MW / Accueil / Articles
A PROPOS DE:

DUALITY (26 MAI 2020)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
METAL PROGRESSIF

Le déconfinement est une période chargée pour Duality : sortie du nouvel EP, préparation d'un album, finaliste du tremplin METALHEAD... Autant de sujet, et bien d'autres, que nous abordons avec un de grands espoirs du metal moderne hexagonal.
NUNO777 - 10.06.2020 - 3 photo(s) - (0) commentaire(s)
Nous nous étions entretenus lors de la sortie de l’EP "Archeology" en 2017. Que s’est-il passé pour le groupe depuis 3 ans ?

Après "Archeology EP" nous avons décidé de nous y prendre un peu différemment. D'abord nous voulions améliorer notre production, ce qui est chose faite grâce à Amaël Durand de Novelists qui a fait un super job. Puis nous avons pris le temps de sortir les singles un à un avec un vrai univers dédié : lyrics vidéo et clips bien produits. Cela nous a demandé du temps et du budget !
 

Difficile de ne pas aborder la question du confinement. Comment l’avez-vous vécu et quels impacts cela a eu et aura dans votre projet musical ?

Pour nous c'est vraiment mal tombé. Cela n'arrange personne évidemment, mais le confinement a été décidé pile au moment où nous allions recommencer les lives. C'est difficile de se prendre un mur à l'heure où on doit défendre sur scène la sortie de notre EP. Notre release est reportée et on hâte de pouvoir jouer à nouveau !
 

Qu’est-ce que vous avez voulu faire en premier au moment du déconfinement ?

Maxime : je suis en télétravail et je n'ai pas du tout l'impression d'être déconfiné pour le moment !
Jérémy : Aller prendre une mousse avec les copains !
Julien : Revoir la famille autrement que derrière un écran...
Logan : Le déconfinement n’a pas grandement changé mon mode de vie, la fermeture des bars, restaurants et autres étant maintenus. Même si évidemment comme Julien, revoir la famille a quand même été important.
 




Vous êtes dans la dernière liste du tremplin Metal Head. Que représente un tel événement pour vous ?

C'est une superbe nouvelle, nous sommes impatients de connaître le résultat. Participer à un évènement de cette ampleur pour sa première édition représenterait quand même une chance en termes de visibilité… Mais le fait d'avoir été écouté par un jury 5 étoiles est déjà plaisant !
 

Vous avez sorti un premier album "140 Waves" en 2016 suivi d’un EP "Archeology" en 2017. Quelles leçons tirez-vous de l’expérience de sortir un album comme premier disque ?

La leçon, on l'a tirée tout de suite après la sortie : "qui l'a écouté ?"
C'est bien de commencer par un album si on est sous structure mais dans le cas inverse (comme nous) cela n'a pas grand intérêt si ce n'est personnel. Cet album s'apparente à de la recherche et de l'expérimentation. On s'autorisait tout, puisque absolument aucun enjeu n'était à calculer. Avec le recul on y retrouve quelques petites idées intéressantes tout de même. Et on l'assume car il souligne notre évolution, même si aujourd'hui il s'éloigne fortement de notre style.
 

Pourquoi avoir choisi de sortir un EP en 2020 constitué de morceaux composés au long des derniers mois ? Quelle est sa place dans votre démarche artistique globale ?

On était parti initialement dans l’idée de se lancer dans l’album, mais finalement certaines compositions nous semblaient en décalage avec ce futur concept, du coup on a enregistré ces 5 morceaux en amont pour marquer notre forte évolution du point de vue de la composition et de la production.
Ils font foi de l'identité du groupe aujourd’hui. Il fallait planter le clou et sortir cet EP qui rassemble le tout afin de laisser une trace forte dans notre discographie et préparer les auditeurs à des choses de cette qualité pour la suite de nos projets.
 

Il y a un nouveau batteur qui vous a rejoint sur "Duality". Comment ça s’est passée la rencontre ?

Clément Rouxel de Think Of A New Kind est derrière les fûts pour Duality ! Pour notre plus grand plaisir !
Pour tout dire, le début s'est fait dans la souffrance : on distribuait des flyers ''recherche batteur'' aux sorties de concerts…
Heureusement, lors d'une distribution au mondial du tatouage, nous sommes tombés sur Anthony Dubois, photographe et ami de Clément. Il nous a dit de le contacter, ce que nous avons fait. Le reste de l'histoire commence avec le clip de 'FLUFFY CLOUD'.
 

Il faut essayer de s'amuser, de tenter des choses, de raconter des histoires qui peuvent toucher tout auditeur



Vous avez des idées conceptuelles variées et ambitieuses à chaque fois que vous abordez un nouveau disque. Comment faites-vous vos choix de thèmes ? A quelles sources est-ce que vous puisez ?

Nous n’avons pas de sources à proprement parler, en général nos thématiques démarrent sur le ressenti que l’on va avoir sur la composition instrumentale et forcément d’un morceau à l’autre on est tenté de faire certains rapprochements et donner une ligne directrice plus marquée.
Au final, nous sommes influencés par toutes sortes de médias et dans la musique actuellement, la concurrence est rude pour se démarquer… Alors il faut essayer de s'amuser, de tenter des choses, de raconter des histoires qui peuvent toucher tout auditeur.


D’ailleurs "Elements" met en lumière les 4 éléments pourtant il y a cinq titres ? Y a-t-il une explication ?

Nous avons enregistré 4 morceaux, puis le 5e 'Solace' en différé. Il a une patte différente des autres compositions, aussi parce que c'est le seul qui a été écrit après l'arrivée de Clément. On a tenu à l'ajouter à l'EP pour l'enrichir et aussi concevoir un clip chronologiquement plus proche de la sortie de l'EP.
'Solace' vient marquer l’arrivée du 5e membre du groupe, il vient clore également l’EP, on pourrait même y voir là un 5e élément.
 




D’après la médecine antique il y a une théorie des humeurs liées aux quatre éléments : colère pour le feu, tristesse et mélancolie pour la terre, le calme pour l’eau et la joie pour l’air. Est-ce que cela vous a guidé dans votre écriture, à savoir que l’on peut retrouver tous ces éléments disséminés dans vos morceaux ?

On ne connaissait pas cette théorie mais c'est assez cool ! On espère qu'on retrouve bien toutes ces humeurs dans nos morceaux. Il y a la colère dans 'Fluffy Cloud' puisqu'on parle d'un boxeur enragé, cf. le clip sur le ring ! La joie dans les riffs de 'Solace', le calme dans 'Ship' avec ses longs passages aériens et éthérés, cf. le Lyrics Video très hypnotique et atmosphérique ! Et enfin la mélancolie dans 'Buried' et 'In The Sun' là aussi on vous conseille notre Lyrics Video si vous aimez la danse !
 

J’ai lu dans le dossier de presse que vous vouliez sortir un album en 2021. Est-ce toujours dans vos projets ? Est-ce qu’il sera dans la continuité conceptuelle de "Elements" ?

C'est dans nos projets, oui ! Mais ce sera dans la continuité de "Archeology EP", car ce dernier amorce un concept-album pour 2021. En tout cas on espère que ce sera dans ces eaux là mais avec le confinement on ne sait jamais. Le plus important c'est de défendre "ELEMENTS EP" sur scène avant.
 

Pour nous c'est vraiment important d'apporter un univers graphique à nos morceaux car cela permet à l'auditeur d'être aiguillé dans l'univers que l'on cherche à raconter


Vous avez réalisé plusieurs vidéos pour accompagner les musiques ? Que représente pour vous l’apport visuel dans votre musique ?

Le visuel, (vidéo ou image) est toujours au service du morceau. Pour nous c'est vraiment important d'apporter un univers graphique à nos morceaux car cela permet à l'auditeur d'être aiguillé dans l'univers que l'on cherche à raconter. Par exemple dans 'Solace' qui a des lyrics très intérieurs et orientés vers des émotions de réconfort : le clip est conçu pour masquer tout environnement afin de n'obtenir qu'un cocon brumeux de couleur orange. C'est comme une émotion traduite en image, en tout cas c'était l'idée !
 




La lyric video de ‘In The Sun’ est étonnante avec ce danseur que l’on a plutôt l’habitude de voir sur des musiques urbaines. Pourquoi cette chorégraphie, quel est son sens ?

Sortir les singles à un à un nous a permis de leur offrir un véritable univers dédié ! Ici les lyrics sont une métaphore du handicap et de la libération par la danse. Ce danseur c'est Victor Balatier. Très street urbain mais aussi contemporain. On l'a laissé improviser tout un après-midi, c'était un super moment. Il raconte toutes les émotions du morceau dans ses mouvements sans qu'on ait eu besoin de lui expliquer. C'est son interprétation et le résultat est vraiment cool.
 

On retrouve votre signature musicale dans "Elements", ce mélange de puissance et de mélancolie, de rage et de légèreté, mais on perçoit une envie totalement assumée d’aller franchement dans chacune des tonalités envisagées. J’en veux pour exemple le titre ‘FluffyCloud’ avec sa dureté des couplets et son côté très abordable et pop des refrains. Est-ce que vous avez abordé l’écriture de cet EP dans cet état d’esprit ?

On a toujours aimé jouer sur les alternances dans nos compositions, à la base on part d’un riff qu’on peut chanter afin qu’il soit catchy. Puis avec le temps et à force de le jouer il peut être modifié et se complexifier. Une fois ce riff ancré, on va lancer tout le reste : transitions, évolutions, breaks, etc. le tout amené de manière fluide. Du coup on peut se retrouver avec toutes sortes de tonalités, du plus calme au plus bourrin, on tente de ne pas se donner de limite, tant que cela reste construit… C’est surtout ça l’état d’esprit dans notre écriture.
 

Il y a un très bon solo dans ‘Solace’. Pourquoi vous n’intégrez pas systématiquement un solo dans vos morceaux ?

Un solo ? vous êtes sûrs ?! :) Vraiment, un solo ?! Il y a une lead mélodique sur l'intro que l'on retrouve sur l'outro. Et une deuxième lead sur le refrain… Selon nous pour intégrer un solo il faut qu’il soit réfléchi et pertinent avec la composition, placer un solo pour placer un solo ne nous semble pas important… Et encore moins une obligation. Mais peut être qu’à l’avenir on en mettra ici ou là, seul l’avenir nous le dira.
 

La pochette de "Elements" m’a fait penser à celle du live acoustique de Pain Of Salvation «12:5 ». Est-ce un clin d’oeil ? Globalement est-ce que PoS fait partie de vos influences ?

Alors non ce n'est pas du tout fait exprès ! Par contre Pain Of Salvation est une inspiration de Julien (chanteur) ! Par ailleurs on s’inspire de beaucoup de choses pour nos créations graphiques et le cinéma est un très bon sujet d’exploration.
 




Vous qualifiez votre musique de metal moderne. C’est une notion assez flou difficile à définir. Quel serait votre définition ?

C’est un terme pour simplifier grandement la définition de notre musique « hybride » qu’on a nous-même du mal à définir. Très clairement on s’éloigne des styles classiques du milieu (heavy/death/black, pour ne citer qu’eux) que ce soit dans l’approche instrumentale comme dans la production. En général selon nous, ça implique des accordages spécifiques, une production moins organique, le tout en s’approchant des styles « émergents » (par rapport à l’historique global de la scène) tel que le djent, tous les sous genres en « core » ou certains groupes de metal progressifs récents.

Vous citez trois influences, pour Tesseract et Textures on voit bien le lien mais pour Fire FromThe Gods qui a aussi une dimension hip hop c’est moins évident. Que vous inspire ce groupe ?

On a aussi énormément d'influences qu'on cite moins comme Monuments ou August Burns RedFire From The Gods c'est plutôt par rapport à leurs refrains assez droits et mélodiques, accompagnés de chants clairs à la tessiture proche du baryton comme Julien (chanteur). Disons qu'on se sent plus proche de ''End Transmission" que de "Excuse Me" qui est vraiment hip hop.
 

Lors de notre entretien précédent à la question « Quel est l’adjectif qui qualifierait le mieux votre musique » vous avez répondu : « Mélancolique ». Est-ce toujours le cas ?

Oui, c'est un adjectif qui fonctionne toujours très bien car nos riffs s'y prêtent et quand ce n'est pas l'instru, ce sont les lignes de chants qui s'en chargent.
 

La production de l’EP est monumentale, c’est un vrai mur de son qui submerge l’auditeur tout en garantissant la finesse de tous les détails et les arrangements. Il y a aussi une homogénéité pas évidente sachant que les morceaux ont été composés à diverses époques. Comment avez-vous abordé ce point ?

C'est toute la difficulté de la composition : Réussir à faire des morceaux variés tout en gardant un style propre.
La production et le chant y sont pour beaucoup. On essaie aussi de définir un style de riffs et de structures qui autorisent les ponts, les pauses, les évolutions mélodiques… et pas seulement "couplet, refrain, breakdown, solo".
Forcément, pour assurer une certaine cohérence dans les compositions, on n’a pas hésité à revenir plusieurs fois sur les précédents morceaux pour essayer de prendre un peu de hauteur et tenter de garder la même ligne directrice.
 

"Elements" va sortir le 15 mai sur les plateformes. Avez-vous déjà des réactions ?

Oui on a déjà plein de bons retours grâce aux vidéos ! Ça nous fait vraiment plaisir, les gens s'accordent à dire qu'on mélange les genres pour faire le nôtre ! D’autres nous disent être impatients de retrouver les morceaux sur les sites de streaming.
 

Quelles sont les étapes pour le groupe dans un avenir proche ?

Du concert, du concert, et probablement… Du concert !
 

Merci de nous avoir accordé quelques minutes pour répondre à ces quelques questions. Si vous voulez ajouter quelque chose c’est ici que ça se passe.

Merci beaucoup à toi. On espère que cette interview vous donnera envie de vous plonger dans notre univers et qui sait…venir nous voir en concert !



Plus d'informations sur https://www.facebook.com/pg/dualityofficiel
 
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'article, ajouter quelques anecdotes, quelques connaissances ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur ce article
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 19555
  • 19556
  • 19557
Haut de page
EN RELATION AVEC DUALITY
DERNIERE CHRONIQUE
Elements (2020)
Avec son metal moderne contrasté qui puise dans le djent et l’atmosphérique, "Elements" est une vraie confirmation du potentiel de Duality. Toutes les chroniques sur DUALITY
DERNIERE ACTUALITE
DUALITY: Nouveau morceau
SORTIE
Toutes les actualités sur DUALITY
AUTRES ARTICLES
ARTICLE PRECEDENT
ROMAIN FAVIES (21 AVRIL 2020)
Romain Favies envoûte avec son timbre grave et l'ambiance épurée de son premier EP
 
ARTICLE SUIVANT
STONE OF A BITCH (25 MAI 2020)
Stone le monde est stone... de Stone Of A Bitch dans une interview qui met les points sur les 'i' retrouvés.

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020