • 19934
  • 19937
Haut de page
EN RELATION AVEC COVID
DERNIERE ACTUALITE
Covid-19: Les salles de concert pourront elles ré-ouvrir?
 
AUTRES ARTICLES
BULLRUN (20 NOVEMBRE 2020)
Bullrun c'est un peu l'Amérique qui sonne à nos portes. Celle du thrash et du heavy nerveux et énergiques. Le nouvel EP "Wilderness" est la démonstration d'un groupe qui cherche à peaufiner sa personnalité. Music Waves a pu rencontrer Remy, Mark et Gaël.
HELLUVAH (14 DECEMBRE 2020)
Helluvah baigne dans la britpop des années 90 (Placebo, Blur, Suede) avec son chant un peu désinvolte tout à fait singulier. Music Waves ne pouvait pas passer à côté d'une telle rencontre.
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021