MW / Accueil / Articles / COMPTE-RENDUS DE CONCERT - Serenity + Guests - Chapelle lez Herlaimont -Le Cercle - 07 Septembre 2018
TITRE:

Serenity + Guests - Chapelle lez Herlaimont -Le Cercle - 07 Septembre 2018


TYPE:
COMPTE-RENDUS DE CONCERT
GENRE:

METAL MELODIQUE



Music Waves est en Belgique pour assister à une des dates de la tournée des autrichiens de Serenity.
NOISE - 20.09.2018 -
17 photo(s) - (0) commentaire(s)

En ce Vendredi de début Septembre nous sommes chez nos partenaires du Hellzine dans leur salle de Chapelle Lez Herlaimont pour assister à une étape de la tournée européenne de Serenity. Le groupe autrichien est accompagné pour cette tournée de Alight et Temperance et un invité spécial est avec Max Pie, qui joue quasiment à domicile.

La soirée débute avec un peu de retard, le tour bus ayant fait des siennes depuis l’Angleterre. Mais cela ne va pas troubler la bonne tenue de la soirée. Ce sont les italiens d’Alight qui ouvrent. Le groupe s’est formé en 2005 et est de retour avec "Spiral Of Silence" après avoir connu une période d’inactivité et des changements de personnel. Le groupe œuvre dans un métal mélodique teinté de touches gothiques dans l’esprit de Nightwish et Kamelot. La salle est encore peu remplie mais les fans sont là et l’ambiance va peu à peu prendre. Le son est excellent et permet de savourer des mélodies de qualité ainsi que la voix claire et puissante de Catia. Le groupe s’appuie sur pas mal de samples qui amènent la face symphonique. ‘The Portal’, ‘Let Me Touch The Horizon’ ou ‘Absence Of Essence’ sont tous d’excellents moments. On retrouve également un côté très accrocheur digne de Within Temptation. En fin de concert ‘Walk To The Line’ achève de convaincre de la facilité du groupe pour mixer puissance et mélodie. Alight n’invente rien de neuf mais maitrise à merveille les codes du genre. Il a lancé la soirée de manière parfaite et a ravi les amateurs.

Temperance enchaine rapidement, lui aussi originaire d’Italie il a débuté sa carrière en 2013 et n’a pas perdu de temps avec 4 albums et un live. Récemment il a connu de gros changements avec l’arrivée de deux nouveaux chanteurs et d’un batteur et vient de signer "Of Jupiter And Moons" en guise de nouveau départ. Il œuvre dans un métal mélodique à la fois puissant et accrocheur porté par une belle maitrise technique. Le public est plus nombreux et d’entrée avec ‘The Last Hope In A World Of Hopes’ va faire un bel effet. L’introduction du titre est plaisante avec un joli duo entre la guitare et la basse et quand Michele et Alessia déboulent chacun est séduit par la qualité de l’ensemble. Les chanteurs possèdent des tons puissants et mélodiques et leur duo est déjà très au point. Musicalement on nage dans ce heavy mélodique, quelque part entre Angra et Kamelot. La suite du concert avec ‘Revolution’ puis ‘Broken Promises’ est tout aussi plaisante. Le groupe est séduisant et chacun apprécie une belle technique. A la basse Liuk a une belle place dans le mixe et régale de ses interventions. Dans la suite du concert ‘Unspoken Words’ et son côté folk est tout aussi efficace. Enfin dans un ton proche de Nightwish ‘Of Jupiter And Moons’ achève le concert de belle manière avec des mélodies de chant parfaites. Temperance a ravi pas mal de monde, il a proposé un excellent moment de heavy mélodique porté par des mélodies fortes et des chants brillants.


Place à l’invité spécial avec Max Pie qui effectue sa deuxième date sur la tournée après celle de Douai. C’est toujours un plaisir de retrouver Tony et sa bande, le groupe dispose d’un capital sympathie très fort. Toujours en court d’élaboration de son 4ème album il ne fait que quelques apparitions et pour les fans il était impensable de rater cette date. Il a un temps de jeu conséquent et va mettre l’accent sur ses nouvelles chansons. D’entrée avec ‘A Thousand & A Lies’ le groupe nous entraine dans son univers métal progressif où mélodies fortes et technique se conjuguent parfaitement. Tony a toujours ce ton puissant et chaleureux tandis qu’à la guitare Thibaut épate plus par sa technique. Le guitariste étant devenu en peu de temps un des piliers du groupe. ‘Ariadene’s Thread’ est tout aussi convaincante avec des mélodies bien troussées puis ‘Only The Silence Remains’ épate avec un ton purement progressif maitrisé. L’enchainement derrière est impeccable, ‘Grains Of Sand’ et ‘The Breath Of The World’ sont également prometteuses quant au futur album dans ce ton mélodique et progressif. Le public est attentif et apprécie cette belle prestation, Tony est toujours aussi souriant et se plait à communiquer avec les gens. En fin de concert ‘Unchain Me’ rescapé des temps anciens est toujours aussi agréable à savourer puis ‘ODD Future’ achève en beauté cette prestation dans cet esprit entre Symphony X et Dream Theater. Max Pie a proposé une belle prestation et a convaincu les fans, il a fait honneur à son statut d’invité. A présent on attend de retrouver le groupe très rapidement pour un album attendu.


En matière de métal mélodique les autrichiens de Serenity se sont taillés une jolie réputation depuis leurs débuts discographiques en 2007 avec un ton à la croisée de Kamelot et Sonata Arctica. Depuis 2015 et le départ de Clémentine Delauney le groupe n’a plus de chanteuse attitré et évolue à 4 sur scène. Il n’a pas perdu de temps et a sorti deux disques dont "Lionheart" fin 2017. Taillé dans ce son mélodique et puissant le disque a montré que le groupe pouvait survivre dans cette configuration et la set list sera basé en grande partie sur ses deux derniers disques. La salle est correctement remplie, si on se dit qu’un tel plateau aurait pu attirer plus de monde. L’introduction apporte d’entrée cette ambiance épique, un peu guerrière et majestueuse dans l’esprit du dernier album. Puis avec ‘United’ le concert est lancé idéalement. On y savoure le meilleur du power mélodique avec un refrain parfait porté par un Georg souriant et charismatique. ‘Far From Home’ est tout aussi agréable, à la mélodie qui fait mouche le groupe ajoute une puissance certaine et ravit l’auditoire. La qualité musicale est parfaite et les extraits suivants, tirés de "Codex Atlanticus" autour de Leonard de Vinci, ‘Spirit In The Flesh’ et ‘Inquity’ sont des réussites avec un ton épique qui fait son effet.

Le concert est lancé idéalement, Georg est un frontman parfait qui aime communiquer avec le public et qui contribue très largement à la bonne humeur ambiante. Autre nouveauté ‘Hero’ est tout aussi plaisante avec une belle pêche et un refrain fort. ‘Youngest Of Widows’ revient sur l’album ‘Death & Legacy’. Evoquant Marie Stuart et son destin il fait son effet avec une face épique amené par les samples de claviers. Sur cette tournée Serenity teste un nouveau titre écrit récemment et qui vient juste d’avoir un nom, ‘In The Name Of Scotland’, confirmant l’amour du groupe pour la Grande-Bretagne. Acoustique la chanson est un joli moment d’émotion porté par le chant très pur de Georg. La dernière partie du concert s’amorce avec ‘New Horizons’, évoquant l’amiral Blake la chanson a elle aussi cette force épique qui porte l’auditeur. ‘Velatum’ permet ensuite à Georg de briller sur un titre plus mélodique avec notamment une belle partie à capella. Avec ‘Lionheart’ on retrouve un tube taillé pour la scène avec un refrain très efficace, les drapeaux sont de sortie et le succès est au rendez-vous. ‘Legacy Of Tudor’ arrive ensuite pour conclure le concert, d’une sacrée force heavy le titre est une belle claque dotée d’un excellent solo. Le groupe se retire mais va vite revenir pour les rappels et va jouer pas moins de 3 titres supplémentaires.

Même si la salle n’est pas pleine le groupe est professionnel et ne raccourcit pas son concert comme certains peuvent le faire. De plus les titres vont être royaux. ‘The Final Crusade’ voit le retour d’Alessia de Temperance pour un duo avec Georg. Avec en plus du growl assuré par Christian le titre combine efficacement grâce et puissance et montre l’aisance de Serenity pour mixer chant féminin et masculin. ‘Reduced To Nothingness’ est très agréable dans un style mélodique proche de Kamelot. Enfin ‘Follow Me’ achève les hostilités en beauté. Le piano est de sortie sur un début très calme puis la déferlante heavy avec les claviers de retour fait un joli carton. Cette belle dernière leçon de heavy mélodique termine une très belle prestation. Serenity a montré qu’il était un mixe parfait entre force et mélodie et sa chaleur et sa fraicheur ont un ravi le public.

Il nous reste à remercier une nouvelle fois le Hellzine, Bart et ses équipes pour avoir organisé cette belle date et pour leur accueil toujours parfait.



Plus d'informations sur http://www.serenity-band.com
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 14704
  • 14705
  • 14706
  • 14707
  • 14708
  • 14709
  • 14710
  • 14711
  • 14712
  • 14713
  • 14714
  • 14715
  • 14716
  • 14717
  • 14718
  • 14719
  • 14720
Haut de page
EN RELATION AVEC SERENITY
DERNIERE CHRONIQUE
SERENITY: The Last Knight (2020)
4/5

“The Last Knight” s’inscrit dans la continuité d'un power metal symphonique et mélodique, certes sans surprise, mais à l’écriture et à l'interprétation sans faille.
DERNIERE ACTUALITE
SERENITY: Nouvel album en janvier
 
AUTRES ARTICLES
BARRUECO (26/07/2018)
Music Waves est parti à la rencontre de Barrueco à l'occasion de son bel album plein d'espoir, le bien nommé "Hope".
MONOLYTH (11 SEPTEMBRE 2018)
Music Waves est parti questionner un roc du death metal français : Monotyth à l'occasion de la sortie du deuxième album "A Bitter End / A Brave New World"
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022