MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - 5 STAR GRAVE (09 JANVIER 2009)
TITRE:

5 STAR GRAVE (09 JANVIER 2009)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

DEATH METAL



C'est la quasi-totalité du line-up de 5 Star Grave qui s'est plié au traditionnel jeu des questions/réponses de Music Waves pour mieux nous parler de leur nouvel album "Corpse Breed Syndrome".
STRUCK - 23.02.2009 -
0 photo(s) - (0) commentaire(s)

Salut les 5 Star Grave, c’est Ping Ping de Music Waves…
Claudio : Content de te rencontrer mais où est le minou ?

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?
Thierry : Salut, nous sommes les 5 Star Grave et nous adorons la chatte, la bière et le rock’n’roll… Oh oui et nous sommes un des meilleurs groupes du monde.

Pourquoi avoir choisi ce nom de groupe excepté le fait que ce soit un cimetière ?
Claudio : Non, ça veut simplement dire Cimetière Cinq Etoiles… Il y a des hôtels cinq étoiles et il y a des cimetières cinq étoiles, assez évident, n’est-ce pas ?

Votre actualité est la sortie de « Corpse Breed Syndrome » : pouvez-vous nous parler de cet album ?
Claudio : Ouaip, il semble que nous ayons sorti un nouvel album… Si vous aimez les guitares heavy metal, les claviers pop des années 80, les chants de désolation, le sang, le sexe et le rock’n’roll alors venez l’écouter et prenez du bon temps… sinon continuer à écouter Tool en étant dépressif sur votre triste condition.
Thierry : Cet album peut être considéré comme un mélange de tous les genres de musique que nous aimons : le rock, le punk, le metal et quelques fois, le blues, joué d’une façon extrême, toujours mélodique mais acide et corrosif. La plupart des riffs de guitares sont fondamentalement orientés « rock », les claviers sont assez typés électro-pop des années 80, le chant combine deux différents styles ensemble et la batterie est assez directe, presque punk.

Quel est le sujet des textes ?
Claudio : La violence, le sexe, la guerre, la religion, la mort et d’autres aspects marrants de l’existence humaine.

Vous parlez souvent de morts-vivants : d’où vous vient cette attirance ?
Claudio : Les films d’horreur sont sacrément marrants en particulier ceux des années 80 et nous avons toujours été fans des groupes d’horreur punk comme Les Misfits ou de rock musclé comme Alice Cooper… Tu sais, les bons vieux qui traitent de monstres, de meurtres, de zombies et compagnies… C’est fondamentalement ce que nous sommes : un groupe moderne d’horreur de punk rock musclé.
Thierry : Personnellement, tout a commencé avec l’amour pour G. Romero, le seul capable d’intégrer des contenus sociaux et de violentes critiques sociales dans les films d’horreur. Peut-être que les zombies sont juste une autre façon d’exprimer les désirs des hommes de vivre éternellement, c’est pourquoi tant de personnes sont attirés par eux.

Quel est le but de votre musique hormis faire bouger les zombies ?
Claudio : Avoir du super bon temps à jouer ensemble et rappeler au monde que le heavy metal veut dire amusement, avant tout.
Thierry : Jouer ce que nous voulons de la façon que nous voulons en évitant les stupides clichés ou suivre les tendances actuelles ennuyeuses.

Claudio, tu es responsable des textes de Disarmonia Mundi et maintenant de 5 Star Grave : quels sont les différences et liens entre ces deux groupes concernant les textes justement ?
Claudio : Et bien, Disarmonia Mundi et 5 Star Grave sont deux entités complètement différentes. Premièrement, Disarmonia Mundi est un projet de death metal mélodique alors que 5 Star Grave est fondamentalement un groupe de rock’n’roll / heavy metal moderne qui n’a rien du tout à voir avec le death metal mélodique.
Aussi d’un point de vue texte, les deux groupes sont très différents, comme l’approche du chant et l’attitude globale… Les textes de Disarmonia Mundi sont assez abstraits et métaphoriques alors que ceux de 5 Star Grave sont plus comme des petites histoires avec un sujet bien défini et une attitude rock’n’roll.

Claudio, tu es donc très impliqué dans l’écriture des textes : as-tu prévu de faire le scénario d’un livre ou d’un film ?
Claudio : J’ai des tonnes d’écrits déjà faits -et des tonnes à venir- que j’utiliserais certainement pour un livre ou quelque chose comme ça quand je serais trop vieux pour hurler ou trop chauve pour secouer ma tête sur scène.

Concernant 5 Star Grave, pouvons-nous dire que c’est la réponse à In Flames comme Disarmonia Mundi est celle de Soilwork ?
Claudio : Pas du tout, nous préférons la réponse italienne à Bloodhound Gang.
Thierry : 5 Star Grave est notre réponse personnelle au rock’n’roll et tout ce qui a pu être de Chuck Berry à Slayer.

[IMG]http://musicwaves.fr/Pics/Upload/Articles/Extras/5ST01.jpg[/IMG]

En fait, quelles sont vos influences ?
Claudio : Trop pour pouvoir les mentionner. De Rammstein à Iron Maiden, de Megadeth à Carcass… Fondamentalement, nous avons tous grandi en écoutant des groupes de metal des années 80, probablement que c’est notre plus grande influence à ce jour.
Thierry : Il y a plein de hard rock comme AC/DC et W.A.S.P. et de heavy et thrash metal comme Megadeth, Iron Maiden, Judas Priest, Kreator, Slayer, Sepultura…. dans notre musique ainsi que quelques éléments punk et hardcore avec beaucoup de claviers pop des années 80.

Le chant sur « Corpse Breed Syndrome » est assez particulier : est-ce fait délibérément afin d’éviter toute comparaison avec Disarmonia Mundi ?
Claudio : Simplement, il colle mieux avec l’humeur des chansons : une approche « death metal » sur des titres rock’n’roll aurait été assez déplacée alors que garder un ton agressif avec un sentiment sale sonne parfaitement pour ce groupe. Je suis vraiment content du chant que nous avons sorti sur cet album avec Andrea, nous avons parfaitement mélangé nos différents styles et le rendu sonne exactement comme nous voulions l’obtenir.

Pour en finir avec Disarmonia Mundi, quel est l’avenir de ce groupe après le départ affirmé de Bjorn “Speed” Trid et ton implication dans 5 Star Grave ?
Claudio : Je suis sur le point d’entrer en studio pour l’enregistrement du nouvel album de Disarmonia Mundi et Bjorn sera invité à faire quelques voix comme d’habitude, donc, rien n’a changé de ce point de vue.

« In Bed With the Dead » est un titre très catchy mais on pourrait lui reprocher un chant trop aigue assez éloigné des standards mélodeath : nous sommes plus habitués aux growls death et hurlements thrash : quel est votre opinion ?
Andrea : Simplement que notre musique ne peut pas être décrite comme du death metal mélodique.
Thierry : Notre but est de faire quelque chose que les gens n’attendent pas, nous n’aimons pas les clichés et il n’est pas utile de les recycler dans notre musique, en particulier, si on considère qu’il y a plein de groupes qui font déjà ça et en sonnant tous de la même façon.

Un autre reproche que l’on pourrait faire sont les claviers très éthérés sur « Ain’t that Saint » par exemple. Ils ne reflètent pas l’atmosphère que nous donnerions à quelque d’effrayant ou l’avez-vous délibérément également : vouliez-vous sonner comme les claviers Bontempi, nom significatif de succès en Italie…. mais en cyclisme…
Andrea : C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas choisi de sonner « Bianchi », Bontempi a toujours été meilleur en cyclisme.

Quelle est la prochaine étape pour 5 Star Grave ?
Claudio : Devenir célèbre et riche et dépenser tout notre argent dans des bières, des drogues et des prostituées.
Thierry : Faire plein de concerts et écrire un nouvel album.

Un nouvel album ? Comment sonnera-t-il ?
Claudio : Comme un album de rock’n’roll doit sonner.
Thierry : Ca sera une évolution de notre son, plus tu joues, plus tu es conscient de ton identité musicale et comme d’habitude, il représentera ce que nous aimons et ce que nous sommes, sans aucun sorte de compromis.

Avez-vous prévu de tourner en France ?
Claudio : Il est trop tôt pour parler d’une tournée coûteuse, mais si vous nous payez assez, nous le ferons sûrement.

Avez-vous prévu de faire un clip d’un titre de « Corpse Breed Syndrome » ? Si oui, pensez-vous engager Michael Jackson : vous ferez des économies sur le maquillage…
Claudio : A la place, j’adorerais faire une vidéo avec Monica Bellucci…
Thierry : Ouais, Michael Jackson pourrait être un zombie naturel parfait…

5 Star Grave existe depuis 1996 : comment expliquez-vous que vous commenciez juste à être connus ?
Andrea : Et bien, en 1996, nous étions juste des gamins qui adorions la bière et la musique. La musique était une excuse pour boire et faire la fête tous ensemble, rien de plus. Nous avons arrêté de jouer en 2000 puis en 2005, tout a changé et nous avons commencé à faire ce que nous faisons maintenant.

Pensez-vous que les nouvelles technologies en général et Internet et Myspace en particulier vous a aidé dans cette nouvelle popularité ?
Andrea : Oui, absolument. Internet raccourcit les distances, t’aide facilement à augmenter ta base de fans et te permet de vendre ta musique et éditer tes vidéos… Le tout gratuitement.

Vous n’êtes pas signé : pensez-vous que ce soit une si mauvaise chose ? Dans le cas de Disarmonia Mundi signé chez Scarlet Records : tout le monde voit que ce label ne fait pas les efforts suffisants pour promouvoir le groupe. Ne pensez-vous pas être plus libre n’étant pas signé sachant que vous n’avez pas d’argent à donner à ces labels ?
Andrea : Ne pas être signé est notre choix. En fait, nous gérons mieux les choses qu’un petit ou moyen label.

Quelle est votre opinion sur le business musical et Internet ?
Andrea : Je ne sais pas. Je n’ai jamais été dans le business musical et c’est un monde dans lequel je ne veux rien avoir à faire.
Thierry : Le business est le business, la musique devrait être de la musique, pas du business.

Vous avez été élu comme le meilleur groupe de metal italien au Metal Battle Contest : comment et pourquoi selon vous ?
Andrea : Un gars d’un groupe perdant a dit : « Parce qu’ils ont fait des photos avec Silvia Saint ». Je suis d’accord.
Thierry : Peut-être ne sommes-nous pas si mauvais ou peut-être sommes-nous juste chanceux.

Quel est votre avis sur la scène metal italienne et musical en général ?
Claudio : Quelques groupes sympas entourés d’un océan de merde.

Imaginons que vous soyez un vendeur : quels arguments utiliseriez-vous pour vendre « Corpse Breed Syndrome » ? Menacer les éventuels acheteurs de les faire dévorer par des zombies n’est pas une réponse autorisée…
Andrea : « Tu en as marre de ta taille ? Un peu de « Corpse Breed Syndrome » chaque jour allongera ta bite ! ».
Thierry : Ferme-la et achète le maintenant.

Si vous deviez faire découvrir 5 Star Grave à quelqu’un qui ne connaîtrait pas le groupe : quel titre de 5 Star Grave choisiriez-vous et pourquoi ?
Claudio : « Ain’t That Saint » résume assez bien nos particularités.

Question « Lost » : votre avion se crashe sur une île mais le scénariste est super sympa et vous laisse le choix pour prendre trois albums, trois films d’horreur, trois films porno et trois anciennes actrices de films X devenues zombies : quel est votre choix ?
Andrea : En albums, je prendrais « Rust In Peace » de Megadeth, « Sound of Heaven » de Slayer et « The Division Bell » de Pink Floyd.
Pour les films d’horreurs, je prendrais « Army of Darkness », « In the Mouth of Madness » et « Evil Dead ».
Pour les films porno, je n’ai pas trois titres, je préfère plus les scènes seules plutôt qu’un film entier.
En actrice porno : Anita Dark, Jessica Darling, Michelle Ferrari.

[IMG]http://musicwaves.fr/Pics/Upload/Articles/Extras/5ST02.jpg[/IMG]

On a beaucoup parlé de zombies : pensez-vous que Materazzi est un zombie ?
Andrea : Materazzi est un héro. En fait, il est aussi un zombie, mais depuis 2006, il est un héro.

A ce titre, n’a-t-il pas mangé le cerveau de Domenech : c’est la seule explication pourquoi il est un si mauvais sélectionneur…
Andrea : Je suis désolé. Domenech a perdu son cerveau le lendemain du 24 Janvier 1952. Personne n’a mangé son cerveau.

Enfin, n’a-t-il pas mangé le cerveau de Berlusconi ce qui expliquerait qu’il soit un président aussi bizarre que Bush…
Andrea : Bizarre ? N’es-tu pas habitué à la bizarrerie avec Sarkozy et sa douce femme ?

Quelle est votre opinion sur l’évolution de la planète Terre et ses habitants ?
Andrea : L’évolution est devenue un déclin.

La pollution (notamment les déchets toxiques en Sicile), les guerres, les crises financières…nous n’avons jamais été aussi proche d’un scénario d’un film d’horreur : que pensez-vous de ça ?
Andrea : Tous les ans, quinze nouvelles guerres commencent, tous les mois le monde compte un million de nouveaux pauvres, Tchernobyl, la guerre chimique entre Iran et Irak… Rien de nouveau : ce sont des phases cycliques de merde.

Les films d’horreur sont souvent des critiques de notre société : est-ce que 5 Star Grave est un groupe engagé ? Y a-t-il une quelconque critique de notre société dans « Corpse Breed Syndrome » ?
Claudio : Ce n’est pas la peine de critiquer quand tu peux t’amuser de tout ça.

Que vouliez-vous faire quand vous étiez gamins ?
Andrea : Je rêvais de gagner Wimbledon ou une Coupe du Monde.

Et êtes-vous fiers de ce que vous êtes devenus ?
Claudio : Tu peux parier ton cul là-dessus.
Thierry : Sacrément fier de ce que nous étions, de ce que nous sommes et de ce que nous serons.

Connaissez-vous des groupes français ?
Claudio : Scarve est un groupe cool.
Thierry : Quand j’étais gamin, j’étais fou de Trust et de groupes punk comme les Shérifs… Les Gojira sont supers !

Quel est votre avis sur la scène musical française ?
Claudio : Je n’en connais pas assez sur le sujet pour avoir une opinion sur elle, mais quoiqu’il en soit, je suis disponible pour un duo avec Alizée.

Pouvez-vous nous dire quelques mots en français ?
Claudio : (En français dans le texte) « Je t’aime bébé, suce ma bite ».
Thierry : Je suis français, je suis né à Cannes, alors qu’Hervé vient de Monaco donc nous pouvons dire que nous parlons le français assez bien…

Enfin, mon frère Kiku m’a toujours dit de laisser le dernier mot à mes invités donc que souhaiteriez-vous dire aux lecteurs de Music Waves ?
Claudio : Rendez-nous célèbres et riches car le rock’n’roll est un truc coûteux.
Thierry : Arrêtez de lire et allez achetez « Corpse Breed Syndrome » maintenant (Rires) ! A la vôtre de l’autre côté des Alpes.


Plus d'informations sur http://www.5stargrave.com/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Haut de page
EN RELATION AVEC 5 STAR GRAVE
DERNIERE CHRONIQUE
5 STAR GRAVE: Corpse Breed Syndrome (2008)
2/5

 
AUTRES ARTICLES
NEMO, RENCONTRE AVEC LE ROCK PROGRESSIF
Suite à la sortie de leur dernier album, Barbares, Music Waves a rencontré pour vous les membres du groupe de rock progressif Nemo, basé au Puy-en-Velay (43).
ADAGIO LE 9 JANVIER 2009 (BLACK DOG)
Excepté le nouveau arrivant Chris Palin au chant, c'est le groupe au complet qu'a rencontré Music Waves pour la promo du petit dernier "Archangels in Black"...
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021