MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - WARREN HAYNES (06 MAI 2015)
TITRE:

WARREN HAYNES (06 MAI 2015)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

BLUES



C'est le lendemain d'un concert complet de Gov't Mule que nous avons eu la chance de croiser à nouveau la route de Warren Haynes...
STRUCK - 10.07.2015 -
5 photo(s) - (0) commentaire(s)

Visiblement aussi éreinté par la tournée avec Gov't Mule que ravi de nous revoir, Warren Haynes fait le point avec nous pour évoquer les choix artistiques pris pour son troisième album solo "Ashes And Dust" sorte de retour aux sources, la carrière de Gov't Mule et enfin, les raisons de la séparation du Allman Brothers Band.





Vous avez encore joué dans un Trianon complet hier. Comment expliques-tu cette relation avec le public français ?


Warren Haynes : J’apprécie énormément ces concerts où le public est passionné et pendant lesquels tu peux ressentir l’énergie de la foule. Cela a toujours été le cas depuis notre tout premier concert à Paris. Je pense que le public français est très attentif à la musique : c’est un public très informé qui prend la musique pour quelque chose de très sérieux !


Durant toute leur longue carrière, les Allman Brothers ne sont venus jouer en Europe que deux fois - ce que j’ai toujours considéré comme une erreur - mais avec Gov’t Mule, nous ne souhaitons pas reproduire cette même erreur.



Lors de notre dernière rencontre, tu nous avais avoué que si les Allman Brothers étaient très populaires aux Etats-Unis, ils n’avaient pas travaillé le marché européen. Penses-tu être en passe de combler ce manquement avec Gov’t Mule ?

Et bien, nous essayons de faire en sorte que le public européen soit attentif à nous. Et j’ai l’impression que c’est de plus en plus le cas. Durant toute leur longue carrière, les Allman Brothers ne sont venus jouer en Europe que deux fois - ce que j’ai toujours considéré comme une erreur - mais avec Gov’t Mule, nous ne souhaitons pas reproduire cette même erreur.
Et si nous continuons à entretenir cette relation avec ce public, je suis convaincu que le bouche à oreille fera son office…





A cet égard, prévoyez vous de jouer dans des salles plus grandes à l’avenir, notamment ici à Paris, ou alors jouer deux soirs de suite ?

Nous avons plutôt l’habitude de jouer dans la même salle deux ou trois soirées consécutives aux Etats-Unis. Pour l’Europe ? Nous n’avons clairement pas fait de prévision, même si j’aimerais bien évidemment jouer devant plus de personnes qui apprécieraient notre musique...


Il était très important de faire cet album-là à ce moment de ma vie



Ton actu est ce nouvel album solo: "Ashes and Dust". Le précédent album était très axé blues alors que ce dernier est plus orienté country, folk voire même celtique. Est-ce un choix d’aborder des styles musicaux différents sur chaque album solo ?

Je ne sais pas si je continuerai à faire cela sur tous les albums mais ce qui est certain, c’est qu’il était très important de faire cet album-là à ce moment de ma vie ! J’avais accumulé toutes ces chansons depuis trop longtemps. J’ai écrit ce genre de chansons toute ma vie. J’ai grandi dans une petite ville dans les montagnes de Caroline du Nord, appelée Ashville. La musique bluesgrass et le musique celtique - la musique mountain comme on dit là-bas - est dominante dans cette région.


Dans ces conditions, pourquoi ne pas avoir sorti un tel album bien avant puisque il semblerait que ce sont tes racines musicales finalement ?

Cette musique est une partie de mes racines musicales parmi les nombreuses autres que j’apprécie. Jusque présent, j’ai choisi le chemin du rock et du blues, mais comme on l’a évoqué lors de notre dernière interview, la musique soul a été ma première inspiration ! Mais effectivement, j’ai grandi avec cette musique celtique mais également rock… Bref, je suis de ceux qui n’ont aucun problème avec le fait d’aimer plusieurs types de musique.
Enfin, je ne suis pas convaincu que les gens auraient compris si j’avais sorti cet album il y a 15 ans. Mais j’ai commencé sérieusement à faire cet album il y a un peu plus de cinq ans.


Avant même "Man In Motion" donc ?

Exactement ! Avant "Man In Motion", nous avions prévu de rentrer en studio avec des musiciens disparus entre-temps, pour enregistrer certaines des chansons qui auraient dû figurer sur un album qui n’a finalement jamais vu le jour. Malgré tout, j’ai continué à écrire des chansons dans la même orientation musicale, et c’est quand j’ai rencontré et joué avec les musiciens de Railroad Earth que je me suis dit qu’il serait intéressant d’enregistrer ces nouvelles chansons, mais aussi d’autres plus anciennes que je n’avais pas enregistrées.


Cet album est quasi-acoustique : peut-on le considérer comme un retour aux racines ?

Bien sûr ! Pour moi qui ai grandi en Caroline du Nord, cette musique fait partie de mes racines. Mais encore une fois, c’est surtout le grand nombre de chansons que j’ai écrit dans cette orientation musicale qui a provoqué cet album.


Un album retour aux sources, le titre de l’album en lui-même… rassure tes fans, ce n’est pas le dernier album qui marquerait que la boucle est bouclée !


(Rires) Au contraire, c’est le premier !





Considères-tu que cet album ouvre un nouveau chapitre de ta carrière ?


Tout à fait ! En effet, quand nous avons quitté le studio, nous avions enregistré près de 30 titres… Nous en avons choisi 13 pour cet album et nous avons gardé les 17 autres. Je pense que nous allons continuer le processus ! A une époque, j’avais même à l’esprit de sortir soit deux albums dans un laps de temps très court, soit un double album. Mais nous avons estimé que ce serait trop: nous avons donc décidé de garder ces titres sous le coude et continuer à les travailler pour le futur.


Gov’t Mule auraient pu jouer ou enregistrer certaines chansons de "Man In Motion" ou "Ashes And Dust", mais je ne pense pas que ça aurait été une bonne décision de faire en sorte que Gov’t Mule soit si 'traditionnel' d’une certaine façon !



Tu abordes également des styles musicaux différents dans Gov’t Mule mais ces différents styles sont mélangés dans un même album. Considères-tu ta carrière solo comme une façon de creuser plus profondément certains styles en particulier et de plus expérimenter ?


J’ai écrit beaucoup de chansons que je ne considérais pas comme pouvant être des chansons de Gov’t Mule ou encore pour les Allman Brothers… Gov’t Mule auraient pu jouer ou enregistrer certaines chansons de "Man In Motion" ou "Ashes And Dust", mais je ne pense que ça aurait été une bonne décision de faire en sorte que Gov’t Mule soit si 'traditionnel' d’une certaine façon ! Mais je voulais faire un album qui sonne de la façon dont je voyais les chansons. Je ne pouvais donc que les enregistrer par moi-même en prenant une orientation musicale différente.


Cet album a fait l’objet d’une collaboration avec Railroad Earth. Comment les as-tu rencontrés ? Comment avez-vous travaillé ensemble et enfin, prévoyez-vous de tourner ensemble à l’avenir ?

Je les ai rencontrés il y a 6 ou 7 ans. C’est un groupe extraordinaire qui a une belle petite renommée aux Etats-Unis. Notre première rencontre date d’un concert du Allman Brothers Band dont ils faisaient l’ouverture. A l’époque, j’avais écouté et vraiment apprécié leur concert. Plus tard, nous étions programmés dans un même festival. Je les ai invités à me rejoindre lors de ma représentation acoustique en solo. Nous nous sommes énormément amusé, la musique était si géniale…  que lors d’un autre de mes concerts acoustiques en solo, je leur ai demandé de m’accompagner. Pour l’occasion, nous avions beaucoup répété et tout fonctionnait à merveille. C’est à partir de ce moment que je me suis dit qu’il serait intéressant de travailler sur le prochain album solo. Maintenant, j’espère que nous aurons l’occasion de tourner ensemble !


Le titre ‘Spot Of Time’ était censé figurer sur le prochain album du Allman Brothers Band avant que le groupe décide de se retirer définitivement en 2014… nous ne pouvons pas y croire…

Je sais: c’est difficile d’y croire…


Mais tu nous confirmes cette décision ?

Oui !


Tu es conscient que cette décision va décevoir des millions de fans ?

Je le comprends et je suis le premier à en être désolé !


Ce n’est donc pas ton choix ?

Non ! Ce fut une décision de groupe mais j’estime que nous aurions dû faire encore au moins un album studio ! Et effectivement 'Spot Of Time' aurait dû figurer sur cet album, mais ce ne fut pas possible parce qu’il était impossible de tous nous réunir dans le même endroit au même moment.


Malgré tout, en 2013, tu disais avoir écrit 5 ou 6 titres de ce futur album - c’est à dire plus ou moins la moitié d’un album - c’est dur de comprendre pourquoi vous ne l’avez pas enregistré finalement.


C’est déroutant, je le sais ! Mais Greg Allman se concentre sur son projet solo. C’est également mon cas avec Gov’t Mule et ma carrière solo. Derek Trucks est également monopolisé par le Derek Trucks Band… bref, je suppose que, d’une certaine façon, la composition de nos chansons a été axée pour ces projets solos.
Le groupe Allman Brothers Band n’a jamais passé beaucoup de temps à répéter, composer, préparer l’enregistrement… ensemble ! Nous n’arrivions jamais à faire en sorte que tous les membres soient excités à faire cet album !


Le groupe Allman Brothers Band existe depuis 1969 [...] faire en sorte que les membres originaux se réunissent, communiquent ensemble, collaborent et travaillent ensemble … n’est pas facile ! Il y a une longue histoire avec des membres têtus qui ne se traduit pas forcément par une envie de travailler ensemble !


Je peux le comprendre mais une telle décision avec de tels arguments semble très égoïste pour les centaines de milliers de fans qui vous suivent…

Le groupe Allman Brothers existe depuis 1969. Personnellement, je suis dans le groupe depuis environ 25 ans, je ne suis donc pas un membre originel. Et quelques fois, faire en sorte que les membres originels se réunissent, communiquent ensemble, collaborent et travaillent ensemble… n’est pas facile ! Il y a une longue histoire avec des membres têtus qui ne se traduit pas forcément par une envie de travailler ensemble ! Bref, tout cela n’est pas vraiment de mon fait (Sourire)…


Tu ne fermes donc pas la porte en ce qui te concerne, et notamment pour des concerts évènements ?

Je laisse toujours la porte ouverte (Rires) !





Et finalement que vont devenir ces autres titres composés pour l'Allman Brothers Band non enregistrés, en dehors de 'Spots Of Time' ?

En fait, nous en avons enregistré deux. Un autre a été enregistré et figurera peut-être dans le prochain album…


Avec Gov’t Mule, tu as sorti un album live qui reprenait "Dark Side Of The Moon" de Pink Floyd. Qu’est-ce qui vous motive dans cet exercice et que retires-tu de cette expérience ?

Le nom de cet album est "Dark Side Of The Mule" mais ce n’est pas seulement "Dark Side Of The Moon": c’est une collection de chansons de Pink Floyd. Certaines sont issues de "Wish You Were Here", d’autres de "Dark Side Of The Moon", d’autres de "Meddle", et une de "The Wall". Nous avons juste choisi 90 minutes de chansons de Pink Floyd que nous voulions jouer sur scène.


Mais pourquoi se lancer dans l’exercice de reprises quand on a comme toi, une discographie plus qu’étoffée ?


Deux concerts par an, à Halloween et au Nouvel An, nous faisons des concerts thématiques pendant lesquels nous jouons les chansons d’autres artistes. Par exemple, les Halloween des 10 dernières années, nous avons fait 90 minutes de Rolling Stones puis 90 minutes de Jimi Hendrix… Nous avons repris "Who’s Next" des Who, mais également "Houses Of The Holy" de Led Zeppelin. L’an dernier, nous avons joué pendant deux heures et demi des titres de Neil Young…


J’aime vraiment aller et venir d’un projet à un autre. Cela me permet de rester inspiré !


Comment qualifierais-tu ta carrière musicale qui va du Allman Brothers Band à Gov’t Mule en passant par ta carrière solo ?


J’aime vraiment aller et venir d’un projet à un autre. Cela me permet de rester inspiré !


Et les concerts reprises vont dans ce sens également ?

Exactement ! C’est un défi sympathique qui est amusant, aussi bien pour nous que pour le public. D’une certaine façon, cela influence notre musique à venir…


Cela explique aussi pourquoi on ne sait jamais à quoi s’attendre venant de toi, à savoir que ta musique évolue d’album en album…

Tout à fait ! Ce nouvel album est vraiment différent.


Et sauf si le prochain album est composé des 17 autres titres issus des sessions de cet album, le prochain risque d’être différent aussi…


Il y a d’autres types d’albums que je souhaiterais faire. J’aimerais beaucoup faire un album de blues, mais également un album instrumental influencé par le jazz… Mais avant cela, je pense qu’après cet album, il y aura un album de Gov’t Mule.


En revanche, quel type de musique ne te vois-tu pas jouer ?

L’influence rock de Gov’t Mule vient des Jimi Hendrix, Led Zeppelin voire Pink Floyd, Cream, Free… Toutes les musiques des années 1969 à 1974 nous ont plus ou moins influencés et cela refait surface à un moment donné.


Enfin, quelles sont tes attentes pour ce nouvel album solo ?

Encore une fois, si j’ai fait cet album, c’est que j’ai estimé qu’il était nécessaire pour moi d’enregistrer toutes ces innombrables chansons écrites dans ce style musical. Si les gens réagissent positivement, ce qui semble être le cas au regard des premiers retours, c’est cool (Sourire) !


Une tournée est en train de se monter, je présume avec des dates françaises ?

Nous essayons de monter une tournée avec Railroad Earth, et si nous avons de la chance, nous aurons une date en France. Sinon, j’ai entendu parler d’un festival dédié à Django Reinhardt. Il est trop tard pour l’édition 2015 mais c’est un festival dans lequel j’adorerais jouer. J’adore ce que Django Reinhardt a fait avec Stéphane Grappelli, et ce n’est pas un hasard si 'Company Man' a des intonations manouches.




Merci

Merci à toi. Ce fut un plaisir de te revoir !


Merci à Loloceltic pour sa contribution.


Plus d'informations sur http://www.warrenhaynes.net/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 4596
  • 4597
  • 4598
  • 4599
  • 4600
Haut de page
EN RELATION AVEC WARREN HAYNES
DERNIERE CHRONIQUE
WARREN HAYNES: Ashes & Dust (2015)
4/5

Cet album se révèle d'une richesse qui semble sans limite, ne laissant aucune place à l'ennui et révélant ses trésors écoute après écoute.
DERNIERE ACTUALITE
WARREN HAYNES DONNE RENDEZ-VOUS AUX LECTEURS DE MUSIC WAVES!
 
AUTRES ARTICLES
HELLFEST OPEN AIR 2015 - AMBIANCE
J’ai 10 ans... Si tu n'y crois pas, l'Enfer va te refaire la gueule à la récré !
TWILIGHT MOTION (29 JUIN 2015)
Après un deuxième album "Blind Eye" marqué du sceau de l'expérimentation, Music Waves ne pouvait pas ne pas approfondir le dossier Twilight Motion...
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020