MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - ENTRETIEN AVEC MICHAEL SADLER
TITRE:

ENTRETIEN AVEC MICHAEL SADLER


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

METAL PROGRESSIF



Entretien avec l'ex-chanteur de Saga à propos de sa participation à l'album de Roswell Six, "Terra Incognita" (2009)
MARC M - 25.10.2009 -
3 photo(s) - (0) commentaire(s)

ROSWELL SIX : Interview Michael SADLER
Questions soumises par Internet par Marc Moingeon - juillet 2009

J'ai eu la chance de rencontrer Michael Sadler une fois en 2004 et ensuite à deux reprises de m'entretenir avec lui au téléphone à l'occasion de la sortie des albums de Saga "Trust" et "10.000 Days". Notre homme est un gentleman, plein d'humour pince-sans-rire et aux goûts variés, des goûts pas toujours aussi évidents et commerciaux que certains fans de rock progressif le pensent, loin s'en faut.
Une partie de la rédaction de Musicwaves s'est enthousiasmée pour le projet Roswell Six et son album "Terra Incognita" cet été et il était logique de questionner un peu Michael à ce propos, lui qui tient le rôle le plus important au niveau du chant sur ce disque aussi inattendu qu'excellent.
Vous verrez que notre homme semble s'offrir une parenthèse après son départ de Saga et ne semble pas toujours prêt à répondre de manière trop précise sur ses futurs projets, mais son amour de la musique reste tangible au fil de ses propos.



Vous avez déjà été chanteur invité sur quelques albums produits par Shawn Gordon ou sortis sur son label ProgRock Records. Comment avez-vous commencé à travailler avec lui ?
Michael Sadler (MS) : Autant que je me rappelle, ma relation avec Shawn a commencé lorsqu'il m'a contacté pour me proposer de faire distribuer mon album solo, "Clear".

Est-ce que Shawn vous a fait découvrir certains des artistes qui jouent sur l'album de Roswell Six ? Peut-être en connaissiez-vous déjà certains ?
MS : Je connaissais déjà et j'appréciais la plupart des artistes qui ont contribué à ce projet. Alors, quand j'ai su qui faisait partie du projet, je me suis dit que je serais en très bonne compagnie !

Comment est-ce que vous avez travaillé sur ces chansons avec Erik Norlander qui les a composées ? Uniquement à distance ou bien vous êtes vous rencontrés ?
MS : Je n'ai jamais été avec Erik pour les enregistrements car la plupart des sessions ont été faites avant que je chante mes parties.
Les pistes musicales, les textes et mes guides vocaux m'ont été fournis par mon ingénieur du son, Kurt Barabas (bassiste de Under The Sun, ayant joué sur l'album d'Amaran's Plight et sur ce projet Roswell Six, qui possède un studio d'enregistrement - NDR), et j'ai fait de mon mieux pour donner vie au personnage que j'incarnais. Au début, c'était assez difficile parce que, en dépit du fait que je ne souhaitais pas trop m'écarter de la mélodie de base, il m'a semblé que les mélodies pourraient être plus fortes ou bien que je pourrais mieux les adapter à mon registre. La façon dont j'aborde mes parties vocales, que ce soit un morceau de Saga pour moi-même ou quelqu'un d'autre est celle qui permet de rendre le morceau aussi fort que possible. Et cela signifie parfois que l'on doive faire des compromis, ce qui est parfois aussi valable pour moi !

On sait que vous avez des goûts assez éclectiques mais je ne pense pas vous avoir jamais entendu chanter sur une musique assez proche de ce que l'on a sur Terra Incognita. Je veux dire que sur des morceaux plus heavy tels que "Call of the sea", "Swept away"ou "Ishalem". quel était votre sentiment vis-à-vis de ces morceaux sur lesquels on vous a demandé de chanter ?
MS : Oh, le genre un peu plus lourd est OK pour moi. En fait, j'apprécie cela de temps en temps. C'est un bon moyen de se nettoyer les cordes vocales ! Aussi longtemps que je trouve que je chante vraiment, je suis prêt à y aller.

D'un autre côté, vous chantez deux des trois ballades que compte l'album. Cela vous fait plutôt plaisir de chanter ce genre de morceau, également ?
MS : C'est vrai, j'adore chanter des ballades, bien qu'elles soient parfois bien plus difficiles à interpréter du fait qu'elles requièrent beaucoup plus d'émotion de la part du chanteur.

Vous chantez le rôle d'un jeune marin nommé Criston Vora su r"Terra incognita". Votre voix n'a guère changé depuis les début de Saga, elle est restée plus ou moins la même ces dernières 32 années, et reste celle d'un homme jeune. Qu'est-ce-que vous faites pour l'entretenir ?
MS : Le seul entraînement que j'ai eu a été de chanter à l'église lorsque je faisais partie de la chorale, alors que j'étais un jeune garçon. Ces dernières années, j'essaie simplement de rester en aussi bonne forme que possible, ce qui influe sur tout le reste. Et enfin, je dirais que ma voix est devenue sensiblement plus forte depuis que j'ai cessé d'abuser de l'alcool il y a 7 ans et demi.

[IMAGE1]

Quels sont vos moments favoris sur cet album et pourquoi ?
MS : Je n'ai pas vraiment de favori mais je dois dire que j'aime vraiment la façon dont Erik a revisité tous les thèmes de l'album pour faire un lien à la fin de l'album, c'est vraiment très bien fait et avec goût.

Saga a fait tout un tas de morceaux basés sur des thèmes de science-fiction. Est-ce un style de littérature que vous aimez ? Est-ce que vous aimez aussi les histoires d'heroic fantasy que Kevin J. Anderson écrit ?
MS : Je ne me suis pas fait une habitude de lire des romans d'heroic fantasy ou de SF. Je ne me considère pas comme un inconditionnel du genre mais je trouve cela plus qu'intéressant et cela m'a parfois inspiré.

On sait que vous travaillez aussi avec Shawn Gordon sur un album dans un projet nommé Psychic For Radio. Pouvez-vous nous parler de la musique de cet album ? Jusqu'à maintenant, on a simplement entendu une drôle de reprise de School's Out" d'Alice Cooper… que Shawn dit réserver pour un second album du groupe !
MS : si je me rappelle bien, Shawn m'a initialement demandé d'être l'invité sur quelques morceaux d'un album qu'il avait en chantier et qui s'appelait "Psychic For Radio". Mais après avoir accepté de chanter quelques parties vocales, je me suis aperçu que plus je travaillais dessus, plus je me sentais proche de la musique de cet album, et plus je sentais qu'il y avait là quelque chose de vraiment très bon et avait un potentiel particulier. Bien qu'aucun des morceaux n'ait été écrit par moi, la plupart ou peut-être tous ont été et seront adaptés dans un effort pour y découvrir ce "petit quelque chose en plus". Au final, tout est fait pour rendre service à la chanson elle-même, et parfois il faut jouer moins pour donner plus à la chanson ! Je ne sais pas comment classifier correctement cette collection de morceaux. Je la trouve assez diversifiée. En ce moment la question est de déterminer quelle style chaque morceau veut prendre… si on écoute attentivement, les morceaux vous parleront d'eux-mêmes…

En 2007, lorsque je vous ai parlé au téléphone pour Koid'9, vous m'aviez dit que vous ne rejoindriez pas un petit groupe qui avait tout à prouver parce que cela représenterait trop de travail pour obtenir une certaine reconnaissance, mais que vous prendriez en considération une demande d'un groupe plus connu si l'un d'eux vous sollicitait. Mais en fin de compte, vous rejoignez un petit groupe…
MS : La façon dont je vois les choses est que je ne suis qu'un "mercenaire" à ce moment précis, pour ce projet. A part cela, l'occasion de rejoindre un autre groupe se présentera peut-être en son temps, mais pour l'instant, j'apprécie ma liberté. Cela me donne la possibilité de participer à tous les projets dont j'ai envie et auxquels, dans d'autres circonstances, je n'aurai peut-être pas le loisir de contribuer.

[IMAGE2]

Avez-vous d'autres projets en cours, justement ?
MS : J'ai été approché par un groupe suédois mais j'attends toujours une confirmation en ce qui concerne ce projet.

Et à propos d'un éventuel second album solo, est-ce que vous y travaillez ?
MS : Un jour !

Vous m'aviez dit que vous pourriez peut-être faire quelque chose sans claviers, ou bien encore juste au piano, et peut-être même un album de hard-rock ! Alors, si vous bossez dessus, quelle forme est-il en train de prendre ?
MS : La seul forme qu'il ait jusqu'à maintenant est celle qu'il prend dans ma tête. Mais d'après ce que je peux en juger, c'est très intéressant !

Deux ans après avoir quitté Saga ou presque, est-ce que la sensation de chanter sur scène vous manque ou pas encore ?
MS : Oh, la scène a commencé" à me manquer dès que le second concert de Munich a été terminé !

Juste une petite question idiote pour finir : Imaginez une seconde que Brian May et Roger Taylor aient pris contact avec vous au lieu de Paul Rodgers (une idée complètement incongrue à mon humble avis) pour continuer l'aventure de Queen, quelle aurait été votre réponse ?
MS : Ah, vous avez gardé la question la plus difficile pour la fin ! Laissez moi commencer par dire que, à mon humble avis, je ne suis pas à 100% certain que le groupe aurait dû continuer après la mort tragique de Freddie. Après tout, nous ne parlons de simplement remplacer une voix, ici. Mais, ceci étant dit, s'ils m'avaient contacté, j'aurais probablement considéré leur offre avec beaucoup d'attention !
[IMAGE3]


Plus d'informations sur http://www.myspace.com/roswellsix
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 68
  • 69
  • 70
Haut de page
EN RELATION AVEC ROSWELL SIX
DERNIERE CHRONIQUE
ROSWELL SIX: Terra Incognita : A Line In The Sand (2010)
4/5

 
AUTRES ARTICLES
PORCUPINE TREE - L'OLYMPIA (PARIS) - 13 OCTOBRE 2009
Pour cette première date française de la tournée "The Incident", Porcupine Tree réinvestit l'Olympia
SAMUEL BOURREAU (17 AOÛT 2009)
A la manière du roman de Robert Louis Stevenson, Ping Ping a rencontré et étudié le cas Mister Samuel qui a une fâcheuse tendance à se dédoubler en Docteur Bourreau…
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022