MW / Accueil / Articles / COMPTE-RENDUS DE CONCERT - 6:33 + ACYL + MALEMORT - LE DIVAN DU MONDE (PARIS) - 20 AVRIL 2017
TITRE:

6:33 + ACYL + MALEMORT - LE DIVAN DU MONDE (PARIS) - 20 AVRIL 2017


TYPE:
COMPTE-RENDUS DE CONCERT
GENRE:

METAL FUSION



Un concert qu'il ne fallait absolument pas manquer, un des faits marquants de ce semestre...
PHILX - 04.05.2017 -
37 photo(s) - (0) commentaire(s)

Non seulement, c'était le premier concert de 6:33 dans leur univers Asylum Picture Show 2.0, mais ils ont su faire appel à des groupes aussi efficaces qu'énergiques pour chauffer un public qui ne demandait que ça. Probablement l'un des concerts dans le top 5 de cette année...


MALEMORT


La salle est loin d'être remplie lorsque les membres de Malemort investissent l'étroite scène du Divan, mais ce n'est pas ce qui va les freiner dans leur prestation.
C'est donc sans concession que Xavier et ses comparses entament le set avec l'efficace 'Ball Trap' issu du dernier album éponyme, sorti l'an dernier, avec son intro qui permet au groupe de prendre place dans leur tenue de gala.








C'est un Malemort ultra énergique qui déroule une setlist qui ne ralentit pas. Privilégiant la musique aux baratins, Xavier s'excusera de devoir enchainer les titres, mais ce sera pour le plus grand plaisir des fans qui pourront ainsi gratter une ou deux chansons de plus.

Alternant les titres de "Ball-Trap" avec ceux de "French Romance", tous ceux qui mettent le feu seront joués devant un public qui adhère rapidement à sa cause et qui commence alors à jouer des coudes dans un pit qui prend les formes de terrain de jeu pour pogoteurs.







Le groupe ne joue que depuis 30 minutes et on se croit déjà en milieu de soirée, la salle se remplit rapidement et l'ambiance est au top pour 'Mille Regards' et son refrain entêtant. La voix de Xavier tient la route malgré son hyper activité sur scène et les instruments parfaitement calibrés, ce qui promet le meilleur pour la suite.

Les retardataires ne pourront que regretter de ne pas les avoir acclamés et accompagnés sur les refrains de 'Japan Airline', 'Carnaval Cannibale' ou encore 'Cabaret Voltaire' qui clôture en beauté ce set trop court.


 





Un groupe à voir absolument sur scène pour l'ambiance et l'énergie qui garantissent une soirée réussie.





Setlist

Ball Trap
Insoumission
Madame
Brule
Domaine
Japan Airline
Mille Regards
Mon Nom
Carnaval Cannibale
Cabaret Voltaire


ACYL

Voici à présent nos amis Amine, Reda, Sammi, Abder'Rahman et Mickael d'Acyl, qui ont une place de choix dans cette soirée. Changement rapide de scène, où les instruments traditionnels des touaregs algériens côtoient désormais les instruments rock. Bénéficiant de projections vidéo sur le back pour l'introduction, le spectacle aux tonalités orientales qui envahissent désormais la salle remplie du Divan ne met que quelques secondes à nous dépayser totalement. Les fans se sont déplacés nombreux et quelques messages d'encouragement hurlés en arabe font sourire les musiciens.








C'est 'Finga' issu de "Aftermath" qui introduit le set. On retrouve la voix ronde d'Amine qui, sur 'Mercurial', ne tarde pas à montrer toute sa puissance.
C'est alors que les pogos reprennent là où ils s'étaient arrêtés avec Malemort et s'intensifient rapidement, jusqu'à déborder sur scène d'où quelques excités tentent des slams.








Le set est savamment dirigé, donnant la part belle au dernier album du groupe, avec Amine, en guise de guide touristique pour la présentation des instruments traditionnels. Tour à tour nous seront présentés les darboukas, tambourins, une basse à trois cordes... dont Amine tentera de nous enseigner les noms. L'ambiance est excellente et chaleureuse. La complicité entre les membres qui se lancent dans quelques pas de danse synchronisés, encouragent le public à en faire de même et il ne se fait pas prier, et arrive à mêler pogo, slams, et pas chassés.


 





Autre groupe à voir absolument sur scène, tant la musique y prend vie, Acyl a su défendre sa place après un excellent Malemort.


Setlist

Finga
Mercurial
The Battle Of Constantine
Intro Guembri
Gibraltar
Head-On Crash
Ungratefulness
Creation Chapter 3: Autonomy






6:33

Une fois la scène allégée des instruments des deux précédents groupes, la voici à présent cachée derrière un épais rideau derrière lequel on ressent pourtant l’hyperactivité du staff qui met tout en place. L'affiche nous promettait un Asylum Picture Show 2.0, il ne va pas falloir nous décevoir! D'autant plus que l'installation semble interminable, et que le public commence à s'impatienter, lançant des "Même pour Metallica c'est plus rapide!" Allez, soyons indulgents, c'est le premier show de 6:33 avec son installation...


 





Nous découvrons enfin la scène de l'Asylum Picture Show 2.0 qui ne déçoit en rien. Sur une sorte de miroir tordu trônant au milieu de la scène sont projetées des images tout le concert, accompagnant Rorschach dans son chant avec les apparitions de chanteuses, d'images diverses, de textes, ou de visages donnant la réplique au chanteur qui campe son personnage impeccablement.


 


Sa gestuelle est aussi soignée que son costume et ceux des musiciens, maniant sa canne à l'embout de crâne, et faisant tournoyer sa tresse rouge. On ne pourra que regretter le manque constant de lumière, mais cela s'explique en partie par les très (trop) nombreux slammeurs qui prennent cette scène pour un plongeoir de piscine municipale, démontant au passage les deux mini spots que le chanteur arrêtera de remettre en place. On remarque d'ailleurs sa légère exaspération lorsqu'il repousse les tentatives d'intrusion et accompagne les slammeurs, leur donnant "un peu" d'élan. Mais l'ambiance explose et est rapidement hors de contrôle, quand un "I Like It" ou "Black Widow" résonnent.








Les masques des musiciens sont raccord avec le thème et le fait de ne pas voir leur visage est compensé par les expressions scéniques qui leur donnent vie. Le temps d'attente démesurément long est maintenant loin derrière et tout le monde s'accorderait à dire qu'on s'en fout, vu le résultat sur scène.

Rorschach est IM-PRES-SION-NANT, tout d'abord par sa voix qui semble ne pas sortir de ce corps parfois désarticulé tant elle sonne juste et propre, ensuite par sa gestuelle qui occupe toute la scène par une omniprésence et un charisme que ses fans lui connaissent. Le show est orchestré sur mesure et se déroule comme du papier à musique du début à la fin, doublé par le deuxième groupe qui joue en simultané : le public.








Quant aux autres membres, s'il est plus difficile pour eux d'occuper autant d'espace, ils assurent leur part du show, inquiétants derrière leurs masques terrifiants.
Le show se clôture sur l'excellent 'Giggles, Garlands & Gallows' qui finit d'achever la masse dans le pit, ponctué par le fameux "Il est 6h33, vous pouvez remettre vos pendules à l'heure!"





Setlist

Hellalujah
Giggles, Garlands & Gallows, Pt. 1 (Order Of The Red Nose)
I like it
Black Widow
Burn-In
Ego Fandango
The Walking Fed
Orphan of good manners
I'm a Nerd
Giggles, Garlands & Gallows, Pt. 2 (M.I.D.G.E.T.S.)


Nous avons écrit que Malemort était à voir sur scène absolument, pareillement pour Acyl et pour 6:33. Ce jeudi 20 avril était à réserver car il est peu probable que ces trois excellents groupes se retrouvent ensemble de sitôt.

Bravo à vous tous !


Retrouvez toutes les photos en HD de Malemort, Acyl et 6:33 sur le compte FlickR de PhilX


Plus d'informations sur http://www.633theband.com/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 10334
  • 10335
  • 10336
  • 10337
  • 10338
  • 10339
  • 10340
  • 10341
  • 10342
  • 10343
  • 10344
  • 10345
  • 10346
  • 10347
  • 10348
  • 10349
  • 10350
  • 10351
  • 10352
  • 10353
  • 10354
  • 10355
  • 10356
  • 10357
  • 10358
  • 10359
  • 10360
  • 10361
  • 10362
  • 10363
  • 10364
  • 10365
  • 10366
  • 10367
  • 10368
  • 10369
  • 10370
Haut de page
EN RELATION AVEC 6:33
DERNIERE CHRONIQUE
6:33: Feary Tales For Strange Lullabies: The Dome (2021)
4/5

Plus accessible, toujours aussi mélodique et audacieux dans des mélanges improbables, "Feary Tales For Strange Lullabies: The Dome" signe le retour en très grande forme de 6:33.
DERNIERE ACTUALITE
6:33 en concert le 26 février 2022 à Paris
 
AUTRES ARTICLES
CREEPING FEAR (10 AVRIL 2017)
Music Waves rencontre Creeping Fear à l'occasion de la sortie de son premier album, "Onward to Apocalypse".
SEETHER (30 MARS 2017)
Entre un ras-le-bol de la société actuelle et de ses dérives, et une liberté et créativité enfin retrouvée, Shaun s'allonge sur le divan de Music Waves pour la sortie de "Poison the Parish", dernier né de Seether...
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022