MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - IMAGINE DRAGONS (13 MARS 2017)
TITRE:

IMAGINE DRAGONS (13 MARS 2017)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

ROCK ALTERNATIF



Avant de partir dans les studios de RTL2, la radio pop rock, pour évoquer leur nouveau tube 'Believer', les membres d'Imagine Dragons avaient rendez-vous avec Music Waves, le site metal progressif!
STRUCK - 06.07.2017 -
10 photo(s) - (0) commentaire(s)

Et même si la mission semblait difficilement réalisable, nous avons réussi à mener une interview relativement complète sur l'actu du groupe qui a parfaitement joué le jeu afin que nous puissions mener cette interview-sprint dans les meilleures conditions possibles...


Question traditionnelle, vous n'y coupez pas, quelle est la question qu'on vous a trop souvent posée ?


Wayne Sermon : Je dirais : "Imagine Dragons est une anagramme".. Quel est-il ? Cette question revient sans cesse.





Et on ne vous la posera pas, en revanche, nous assistions à la précédente interview qui vous faisait écouter des extraits de groupes français et vous deviez répondre si vous aimiez ou non. Parmi ces artistes, on a entendu Jain, Jul... mais selon vous, qui est le plus grand groupe français ?

Dan Reynolds : Phoenix ! Ou Daft Punk !


On pensait également à Gojira...

Dan : Ah oui, on adore Gojira !


Nous sommes ravis de cette transition que nous offre ce nouvel album qui va vers quelque chose de plus rafraichissant, et nouveau


Vous allez prochainement sortir votre troisième album dont le single "Believer" vient tout juste de sortir. Pouvez-vous nous en dire davantage sur cet album ?

Dan : Cet album est nettement plus coloré, quand on le compare à "Smoke + Mirrors", qui était très sombre particulièrement dans ses textes. Il reflétait ce que j'ai traversé dans ma vie, personnellement. Cet album provient d'un endroit bien plus joyeux, il parcourt un spectre plus large. Nous sommes ravi sde cette transition que nous offre ce nouvel album qui va vers quelque chose de plus rafraichissant, et nouveau.





Tu parles de transition, est-ce que votre musique va finir par s'éclairer ?

Dan : Je ne dirais pas "s'éclairer" mais plutôt "se colorer", oui !


A l'image du single 'Believer', sorti récemment, avec un artwork pour le moins coloré en effet. On pourrait même penser que le son d'Imagine Dragons évolue vers l'électro, ajouté au fait que Nintendo vous ait choisi pour le son de leur dernier spot publicitaire ?

Dan : Oui, je comprends ce que tu veux dire, mais ça dépend des chansons. Dans cet album, on a mélangé différents timbres, différents angles d'approche. 'Believer' en est un, et le fait que Nintendo l'ait choisie pour sa pub de la Switch, c'était excellent ! On a grandi en jouant sur Nintendo, c'était mortel. Les autres titres sont différents dans leur genre, mais on a pensé que 'Believer' pouvait initier la marche.


Avez-vous ressenti une quelconque pression à l'écriture de cet album, en voulant peut-être faire des hits comme 'Radioactive' or 'Demons', issus des précédents albums ?

Dan : Non, pas vraiment. C'est notre troisième album, je pense qu'on a passé ce cap. On écrit des choses qu'on adore avant tout. Bien sûr on aime les morceaux qui marquent, on a grandi en écoutant des groupes qui ont fait des titres déments, comme U2, Prince... C'est le genre de musique qu'on aime, et qu'on veut faire.


Ca relève du blasphème de nous citer à côté d'artistes légendaires comme Bowie ou Prince


Tu cites Prince, ces dernières années, beaucoup d'artistes de taille nous ont quittés. Vous considérez-vous comme l'héritage de certains d'entre eux ?

Dan : Tu sais quoi ? Pour moi, ça relève du blasphème de nous citer à côté d'artistes légendaires comme Bowie ou Prince. On essaye seulement de créer de la musique qu'on aime, qui nous ressemble et qui, nous l'espérons, traverse les âges, mais on est encore très jeunes, on verra ce qu'il advient.





Dan, tu es le dernier membre original du groupe. Je m'adresse donc aux autres : n'a-t-il pas été difficile pour vous d'intégrer un groupe avec un frontman si charismatique que Dan ?

Dan Platzman : C'est encore toujours très intimidant de se retrouver dans la même pièce que Dan Reynolds (Rires) !

Dan Reynolds : Chacun a son truc, je ne sors pas du lot.





Mais n'est-ce pas frustrant que les fans aient tendance à résumer le groupe à Dan ?

Dan : Je ne pense pas qu'ils le fassent vraiment. Ils voient Imagine Dragons comme un groupe, une entité propre dans laquelle chacun apporte sa personnalité.

Wayne : Je pense que j'ai fini par être accepté des autres membres il y a un moment, je n'ai plus rien à leur prouver. Plus besoin d'aller faire une course à la boutique du coin à cinq heures du mat'  (Rires) !

Dan Platsman : Je vois les choses légèrement différemment. Pour moi, il est important que le vocaliste soit mis au centre du groupe, c'est plus facile de s'y rattacher pour les fans.

Wayne : Puis s'il ne doit y avoir qu'un seul visage sur une pochette, ça doit être lui. Personnellement, je ne suis pas du tout photogénique, donc il vaut mieux que ce soit lui (Rires) !


Il faut se donner les moyens pour que les choses fonctionnent



Vous tournez beaucoup dernièrement. N'est-ce pas compliqué de conserver une vie privée avec tout ça ?

Dan : C'est tout à fait vrai, c'est compliqué, très bonne question. C'est difficile parce qu'on ne veut pas se plaindre parce que tout le monde te tomberait dessus ! Tu vois, je vais être à nouveau papa, de jumeaux cette fois, dans moins d'un mois. Juste après leur naissance, on va devoir prendre la route et je vais rater une bonne partie de leur deux premières années. Ça va être compliqué, on va essayer de les faire suivre sur une partie de la tournée américaine, et en Europe, un peu comme on a fait avec ma fille, qui a maintenant 4 ans. C'est en ce sens qu'il est parfois difficile de gérer les deux, oui. Mais c'est comme pour tout, il faut se donner les moyens pour que les choses fonctionnent.





Nous avons eu l'occasion de rencontrer Sam Harris de X Ambassadors qui nous a confié que vous les aviez aidés à se faire connaitre. Vous êtes particulièrement investis dans le social, notamment avec la Fondation Tyler Robinson. C'est plutôt rare un groupe aussi impliqué de nos jours, qu'est-ce qui vous motive dans cette démarche ?

Dan : Beaucoup d'artistes qu'on a aimés et admirés quand on était plus jeunes étaient des artistes qui se sont impliqués à un moment. Que ce soit U2, The Killers... ils ont toujours redistribué et c'est ce qui a toujours été important pour nous aussi. Ça ne nous demande aucun effort de participer à la Fondation Tyler Robinson pour lutter contre le cancer infantile. Concernant X Ambassadors, je me souviens qu'on me les avait fait découvrir, alors qu'ils sortaient tout juste de New-York. J'ai aimé leur musique et je suis allé voir le label pour qu'ils passent à un niveau supérieur. Le label les a signé et voilà où ils en sont ! On est super fiers d'eux, on les adore. Ils méritent tout ce qui leur arrive.


Sam Harris nous disait que ça lui allait bien d'être considéré comme le petit frère d'Imagine Dragons. D'un autre côté, comment vivez-vous le fait d'avoir été proclamés "les nouveaux Coldplay" ?

Dan : On est ravis d'être arrivés là où on en est aujourd'hui. On fait ce qui nous plait, on parcourt le monde, on écrit la musique qu'on aime... On a franchi le niveau international, et on adore jouer notre musique partout dans le monde. Je pense qu'il n'y a pas tant de groupes internationaux. Être comparé à Coldplay me va très bien ! Je pense que notre musique est très différente, mais on adore Coldplay donc ça roule !





On était très fiers de "Smoke + Mirrors" mais il était très particulier par sa noirceur



Qu'attendez-vous de ce nouvel album ?

Dan : On est très enthousiastes sur la direction artistique de cet album. On était très fiers de "Smoke + Mirrors" mais il était très particulier par sa noirceur. Passer à un nouveau monde aussi coloré est nouveau et frais pour nous. C'est sain, on a hâte de reprendre la route pour le livrer au maximum de monde.


Quel est votre meilleur souvenir d'artiste ?

Ben : Je dirais notre tout premier concert au Brésil, sur une immense scène devant pas loin de 80.000 personnes qui chantaient sur nos chansons... C'était incroyable !


On se demande toujours ce que pourraient être les rêves d'un groupe comme le vôtre tellement vous réussissez. Vous jouez dans des stades, vous flirtez avec le top des charts, qu'est-ce qui peut encore vous arriver de mieux ?

Dan : On est contents d'en être là. C'est toujours dangereux de demander ou de viser quoi que ce soit "Je veux jouer dans tel stade, je veux tel award..." On veut garder la tête froide, à continuer de jouer notre musique. Pour être tout à fait honnête avec toi, notre but est de jouer partout dans le monde. Faire tomber les barrières des langues, des cultures et des frontières.


Donc la France est forcément sur votre route ?

Dan : Oui, on est en train de préparer tout ça, on fera les annonces en temps voulu, mais oui, on passera un peu de temps en France. J'adore la France.





Quel serait votre pire souvenir jusqu'ici ?

Dan : Ah, oui. Je dirais celui-ci : on n'était qu'un jeune groupe, sans argent et peu de fans. On venait de terminer une série de concerts grâce auxquels on avait dû récolter à peine 1.000 dollars. On nous a forcé le van, ce n'était même pas un bus, et on nous a tout volé : nos fringues, l'argent et surtout nos passeports alors qu'on avait un festival à l'étranger. C'était déprimant, je pense qu'on voulait tous arrêter le groupe...


Nous avons commencé par la question qu'on vous a trop souvent posée, mais au contraire, quelle est celle à laquelle vous auriez souhaité répondre ?

Dan : T'as été très bon sur cette interview, je ne vois pas ce qu'il pourrait manquer. C'est bien la première fois qu'on nous pose celle-ci, c'est même un honneur. Alors pour l'instant je dirais que c'est celle-ci !


J'en ai une dernière quand même ! Dans le clip de 'Radioactive', vous aviez invité Lou Diamond Phillips, là dans 'Believer', on y voit Dolph Lundgren... Qui sera le prochain ? Stallone... ?

Dan : ... Tu sais quoi, on pense pas mal à Nicolas Cage !


... Chuck Norris ?

À l'unisson : Ouuuuhhh, Chuck Norris ! ! ! Putain, t'as raison ! Tu sais quoi, si jamais ça arrive, on mettra dans les crédits que l'idée était de toi !






Merci les gars !

Imagine Dragons : Merci à vous !


Plus d'informations sur http://www.imaginedragonsmusic.com/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 9952
  • 9953
  • 9954
  • 9955
  • 9956
  • 9957
  • 9958
  • 9959
  • 9960
  • 9961
Haut de page
EN RELATION AVEC IMAGINE DRAGONS
DERNIERE CHRONIQUE
IMAGINE DRAGONS: Mercury Act. I (2021)
4/5

"Mercury - Act " gagne en liberté et en variété et constitue peut-être la synthèse de ce qu'Imagine Dragons a bâti au fil de sa discographie, entre pop indé et rock, entre gravité et légèreté.
DERNIERE ACTUALITE
Music Waves était au concert archi complet d'IMAGINE DRAGONS hier à l'Accorhotel Arena de Paris
 
AUTRES ARTICLES
INTERVIEW BLONDE AMER (21 JUIN 2016)
Rencontre avec Blonde Amer qui après près de 7 ans d'absence revient avec un nouvel album. L'occasion d'une interview pour évoquer le passé du groupe mais surtout le présent et le proche avenir.
MILS (17 MAI 2017)
Nouveau line-up, nouvelle orientation musicale pour Mils qui se présente sous un jour plus rock et plus direct.
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022