MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - SERENITY (13 NOVEMBRE 2015)
TITRE:

SERENITY (13 NOVEMBRE 2015)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

METAL PROGRESSIF



De passage à Paris pour la promo de son nouveau projet Phantasma, Georg Neuhauser en a également profité pour évoquer le nouvel album de Serenity...
STRUCK - 15.01.2016 -
4 photo(s) - (0) commentaire(s)

Quelle est la question qu’on t’a trop souvent posée ?

Georg Neuhauser : Savoir si j’étais conscient si ma voix sonnait comme celle de Tony Kakko de Sonata Arctica ? Ce à quoi je réponds toujours : “Qui est Sonata Arctica?” (Rires)





Première question évidente, Clémentine a quitté le groupe deux ans après son intégration officielle, auparavant elle était juste invitée, pourquoi est-elle déjà partie, n'étiez-vous satisfaits de son travail sur "War of Ages" ? Cela n’a pas fonctionné en concert ou simplement peut-être qu’elle n’avait pas le temps de se consacrer pleinement à Serenity ?


Ce fut une séparation à l’amiable, nous nous sommes séparés d’un commun accord. Des deux côtés, nous sentions qu’il était temps de se séparer et qu’il fallait que nous revenions à nos racines qui sont principalement celles d’un groupe avec un seul frontman masculin. Nous avons toujours eu des chanteuses en tant qu’invitées mais Clémentine avait besoin de plus d’espace pour s’exprimer et méritait autre chose.


Vous revenez donc à votre formule initiale avec juste la voix de Georg, cela était un retour aux sources logique pour vous ? La composition de l’album s’est-elle faite en sachant qu’il n’y aurait plus de chant féminin, ou le fait qu’il n’y aurait que du chant masculin est-il apparu comme une évidence au fur et à mesure de l’écriture de ce concept album ?

Comme je l’ai dit, un retour à nos racines avait le mérite de nous faire revenir à un processus plus spontané et nous avons donc estimé qu’il était plus facile de travailler de cette façon en mettant à contribution les autres voix masculines du groupe. Comme tu le sais, sur scène, nous chantons tous et nous voulions garder ce facteur en tête.
Et comme Fabio chante dorénavant en lead… on peut dire que nous avons toujours une voix féminine dans le groupe (Rires)…


Axxis a fait la même expérience il y a quelques années, ils avaient intégré Lakonia comme membre du groupe avant de revenir à leurs bases classiques, vous souveniez-vous de cette tentative avortée avant de vous lancer ? En clair, avez-vous des regrets avec le recul sur cet album et cette période ?

Non, aucun regret ! Je pense que nous avions besoin de cette période afin d’évoluer et de comprendre en profondeur ce que nous étions et ce dont nous avions besoin. Nous avons eu du bon temps et nous avons fait du super boulot ensemble. Nous avons nos résultats et c’était une vraie satisfaction !





Georg, ton autre actualité est ce nouveau projet –Phantasma- sur lequel nous venons d’échanger. Ce projet contient pas mal de chant féminin, le fait d’avoir travaillé un disque complet avec Charlotte a-t-il pu jouer sur le fait que le nouveau Serenity ne contienne que du chant masculin ?

Non, pas vraiment… Phantasma est quelque chose de complétement différent ! Il n’y avait aucune vraie influence sur une quelconque décision prise avec Serenity en raison de Phantasma !


Musicalement le groupe garde sa voie power métal mélodique, "Codex Atlanticus" semble être un parfait condensé du meilleur du genre avec la puissance mêlée parfaitement à la mélodie. A cet égard, cet album représente un mix du meilleur de Stratovarius, de Kamelot avec les qualités mélodiques et accrocheuses de Sonata Arctica ou de Freedom Call. Es-tu d’accord avec ces rapprochements et cette idée de melting-pot du meilleur de ces groupes ?

J’aime beaucoup cette idée de melting-pot, merci (Sourire) ! C’est  également un énorme compliment que d’être comparé aux sons des groupes que tu viens de citer qui étaient et sont encore de grandes influences pour nous et avec qui nous avons été heureux de partager les mêmes tournées et scènes.
Mais je pense que le principal thème est que notre marque de fabrique, que le son Serenity est toujours solide et continue de grandir d’album en album. C’est notre principale priorité !


Avec cet album, vous gardez une spontanéité qu’ont perdu pas mal de formations du style, comment gardez-vous cette fraîcheur après tant d’années ? Pour en revenir à Phantasma est-ce que les sides-projects sont une des clés ?

Non, ce n’est pas la clé mais c’est certain que c’est un bon complément qui nous permet de tirer l’inspiration de tels projets !


"Codex Atlanticus" un concept-album. Serenity a toujours aimé proposer des disques conceptuels, n’est-ce pas devenu difficile de trouver des sujets, les concept-albums se multipliant, les sujets commencer à un s’épuiser, où trouvez-vous l’inspiration ?


Je ne dirais pas que c’est un vrai concept-album quant à sa signification profonde. Mais il y a un fil conducteur principal, et le thème est l’incroyable vie et l'héritage de Léonardo da Vinci.
Pour être honnête, ce fut une vrai défi de pouvoir livrer une si large gamme de perspectives sur un thème aussi difficile et si utilisé. L’idée de traiter des différents moments de sa vie nous a donné un peu plus d’espace pour expliquer ses avis sur certains sujets, mais c’est malgré tout une approche totalement différente de celle d’un album “normal” avec de multiples concepts ou sujets.





La pochette, superbe d’ailleurs, fait penser à celles du Trans Siberian Orchestra, elle est parlante et nous fait bien comprendre que l’on évoque la vie de Leonard de Vinci. Comment met-on en paroles et musique la vie d’un homme aussi connu qui a eu une œuvre fabuleuse ?


Tout d’abord merci pour cette comparaison! Nous avions l’idée de parler de la vie de Léonard de Vinci depuis quelque temps et nous avons finalement pu la concrétiser avec ce nouvel album. Nous avons dû faire des recherches multiples et complexes mais aussi mettre un peu de nous-mêmes pour sortir ce “Codex Atlanticus” comme un opéra unique. Nous voulions qu’il soit différent, qu’il ne soit pas banal et encore moins niais et je pense que nous avons réussi de ce point de vue.
La musique est finalement arrivée de façon spontanée pendant que nous déroulions l’histoire, et les idées sont venues naturellement pour coller extrêmement bien au personnage.


La France a toujours eu l’air de te plaire. Outre le fait que Léonard de Vinci a pas mal vécu en France, vous avez travaillé avec Clémentine qui est française, tu as travaillé avec Fairyland en 2009, il a un lien particulier avec notre pays ou c’est un joli et heureux hasard ? Sais-tu enfin que depuis ce disque Fairyland n’a plus rien sorti et qu’ils s’apprêtent à revenir, pourrais-tu de nouveau bosser avec cette formation ?


La France est un super pays où il y a plein de très grands artistes. Mais oui, cette fois-ci ce n’était qu’une très sympathique coïncidence (Sourire) ! Et malheureusement, nous avons aucune information concernant Fairyland à ce jour!


Qu’attendez-vous de la sortie de cet album ?

Nous avons toujours souhaité étendre notre base de fans. Nous aimerions exporter cet opéra dans de nouveaux pays et être capables d’établir notre nom sur le devant de la scène. Quant au reste, il viendra avec le temps. Mais nous pensons que c’est notre meilleur album à ce jour !


Et quelle est la prochaine étape ?

C’est bien évidemment notre tournée en tête d’affiche commune avec Xandria et Jaded Star. Après les concerts que nous allons faire en décembre avec Hammerfall et Rage, nous nous concentrerons pour construire notre nouvelle set-list pour la tournée 2016. Et enfin, nous allons sortir de nouvelles vidéos sympas…





Quel est ton meilleur souvenir d’artiste ?

Mon meilleur souvenir en tant que musicien arrive tous les soirs à la fin de notre prestation en allant à la rencontre de nos fans et pouvoir saluer notre public : cela s’imprime dans mon esprit à chaque fois, c’est à chaque fois différent mais toujours aussi important ! Le retour de nos fans est la chose la plus importante pour nous !


Au contraire, le pire ?

J’ai dû annuler plusieurs concerts avec Kamelot en 2009 à cause d’une inflammation intra-auriculaire ! C’était vraiment une situation emmerdante ! De façon générale, quand tu es en tournée et que tu es malade, ça craint énormément !


Nous avons commencé cette interview avec la question qu’on t’a trop souvent posée, au contraire, quelle est celle que tu souhaiterais que je te pose ?

Hum, c’est un bonne question… Eh bien, personne ne nous pose de question concernant notre batteur Andy. Je pense qu’il serait content d’être questionné sur son travail dans Serenity début le début (Rires) !





Merci

(En français) Merci à toi ! Merci énormément de donner cet espace à Serenity et restez connectés pour connaître nos prochains concerts. Et à bientôt à Paris, en février plus précisément ! Merci encore et à très bientôt !


Merci à Noise pour sa contribution...


Plus d'informations sur http://www.serenity-band.com
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 6066
  • 6067
  • 6068
  • 6069
Haut de page
EN RELATION AVEC SERENITY
DERNIERE CHRONIQUE
SERENITY: The Last Knight (2020)
4/5

“The Last Knight” s’inscrit dans la continuité d'un power metal symphonique et mélodique, certes sans surprise, mais à l’écriture et à l'interprétation sans faille.
DERNIERE ACTUALITE
SERENITY: Nouvel album en janvier
 
AUTRES ARTICLES
ADIEU, MONSIEUR BOWIE... ET MERCI !
Music Waves venait tout juste de terminer la chronique exhaustive de la riche discographie par l'entremise de son fan ultime -Corto 1809- et c'est lui qui nous fait part de son immense tristesse à l'annonce du décès de son "héros"...
JOE LOUIS WALKER (22 OCTOBRE 2015)
C'est de nouveau une légende vivante -Joe Louis Walker- que Music Waves a une nouvelle fois rencontrée pour évoquer son actualité et son 23e album studio et sa vision du blues...
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022