MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - DEEP (13 FEVRIER 2020)
TITRE:

DEEP (13 FEVRIER 2020)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

POP



Music Waves est allé à la rencontre de ces nouveaux talents de la pop/soul française : DEEP ! Entrevue autour de leur très bon premier EP, "Shake Your Dreams"
DARIALYS - 18.02.2020 -
3 photo(s) - (0) commentaire(s)

Habituellement, sur Music Waves, nous sommes plutôt habitués à interviewer des métalleux aux tatouages plein les bras et aux cheveux longs. Aujourd'hui, c'est un portrait tout à fait différent que nous brossons puisque nous recevons les Français de Deep, dont le savant mélange repose entre pop, soul et funk, le tout pour un résultat frais et accrocheur.


Vous vous décrivez comme un trio guitare, basse, batterie. Pourtant, on entend aussi des claviers dans votre musique, et vous êtes 7 musiciens sur la pochette de l'EP.  Deep, qui êtes-vous exactement ?

Deep : Le mystère plane ! Non plus sérieusement, Deep c'est 4 musicien.ne.s en live, le fameux trio instru et Louise au chant. Les claviers ont été posés par Nicolas Gueguen en studio à l’enregistrement de l’EP (qui est sorti le 7 février). Sur la pochette, qui est extraite du clip de 'Shake Your Dreams', on est 7 personnages dans ce tableau. Lola Briand, Marie Tartamella et Carole Mermoud nous ont rejoint pour le tournage, sur l’EP et parfois en live sur les chœurs.


Question "anecdote" : ces deux E en miroir dans Deep, est-ce un pur effet de style ou y a-t-il une raison derrière cette calligraphie ? Que veut dire ce nom ?

Deep : C’est un mélange des deux. Quand on a dessiné le logo, on a tout de suite aimé le fait qu’il puisse se lire dans les 2 sens, que tu le regardes d’en haut ou d’en bas, ça c’est l’aspect graphique. Et l’effet miroir illustre aussi la complicité et le travail de création entre nous, Olivier et Louise. Le sens maintenant, on y met volontiers nos pensées et nos interprétations. On leur laisse libre cours dans les 3 dimensions.



Comment l'idée est-elle venue de créer Deep ?

Deep : L’envie première est venue d’Olivier, une envie de composer. C’était le bon moment, une alchimie de rencontres personnelles et musicales. Olivier Marchand donc et Pascal Bost, à la batterie, se sont rencontrés en 2007 sur un projet de composition d’un amie commune, Louise Briand, au chant, qui les a rejoints en 2015 sur des reprises, et Gilles Sonnois, à la basse, en 2017. Olivier joue, écrit, improvise depuis l’adolescence. Il a emmené le groupe sur un nouveau chemin de compos et d’expression.





Si nous avons bien compris, vous étiez quatre au commencement de votre page Facebook il y a de cela un an. Qu'est-ce qui explique que vous ayez quasi doublé le line-up sur ce disque ?

Deep : Enregistrer en studio c’est l’occasion de se faire plaisir, de créer des arrangements, d’expérimenter des sons, et là, avec Nicolas Gueguen c’était évident : on voulait apporter d’autre textures par rapport à la version live, qui est plus rock.



Outre la musique qui est top, le son est vraiment bon et on sent que le groupe est en place avec un son riche. Pourtant, ça n'est que votre premier EP. On imagine que vous avez tous un certain passé avec des groupes respectifs de votre côté ?

Deep : Oui ! tous les 4, générations X/Y, on a tous une expérience musicale et de la scène dans plein de projets et de styles différents dont on s’est nourri.


Comme tout premier EP, bien évidemment, on imagine que vous avez eu une certaine pression à l'idée de le sortir, car les gens n'auront que ces 4 titres à se mettre sous la dent pour se faire une idée de vous. Comment avez-vous envisagé la sortie de cet EP ?

Deep : Sous pression, sereinement. On s’est entouré.e.s de professionnels, on l’a fait dans les règles de l’art avec une grand envie ! Le processus créatif, la réalisation (EP et clip) jusqu’à la sortie officielle ont été un régal, comme on dit : une véritable et formidable aventure humaine !






Vous avez fait le choix de sortir un EP, et non pas un album. Il est vrai qu'aujourd'hui, le format album long a tendance à reculer petit à petit au profit des EP, qui permettent d'avoir plus de spontanéité et de sortir des disques plus souvent, et ce à moindres coûts. Est-ce pour cela que vous avez choisi le format EP ou avez-vous une autre motivation ?

Deep : C’est un peu de tout ça, c’est un premier EP, 4 titres prêts qu’on avait envie de sortir, pour lancer le projet, se frotter à l’exercice et au public. Les prochains sont sur le feu.


D'un autre côté, l'EP présente tout de même une limite : au bout des 4 titres, alors que l'auditeur est parfaitement embarqué dans votre univers, le disque s'arrête subitement, avant que le sentiment de satiété n'apparaisse chez les auditeurs à l'affût que nous sommes. Qu'en dites-vous ?

Deep : C’est une invitation, on fait connaissance. Et plus si affinités !

 

Au niveau des influences, vous citez vous-mêmes Amy Winehouse et Grace Slick. Y a-t-il d'autres groupes qui vous influencent ? Peut-être Morcheeba notamment que l'on retrouve un peu, à travers le chant féminin et au niveau des ambiances délivrées ?

Deep : Merci, c’est très flatteur. Dans les inspirations, on cite volontiers les grandes influences rock, funk et soul des années 70. Il y en a tellement. Aujourd’hui, on extrêmement fan de Brittany Howard, General Elektriks, Billie Eilish, Peter Cat Recording Co. …

 

Votre musique est enjouée et positive, alors que votre pochette est plus mystérieuse et intrigante. Quelle est l'idée derrière cette pochette ? Y avait-il une volonté de créer un contraste entre l'identité visuelle et l'identité musicale du groupe ?

Deep : Il y a toujours plusieurs lectures. On a mis cette énergie positive dans notre musique, mais le cheminement est plus complexe. Le but c’est de transcender nos réflexions, nos expériences, y compris négatives. La pochette est un tableau qu’on a imaginé sur les paroles de 'Shake your dreams', qui est à la frontière entre nos rêves et la réalité.

 

Justement ce côté très gai, voire sautillant comme sur le titre 'Embrace', donne envie de vous voir sur scène. Avez-vous prévu des shows avec peut-être un dress code comme sur la pochette, des éléments particuliers au niveau du décor peut-être ou de l'ambiance sur scène pour créer un effet d'immersion avec le public ?

Deep : (Rires) Oui, dans nos projections idéales et à court terme, on se met en scène, dans des décors immersifs, on joue et on rejoue ces scènes rêvées.


Votre musique se prête particulièrement à l'utilisation de cuivres (saxophone, trompette notamment). Envisagez-vous éventuellement d'intégrer un joueur de cuivres dans la formation ?

Deep : Louise aime beaucoup la trompette, mais non, ce n'est pas prévu ! Les soufflants viennent au fil des featurings en live.





Vous auriez pu vous contenter de contacter des webzines de soul, funk ou de pop, ce que vous avez sûrement fait par ailleurs, mais vous avez tout de même choisi de contacter Music Waves qui est un webzine spécialisé dans le rock et dans le metal. Pourquoi un tel choix ? Faut-il y voir un clin d'œil à l'évolution prochaine de votre son, peut-être plus musclé dans les années à venir ?

Deep : On a une influence rock indéniable, ce qu’on exprime sur les lives. Notre esthétique n’est ni prédéfinie, ni figée. On laisse libre cours à nos instincts et à l’instant.

 

Qu'attendez-vous de cet EP ?

Deep : Le jouer. Le faire écouter. Un élan vers l’album et la plénitude.

 

On vous souhaite en tout cas bonne chance pour la suite avec cet EP très prometteur. Merci à vous ! Un petit mot pour la fin ?

Deep : SHAKE YOUR DREAMS !



Plus d'informations sur https://www.facebook.com/deeppageofficielle
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 19128
  • 19129
  • 19130
Haut de page
EN RELATION AVEC DE3P
DERNIERE CHRONIQUE
DE3P: Shake Your Dreams (2020)
4/5

De la soul, un zeste de pop et un brin de funk font de "Shake Your Dreams" un EP savamment concocté et addictif aux sonorités colorées et ensoleillées.
DERNIERE ACTUALITE
DE3P: Les détails sur l'EP 'Shake Your Dreams'
 
AUTRES ARTICLES
DOSSIER KILLING JOKE (2ÈME PARTIE)
Killing Joke va fêter les 40 années de la sortie de son premier album, l'occasion est trop belle de revenir sur ce groupe aussi mystérieux que méconnu.
ELFIKA (10 JANVIER 2020)
Après une démo particulièrement bien accueillie par la presse et le public, Elfika revient avec son premier album. L'occasion pour nous de percer les secrets du groupe...
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022