MW / Accueil / Articles / ALBUMS DU MOIS - LES ALBUMS D'OCTOBRE A NE PAS MANQUER!
TITRE:

LES ALBUMS D'OCTOBRE A NE PAS MANQUER!


TYPE:
ALBUMS DU MOIS
GENRE:

-



Music Waves vous propose désormais tous les mois la sélection mensuelle de la rédaction et les lauréats d'octobre 2020 sont...
STRUCK - 19.11.2020 -
0 photo(s) - (0) commentaire(s)


Alors que nous commencions à avoir des certitudes et pensions pouvoir annoncer à l'avance le lauréat de chaque édition de ce TOP WAVES mensuel, la précédente édition a tout remis en cause élisant "We Are Chaos" de Marilyn Manson devant les dernières livraisons d'artiste estampillés progressif comme Neal Morse et John Petrucci.

Plus de certitude, tout est possible, tout est réalisable, c'est le jeu de... TOP WAVES !
Ce mois-ci, la sélection progressive est encore particulièrement riche avec notamment le dernier (dans tous les sens du terme) Fish, The Flower Kings, Ayreon, Gazpacho ou encore Enslaved. Mais à l'instar de Marilyn Manson le mois précédent, le très attendu Deftones pourrait créer la surprise et rallier tous les suffrages mais cela s'applique également au mastodonte Bon Jovi, Joe Bonamassa , le leader de Slipknot -Corey Taylor- qui se lance enfin en solo ou le retour d'Alcatrazz...
Bref, aucune possibilité n'est à écarter surtout si on ajoute les sorties hexagonales comme les derniers Nightmare, Arkan, Julien Lacharme, Furies, Datcha Mandala, Orkhys, Ovtrenoir, Wire Edge, Zoé ou Romain Humeau...

Mais comme il est désormais de tradition, voyons ce que nous réservent les charts hexagonaux.
Ce mois-ci, c'est le nouveau Vianney qui débarque directement en première place avec "N'attendons pas" et devance deux albums rap à savoir "M.I.L.S. 3" de Ninho et "Poison et Antidote" de Djaju qui détrônent le nouvel album posthume de Johnny Hallyday "Son rêve américain" et "A l'aube revenant" de Francis Cabrel. On note qu'une semaine après son entrée tonitruante en 4e position, "Letter to You" de Bruce Springsteen figure désormais à la 26e position. De la même façon si le dernier Joe Bonamassa ne figure pas dans ce chart de début novembre, il faut souligner que "Royal Tea" était entré en 52e position la semaine précédente. Pour le reste, "A Feu et à sang" de Tagada Jones fait son entrée à la 81e place, tout comme "The Raging Wrath of the Easter Bunny Demo" de Mr Bungle en 110e position ou "Post Human: Survival Horror" de Bring Me The Horizon en 122e place.



TOP WAVES GENERAL OCTOBRE 2020

Le grand lauréat de ce mois n'est plus ni moins qu'une des figures iconiques de la scène progressive : Fish !
Et finalement quoi de plus naturel que "Weltschmerz" soit mis à l'honneur du TOP WAVES quand on sait que cet album est censé être le dernier de l'ex-leader de Marillion.
Pendant "sept longues années [...] Fish a peaufiné ce double album [qui] nous propose dix titres fortement autobiographiques autour d'un thème récurrent, La Douleur du Monde (traduction littérale de Weltschmerz)"
Cet adieu du géant se caractérise par "une absence relative de vigueur, relative par rapport aux qualités d'interprétation reconnues chez l'artiste, [qui] va se ressentir tout du long de l'album".
En revanche, un titre va faire toute la différence : 'Waverley Steps' qui "se révèle comme le point culminant de l'album, et même probablement de toute la discographie solo de Fish. [...] Ce morceau de 13 minutes est un pur bonheur et justifierait à lui seul l'achat de l'album pour les plus réticents !"
Même si Fish clôt l'album par une énième fin mystérieuse, il faut prendre cet album pour ce qu'il est à savoir "le dernier cadeau d'adieux du poisson pilote du rock progressif" "qui laissera de toute façon une trace indélébile dans l'histoire du rock progressif". (TonyB)
  



Que Fish s'installe sur la plus haute marche du podium n'est pas une surprise, en revanche, la deuxième place recueillie par "Lila H" d'Arkan est plus inattendue.
"Si le groupe a clairement vécu plusieurs vies, “Kelem” semblait marquer un virage avec des compositions plus âpres, sombres. Et en cette année 2020, les musiciens reviennent avec “Lila H”, un concept qui permet à [Arkan] de livrer les souvenirs de leur enfance lors de la guerre civile en Algérie dans les années 90."
En résumé, “Lila H” est un véritable chef-d’œuvre, une pépite, un album rare ! Il est parfois comparable dans les émotions qu’il suscite à un “The Wall” âpre ou à un “Operation: Mindcrime”... car entre colère âpre et mélodies douces, simples ou mélancolique, il offre des instants de grâce pure qui émeuvent sans détour". (ThibautK)
 
 
 

Alors qui pour compléter ce podium du TOP WAVES d'octobre ? The Flower Kings évidemment ! Si la deuxième place d'Arkan est clairement une surprise, que les Rois des Fleurs soient sur les plus hautes marches du podium avec "Islands" en est tout sauf une.
Un an à peine après la sortie de "Waiting for Miracles", "The Flower Kings nous revient plus tôt que prévu [...] avec un double album gorgé de musique." Un album dont le "titre renvoie au thème de l'isolement, un thème forcément inspiré de cette drôle de vie que nous impose ce foutu virus".
"Avec 92 minutes de musique en vingt-et-une chansons, c'est à un festin plantureux auquel nous sommes conviés". "Des titres plutôt courts sur lesquels The Flower Kings prouve avec une aisance magistrale qu'il n'est pas nécessaire de faire long pour sonner progressif"
"L'écoute de cet album comblera de bonheur tous ceux qui sont tombés dans la marmite du rock progressif des origines" même si "sur une telle durée, "Islands" n'évite pas quelques moments moins denses, notamment dans la deuxième moitié du premier disque".
En un mot,
"avec "Islands", The Flower Kings s'affirme, une fois de plus, comme le plus beau fleuron de la sphère progressive." (Corto 1809)

 
   

Le classement général détaillé
:
Fish "Weltschmerz" 18 points
Arkan "Lila H" 15 points
The Flower Kings "Islands" 14 points
Deftones "Ohms" 13 points
Enslaved "Utgard" 10 points
Fruteria Toni "El Porvenir Està En Las Huevas" 10 points
Gazpacho "Firewoker" 9 points
Bon Jovi "2020" 6 points
Brother Firetribe 'Feel the Burn" 6 points
Alcatrazz "Born Innocent" 5 points
Blues Pills "Holy Moly!" 5 points
DGM "Tragic Separation" 5 points
Different Light "Binary Suns (part I - Operant Condition)" 5 points
Nightmare "Aeternam" 5 points
Walter Trout "Ordinary Madness" 5 points
Ayreon "Transitus" 3 points
Core y Taylor "Cmft" 3 points
Finntroll "Vredesvävd" 3 points
Julien Lacharme Project "Bright Side of the Sun" 3 points
Lionheart "The Reality of Miracles" 3 points
Orkhys "Awakening" 3 points
Datcha Mandala "Hara" 1 point
Furies "Fortune's Gate" 1 point
Joe Bonamassa "Royal Tea" 1 point
Subsignal "A Song for Homeless" 1 point



TOP WAVES PROGRESSIF OCTOBRE 2020

Si vous avez lu les lignes ci-dessus, vous ne serez pas surpris de constater que les votes se sont majoritairement tournés vers le chant du cygne discographique de Fish. En revanche, contrairement à ce que nous aurions pu penser, The Flower Kings ne s'octroie pas la deuxième place qui revient à un autre habitué de Music Waves.

"Gazpacho [puisque c'est de lui dont il s'agit], c’est un peu le bon copain qu’on revoit régulièrement et avec un plaisir jamais démenti".
Avec ce nouvel album "Fireworker", "Gazpacho gazpachise. Très centrées autour de la voix de Jan-henrik Ohme, les ambiances restent sans surprise dans le calme et le douillet, avec des mélodies mélancoliques prenantes". Mais c'est "quand il essaie de s’échapper de ce cadre bien défini, les choses se gâtent un peu".
Cependant, "même si le groupe paraît quelque peu contraint à rester confiné dans un style qu’il maîtrise remarquablement, "Fireworker" possède un fort pouvoir addictif par ses côtés mélancoliques". (Abaddon)

   
 
 
A la troisième place, toujours pas de The Flower Kings également devancé par Enslaved.
Leur nouvel album "est une réponse à ceux qui trouvaient qu’Enslaved avait tendance à ronronner ou délayer son propos ces dernières années. Album à la fois classique de la signature des Norvégiens et surprenant sur certains points, il poursuit la démarche de renouvellement coutumière d’Enslaved".
"Avec sa dynamique de concision et des titres parmi les plus courts jamais écrits par le groupe, "Utgard" procède d’une volonté évidente d’efficacité. L’album n’en est pas moins dense, loin s’en faut, et ambitieux dans sa propension à vouloir concilier l’essentiel de l’identité du groupe avec ses velléités novatrices".
En résumé, cet album "tire sa force de sa nature plurielle, bouillonnant de rythme et d’énergie, audacieux par certains côtés tout en portant l’estampille unique d’Enslaved". (Nuno777)

  


Le classement progressif détaillé
:
Fish "Weltschmerz" 37 points
Gazpacho "Fireworker" 27 points
Enslaved "Utgard" 24 points
The Flower Kings "Islands" 23 points
Fruteria Toni "El Porvenir Està En Las Huevas" 10 points
DGM "Tragic Separation" 8 points
Different Light "Binary Suns (part I - Operant Condition)" 6 points
Ayreon "Transitus" 5 points
Subsignal "A Song for Homeless" 4 points



TOP WAVES METAL OCTOBRE 2020

Nos lecteurs des désormais habituels et récurrents TOP WAVES savent que ces classements ne sont pas d'une logique mathématique et font la part belle aux coups de cœur de votre rédaction. Ce n'est donc pas Arkan qui figure pourtant sur la deuxième place du TOP WAVES GENERAL qui est à la première marche du TOP WAVES METAL mais bien le dernier Deftones qui fait l'objet d'un véritable plébiscite avec "Ohms".

"Après un "Gore" cristallisant toutes les tensions et les bouleversements que Deftones avait vécus les années précédentes, les Américains ont retrouvé une forme de stabilité pour s'engager dans leur neuvième album "Ohms". Comme souvent dans ces cas-là, on privilégie l’essentiel et on mise sur le socle de fondamentaux qui nous constitue. C’est ce qui explique l’implication de tous les membres du groupe dans l’écriture de "Ohms" et la présence du producteur des quatre premiers albums, la grande époque, Terry Date".
"Si certains passages de "Gore" laissaient la possibilité à l’esprit de s’échapper dans des rêveries plus ou moins profondes, "Ohms" est comme un piège qui ne laisse aucune échappatoire, captivant de la première à la dernière seconde".
"Deftones est une entité artistique en pleine maturation qui met en avant, à l’occasion de "Ohms", une partie de sa nature originelle, celle qui précédait et préparait la période plus expérimentale de ces dernières années. "Ohms" est la saine conséquence d’une expérience réflexive pour en conserver le meilleur. Deftones signe un grand disque sans faiblesse, certainement son meilleur depuis vingt ans". (Nuno777)

   
 

A la deuxième place, nous retrouvons Arkan. Et à la dernière place du podium, c'est un autre représentant hexagonal Nightmare qui se présente.
Après un précédent album qui marquait une sorte de révolution "en accueillant en leurs rangs en 2016 Magali Luyten, les Grenoblois de Nightmare avaient pris un risque. Changer de chanteur n’est jamais chose aisée, de plus le ton musical changeait sur un "Dead Sun" sympathique mais parfois linéaire notamment avec le chant musclé de Magali".
Mais en avril 2019, cette dernière a décidé de quitter l'aventure. "Nightmare est donc allé chercher une nouvelle chanteuse dans la scène rock metal grenobloise avec Madie qui a évolué dans Faith Of Agony. Le résultat de ce nouveau départ s’appelle "Aeternam".
Et si "Dead Sun" manquait de mélodie avec un côté thrash trop présent, on sentait néanmoins qu’il ne manquait pas grand-chose pour que la magie revienne". Et ce nouvel albun passe ce cap.
Si bien que "on peut clairement parler de retour en force et en forme pour Nightmare. "Aeternam" le voit retrouver de belles couleurs et l’esprit d’un passé glorieux. Il semble bien avoir trouvé la recrue idéale qui lui permet de redevenir ce parfait alchimiste heavy thrash". (Noise)
  
   
  
 
Le classement metal détaillé :
Deftones "Ohms" 31 points
Arkan "Lila H" 22 points
Nightmare "Aeternam" 20 points
Finntroll "Vredesvävd" 11 points
Ovtrenoir "Fileds of Fire" 8 points
Furies "Fortune's Gate" 7 points
Zoe "Back Into the Light" 7 points
Nonexist "Like the Fearless Hunter" 6 points
Zakk Sabbath "Vertigo" 5 points
Carnation "Where Death Lies" 4 points
Orkhys "Awakening" 4 points
Blackbart "Pièce de huit" 1 point



TOP WAVES ROCK OCTOBRE 2020

Aucun album de la sélection rock ne figure dans le podium du TOP WAVES GENERAL mais en l'analysant dans le détail, la logique voudrait que "2020" de Bon Jovi soit sur la plus haute marche. En pratique, il n'en est rien, la palme revenant à Joe Bonamassa.

Même si la pochette, le fait d'enregistrer aux légendaires studio d'Abbey Road, les collaborations avec Bernie Marsden (Whitesnake), Pete Brown (parolier de Cream) pouvaient le laisser penser à un "Royal Tea" hommage au blues britannique, "Joe Bonamassa n'est pas tombé dans le piège d'un nouvel opus de reprises. Si hommage au british blues il y a bien ici, celui-ci est rendu par de subtiles touches au sein de composition". Il est donc bien question d'hommage "mais tout en finesse et avec un talent qui paraît sans limite".

S'il apparaît "moins cathartique que son prédécesseur, "Royal Tea" ne manque cependant pas de profondeur et voit Joe Bonamassa varier les ambiances tout en continuant à explorer de nouveaux territoires avec classe." Si bien qu'il va de nouveau "casser [sa] tirelire pour un artiste qui commence à nous coûter cher avec tous ses albums indispensables". (Loloceltic)
 
   
 

A la deuxième place, nous retrouvons Brother Firetribe qui revient avec "Feel the Burn".
Si "le départ d’Emppu Vuorinen, trop accaparé par Nightwish, aurait pu sonner le glas de Brother Firetribe", il faut reconnaître qu'il n'en est rien bien au contraire d'autant que "cette offrande marque une évolution notable sans pour autant révolutionner l’identité du groupe".
"Œuvrant toujours dans un AOR brillant et dynamique [...], "Feel The Burn" voit Brother Firetribe passer au stade supérieur".
"Tout aussi bien capable de captiver l’auditeur que de lui donner une furieuse envie de bouger dans tous les sens, "Feel The Burn" s’impose comme l’œuvre la plus aboutie de Brother Firetribe". (Loloceltic)
 
   
 

Et pour compléter le podium de ce TOP WAVES ROCK, toujours pas de Bon Jovi mais Blues Pills avec "Holy Moly!".
Après le départ de son guitariste français, "une longue période de silence, "Holy Moly !" vient balayer toutes nos craintes tel un fétu de paille, troisième album quasi résurrectionnel".
"Succédant à un "Lady In Gold" sophistiqué, cet opus ne cherche nullement à révolutionner le style du groupe [...] mais, tant dans la forme que dans le fond, on devine chez Blues Pills une envie de renouer avec un rock plus brut, débarrassé des quelques velléités évolutives qui jonchaient le disque précédent".
En résumé, "Ecrin d'un blues (hard) rock acéré et chaleureux, "Holy Moly !" dévoile un Blues Pills en très grande forme, revigoré après avoir bien failli exploser en plein vol". (Childeric Thor)
 
  


   Le classement rock détaillé :
Joe Bonamassa "Royal Tea" 22 points
Brother Firetribe "Feel the Burn" 21 points
Blues Pills "Holy Moly!" 14 points
Tyler Bryant & the Shakedown "Pressure" 11 points
Bon Jovi "2020" 9 points
Julien Lacharme Project "Bright Side of the Sun" 8 points
Vagabond Specter "Bipolar" 8 points
Datcha Mandala "Hara" 6 points
Pride of Lions "Lion Heart" 6 points
Alcatrazz "Born Innocent" 5 points
Corey Taylor "CMFT" 5 points
Lionheart " The Reality of Miracles" 5 points
Walter Trout "Ordinary Madness" 5 points
Romain Humeau "Echos" 4 points
Marmalade Knives "Amnesia" 3 points
Souls of Tide "Black Magic" 2 points
The Georgia Thunderbolts "The Georgia Thunderbolts" 1 point



Et vous, finalement, pour quel album de cette sélection auriez-vous voté ? N'hésitez pas à partagez avec nous votre Top Octobre dans les commentaires ci-dessous..



Plus d'informations sur http://www.musicwaves.fr/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
Haut de page
 
Haut de page
EN RELATION AVEC MUSICWAVES
 
DERNIERE ACTUALITE
MUSIC WAVES SE TRANSFORME EN OCEAN WAVES PENDANT 3 SEMAINES!
 
AUTRES ARTICLES
JJ WILDE (16 SEPTEMBRE 2020)
Entre deux passages sur Taratata, RTL2..., la nouvelle sensation venue du Canada a a accepté de revenir sur son parcours et sur les obstacles qui ont jonché sa carrière... jusqu'à aujourd'hui, au micro de Music Waves !
TAGADA JONES (29 SEPTEMBRE 2020)
Tagada Jones ne lâche rien et est plus remonté que jamais surtout en cette période particulière où les libertés se réduisent à "peau de chagrin"...
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020