MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - DE COOPER INC. (8 DÉCEMBRE 2009)
TITRE:

DE COOPER INC. (8 DÉCEMBRE 2009)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

A.O.R.



Quand Cooper Inc. répond à une interview, ce ne sont pas moins de 3 de ses membres qui s'y collent. Entretien avec Christian Tolle (guitare), John Cuijpers (chant) et Hans In't Zandt (batterie).
LOLOCELTIC - 22.12.2009 -
3 photo(s) - (0) commentaire(s)

Bonjour. Pouvez-vous présenter Cooper Inc. à nos lecteurs ?

Christian: Bien sûr. Si vous aimez le rock de qualité, mélodique et énergique, alors écoutez notre musique. Pour nous, les mélodies et l'énergie sont primordiales.

John: Bien dit Christian. En plein dans le mille.

Hans: Exactement ce que je pense.

Comment des musiciens Hollandais et Allemands se sont-ils rencontrés pour jouer ensemble dans le même groupe ?

Hans: John et moi nous connaissons depuis Parris (un tribute-band de Thin Lizzy). En 2004, nous avons décidé de monter un groupe avec notre propre musique. Au début, nous avons enregistré une démo 5 titres avec le line-up d'origine de Cooper Inc.

Christian: En 2005, j'enregistrai mon deuxième album solo (Christian Tolle Project "The Real Thing") et j'étais à la recherche d'un chanteur. J'ai connu John par l'intermédiaire de Leon Pennings qui était le guitariste de Cooper Inc. John a alors décroché le boulot pour enregistrer le chant principal sur mon album. Peu de temps après la sortie de ce dernier, Leon a quitté Cooper Inc pour des raisons personnelles puisqu'il venait de se marier et qu'il déménageait dans une autre région. C'est à partir de ce moment que Cooper Inc. et moi avons joint nos forces et décidé de travailler ensemble.

Que signifie le nom du groupe ?

John: C'est simple. Le nom d'origine du groupe était Cooper, qui est la traduction anglaise de mon nom de famille (Cuijpers). Un autre groupe néerlandais a revendiqué ce nom et nous avons ajouté "Inc." pour éviter tout conflit.

Quelles sont vos principales influences ?

Christian: Comme guitaristes, je citerais Steve Lukather, David Gilmour et Eddie Van Halen. Comme groupes, cela serait Toto, Journey, Van Halen et Whitesnake. En fait, j'écoute différents styles de musiques, et la liste pourrait se poursuivre encore et encore. Si je devais n'en nommer qu'un, ce serait Luke (ndlr: surnom de Steve Lukather) car c'est lui qui m'a le plus donné envie de me mettre à la guitare lorsque j'avais 13 ans.

Hans: Deep Purple, Thin Lizzy, Rush, Van Halen, Marillion, Toto, Journey, Queen, Y&T. Rory Gallagher, Whitesnake, Gary Moore, Robben Ford, Karizma, Dave Weckl Band, Los Lobotomys, Frank Zappa, Tower Of Power, Rainbow.

John: Journey, Whitesnake et Van Halen pour n'en citer que quelques-uns.

Comment travaillez-vous au sein de Cooper Inc. ? Il y a t'il un compositeur principal ou est-ce un travail d'équipe ?

Christian: Il n'y a pas de règle. Je suis constamment en train d'écrire des morceaux, John a ses idées, Hans apporte également sa contribution, et nous mettons tout ça en commun. Sur "Pulling The Trigger", Michael Voss a également apporté sa contribution sur l'écriture des titres car il est capable d'intervenir sur les arrangements et d'autres petites choses au sein des titres.

Comment vous êtes vous retrouvés à travailler avec Michael Voss, une des principales références du rock mélodique actuellement ?

Hans: J'étais également batteur au sein de Vengeance et j'ai déjà travaillé avec Michael sur trois productions au préalable. Un jour, je lui ai fait écouter notre démo et l'album de Christian, et je lui ai demandé s'il serait intéressé pour nous produire. Il a aimé ce qu'il a écouté, nous nous sommes tous rencontrés et c'est avec joie qu'il a accepté le job.

Christian: Travailler avec Michael a été une grande expérience. Il est très, très pointilleux et il a beaucoup enrichi les chansons grâce à des petites idées qu'il a ci et là, et toujours pour un résultat avec une vision complète du titre.

John: Il a quelque chose de magique dans sa capacité à te pousser vers ta meilleure performance. Et puis il a tellement d'expérience que cela lui donne une autorité naturelle.

Etant donné que Michael Voss produit de nombreux groupes ces derniers temps, n'aviez vous pas peur qu'il vous fasse juste sonner comme une de ses productions, sans vous laisser une part de votre identité ?

Christian: Non, pas du tout. Je pense que ses productions sont un gage de qualité pour les albums qu'il produit. Michael est très expérimenté et sait exactement comment sortir le son propre pour chaque groupe. Bien sur, ses backing-vocals ajoutent une saveur particulière, mais c'est quelque chose que nous souhaitions de sa part puisque nous ne l'apprécions pas seulement en tant que l'excellent producteur qu'il est, mais également en tant qu'un brillant musicien.

[IMAGE1]

Comment Doug Aldrich et Vinnie Burns se sont-ils retrouvés à faire chacun un solo sur "Pulling The Trigger" ?

Christian: Doug joue sur "Rain". A l'origine, j'avais enregistré ce titre pour mon deuxième album solo (Christian Tolle Project – The Real Thing) et je m'étais rendu à L.A. pour faire quelques sessions. J'ai enregistré avec lui dans sa maison où il possède sont propre studio. Donc "Rain" était déjà enregistré, mais depuis nous avons réalisé que cette chanson était vraiment bonne et nous en avons fait une nouvelle version en l'arrangeant différemment cette fois. Mais nous avons gardé le fantastique solo que Doug y jouait. Doug est un mec super sympa et je ne pourrais pas dire assez de choses gentilles à son sujet.
Quant à Vinnie, je l'ai rencontré lors du salon de la musique de Francfort il y a quelques années. Nous avons une vision commune de la guitare. Nous sommes devenus amis et avons gardé le contact. Il était donc logique de lui proposer de jouer sur l'album qui suivait, et il a accepté avec plaisir. Il a enregistré le solo sur le titre éponyme dans son propre studio en Angleterre.

Le rock mélodique n'est pas très populaire en France alors que l'Allemagne continue de produire de bons groupes dans ce style musical. Comment expliquez-vous la différence entre ces 2 pays ?

Christian: Honnêtement, nous n'en avons aucune idée. En tant que groupe naviguant tout le temps entre le Benelux et l'Allemagne, j'ai personnellement l'impression que le Rock Mélodique est toujours vivant aux Pays-Bas, alors qu'il a quasiment disparu de certaines partie de l'Allemagne, tout en étant très branché, en particulier dans le Sud de ce pays.

John: Et puis il y a des gens de Paris qui sont devenus des amis. Ils fréquentent un forum internet (Totoweb) et nous ont suivi sur quelques concerts en Hollande, ce que nous considérons comme absolument étonnant. A vrai dire, nous avons de nombreux retours positifs de France.

Hans: Nous voulons vraiment jouer en France !

Quelles relations avez-vous avec les autres groupes pratiquant ce style musical ?

Hans: Tu sais, la scène n'est plus si importante, et je suis dans le milieu depuis quelques temps maintenant, alors tu te retrouves à connaître pas mal de gens. J'ai joué avec Vengeance, j'ai travaillé avec Mad Max et également quelques autres groupes. Nous avons tous un véritable respect les uns pour les autres.

Christian: J'ai quelques amis dans d'autres groupes. Ainsi, le guitariste Andy Susemihl et David Reece du groupe Reece sont mes amis, et j'ai joué un solo en tant qu'invité sur leur album "Universal Language". Nous sommes également très amis avec les membres de Toto, en particulier avec Steve Lukather que je connais depuis plus de 15 ans maintenant. Nous avons tourné avec eux et ce fut la plus merveilleuse expérience que j'ai eu. De vrais gentlemen et des personnes adorables.

John: J'ai travaillé avec Arjen Lucassen pour l'un de ses albums pour Ayreon, et j'ai tourné avec Jeff Scott Soto en 2005. Nous avons de nombreux amis dans le milieu musical car nous respectons tout le monde !

Il y a t'il une tournée de prévue dans les prochains mois pour promouvoir " Pulling The Trigger " ?

Hans: Nous avons juste joué avec Jorn et Reece, et nous avons déjà quelques dates de planifiées pour 2010. Nous verrons ce qu'il adviendra, mais nous aimerions vraiment jouer le plus possible.

Alors que vous jouez dans différents groupes et projets, comment gérez-vous vos emplois du temps pour Cooper Inc. ?

Christian: Toute est une question de discipline, de gestion de son temps et de passion. La passion me guide et je me considère comme quelqu'un d'organisé, donc je fais le nécessaire pour que nous atteignions nos objectifs et que nous soyons toujours capables de nous rendre où nous le voulons.

Hans: Tout d'abord, et principalement, c'est une question de volonté absolue ! Il faut que cela soit organisé, et ainsi, de grandes choses pourront arriver. Comme le dit Christian, la discipline et l'organisation de son emploi du temps viennent ensuite pour permettre aux choses de se réaliser. C'est comme cela que je suis capable de jouer avec Cooper Inc. et David Reece le même soir avec seulement trois répétitions. C'est un job difficile mais passionnant ! De toute manière, c'est faisable si tu le décides. J'aime insister sur le fait qu'il s'agit de l'éthique de travail de chacun, pas seulement de la mienne.

John : Je suis planificateur logistique dans mon travail de tous les jours, alors je sais comment organiser les choses. Nous avons un accord avec mes 3 groupes. Celui qui arrive le premier sera servi le premier, et l'importance d'un concert reste primordiale dans la décision.

Que pensez-vous du rôle croissant d'Internet dans le milieu de la musique ?

Christian : Pour moi, il y a deux faces. La bonne, c'est que tu peux promouvoir et distribuer ta musique dans tous les coins du globe avec un simple clic de souris. D'un autre côté, le téléchargement illégal détruit tout le système. De ce fait, plus personne n'a de budget pour faire de gros disques et il ne reste plus que la motivation pour démarrer un groupe. Si ce n'était pas pour l'amour de la musique et une volonté partagée, comme le soulignait Hans, je pense que seule une poignée tenterait l'aventure, parce que si tu n'es pas un grand nom, il s'agit vraiment d'un challenge d'installer un groupe durablement et de le maintenir en vie financièrement.

Hans: C'est effectivement très difficile de nos jours comme l'argumente Chris. Le cd est devenu une carte de visite très onéreuse. Il est nécessaire d'en faire un pour être reconnu, mais le vendre, comme c'était le cas avant, pour gagner de l'argent et rendre possible la production du suivant est frustrant, parce que c'est devenu vieux jeu d'acheter ton cd de nos jours. Mais tout n'est pas à blâmer sur Internet. Les maisons de disques ne se rendent plus compte de l'importance de construire à long terme comme c'était le cas dans les 70's. Elles visent toutes un succès à court terme : ici aujourd'hui, disparu demain si cela n'atteint pas les objectifs fixés. Pourtant, il y a encore de nombreux groupes des 70's qui continuent à drainer du public parce que tout le monde les connaît. Ils étaient pourtant nouveaux à l'époque, mais ils existent toujours aujourd'hui.
Le troisième aspect est que le produit en lui-même est devenu inintéressant. J'espère sincèrement que viendra un jour où la musique sera à nouveau présentée dans un artwork fantastique. Quelque chose qui soit excitant à avoir dans les mains et à regarder, assez gros pour pouvoir être lu sans double-foyers et qui reste gravé dans votre esprit. Comme c'était le cas avec les vinyles. Quelque chose qui reste avec toi. Internet n'offre qu'un plaisir passager. Ce n'est pas tangible. Cela s'évapore rapidement. C'est un média fantastique pour communiquer et obtenir des informations, mais lorsque cela concerne l'ART, cela ne soutient pas la comparaison.

Connaissiez-vous MusicWaves avant cette interview, et que penses-tu de ce site ?

Christian: Je m'y intéresse et cela me parait vraiment super. Même si c'est difficile à lire pour moi (rires).

Pensez-vous que la scène soit désormais le seul moyen de survivre pour les groupes ?

Christian: C'est important, mais tu dois être patient pour créer un mouvement derrière toi. De nombreux propriétaires de clubs veulent des cover bands ou des tributes qui jouent des morceaux que tout le monde connaît. C'est un vrai challenge de monter une tournée pour un groupe jouant sa propre musique. Nous aimerions ouvrir pour une grosse pointure comme nous l'avons déjà fait avec Toto en 2005, 2006 et 2007. Nous avons eu d'excellents retours du public et avons pu toucher plusieurs milliers de personnes avec notre musique. Voici le genre de chance dont nous rêvons le plus.

Hans: C'est plus important que jamais. Si tu veux laisser une impression durable au public, prends la route et bouges toi le cul !! C'est encore plus efficace lorsque tu ouvres pour une pointure et c'est ce que nous espérons.

[IMAGE3]

Que pensez-vous de la France ? Avez-vous des projets de tournée dans notre pays ?

John: C'est mon pays favori pour aller en vacances depuis des années maintenant, mais j'adorerai jouer pour le public français et lui faire découvrir Cooper Inc. en live !!!

Christian: Je suis allé en France à plusieurs reprises. Orléans, Bordeaux, Paris, Le Havre… C'est un pays magnifique, et comme je l'ai déjà dit, nous aimerions jouer dans votre pays et nous y travaillons.

Hans: Mon père a travaillé et vécu en France pendant les années 50. J'aurai pu être Français (sourire). Il nous a transmis son amour pour ce pays à moi, mes frères et mes sœurs. En ce qui concerne une tournée, nous n'avons rien pour le moment, mais nous sommes très intéressés à l'idée d'en discuter avec des structures qui auraient quelque chose à proposer.

Parlez-vous Français ? Connaissez-vous quelques mots ?

Christian: Je vais devoir être brutalement honnête: quand j'étais à l'école, j'ai préféré le Latin. Je me rend compte aujourd'hui que c'était une erreur (rires).

Hans: (En français dans le texte !) "Un petit peu. Parlez française c’est beaucoup de travail et très difficile pour moi, mais je suis très intéressé…" J'espère que c'était bon (rires).

John: Je parle le "Français des vacances" comme nous disons en Hollande. Je suis capable d'obtenir ce que je veux, et quand ils parlent doucement, je peux comprendre la plupart de ce qu'ils me disent.

Struck, notre “grand maitre des interviews” a l’habitude de poser la question “Lost”. Je vais donc la reprendre à mon compte. Imaginez que votre avion s’écrase sur une île déserte: quels sont les 5 albums que vous garderiez avec vous ?

John: Journey "Greatest Hits", Whitesnake "30th Anniversary Collection", Jorn "Out To Every Nation", Allen & Lande "The Battle", et bien sûr, Van Halen "The Best Of Both Worlds".

Hans: Deep Purple "Made In Japan", Rush "Moving Pictures", Van Halen "I", Thin Lizzy "Live And Dangerous", et Paulo Mendonca "Different Phases".

Christian: Toto "Kingdom Of Desire", Van Halen "I", Michael Landau "Tales From The Bulge", Whitesnake "1987" et Lynch Mob "Wicked Sensation".

Avant de nous quitter, quels sont vos projets pour les prochains mois ? Concerts ? Enregistrements ?

Christian: Nous avons joué ces 2 concerts avec Jorn et Reece, et nous allons en ajouter d'autres en 2010. Nous avons également commencé à écrire pour le prochain cd. J'espère également faire quelques sessions pour d'autres groupes et chanteurs étant donné que j'ai mon propre studio chez moi.

John: Connectez-vous sur WWW.COOPERINC-MUSIC.COM et tout y sera annoncé…

Hans: Je vais continuer à travailler, depuis mon nouveau studio chez moi, à enregistrer des parties de batterie pour d'autre groupes. Je vais également continuer à promouvoir "Pulling The Trigger", à faire des concerts avec différents groupes, et à enseigner la batterie à des enfants et à des batteurs plus expérimentés. N'hésitez pas à vous connecter sur www.cooperinc-music.com, et sur www.myspace.com/hansintzandt pour avoir plus d'informations…

Avez-vous un message particulier pour nos lecteurs en guise de conclusion ?

John: Merci pour cette opportunité de nous présenter aux fans français de rock. Récupérez notre musique et répandez là dans le monde. Je souhaite que cela ne prenne pas trop de temps avant que nous ayons une chance de venir chez vous pour quelques concerts.

Christian: Merci beaucoup de vous intéressez à nous sur votre site.

Hans: Merci pour votre aide, en espérant vous voir sur la route!

Dans l'attente de pouvoir les encourager sur scène, un grand merci aux membres de Cooper Inc, et en particulier à Christian pour sa disponibilité.


Plus d'informations sur http://www.cooperinc-music.com/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 116
  • 117
  • 118
Haut de page
EN RELATION AVEC COOPER INC.
DERNIERE CHRONIQUE
COOPER INC.: Pulling The Trigger (2009)
4/5

 
AUTRES ARTICLES
TOP 5 DES RÉDACTEURS DE MUSIC WAVES POUR 2009
Dans la grande tradition de fin d'année, chaque chroniqueur de Music Waves vous a préparé son TOP 5 pour 2009. Bonnes découvertes.
LIVING COLOUR - LE TRABENDO (PARIS) - 13 DÉCEMBRE 2009
En ce dimanche 13 décembre, les fans de Living Colour ont bravé les premiers frimas annonciateur d’un hiver rigoureux et les deux heures de show leur donneront plus que raison...
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022