MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - STOMB (05 MAI 2015)
TITRE:

STOMB (05 MAI 2015)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

METAL PROGRESSIF



A la veille du concert évènement à la Boule Noire le 15 Mai en compagnie de nos amis de Beyond the Dust, Alexandre -bassiste de Stömb- a répondu aux questions de Music Waves..
STRUCK - 07.05.2015 -
2 photo(s) - (0) commentaire(s)

Quelle a été l’évolution du groupe depuis votre EP de 2013 ?

Alexandre : Nous avons énormement travaillé depuis notre EP "Fragment", aussi bien sur la musique que nous souhaitions produire que sur le concept visuel et philosophique du groupe. Notre vision a pris forme avec ce premier album.


"The Grey" a reçu des critiques très positives, à commencer sur Music Waves ? Comment expliquez-vous cela ?


On ne se l'explique pas, c'est juste un réel plaisir pour nous de recevoir un tel accueil car nous ne savions pas comment réagirait le public face à notre projet. Nous cherchons seulement à composer une musique qui fasse voyager l'auditeur à travers de vastes étendues oniriques pour qu'il ressente de multiples émotions.


On a évoqué les retours positifs de la presse française. Qu’en est-il de celle étrangère ?

La presse étrangère nous a réservé un excellent accueil jusqu'à présent et nous nous en réjouissons. On espère que cela va continuer notamment dans les pays anglophones et en Allemagne.


Vos influences sont très variées allant de Dream Theater à Meshuggah en passant par Tesseract ou Tool qui sont également cités dans la chronique de Music Waves. Vous reconnaissez-vous dans ces comparaisons flatteuses ?

Tous ces groupes font intégralement partie de nos influences musicales mais il serait prétentieux pour nous de se comparer à de tels groupes qui ont, chacun à leur niveau, révolutionné le monde du métal. Que des chroniqueurs nous comparent à de tels groupes est plus que flatteur pour nous.





A la lecture de toutes ces comparaisons, qu’est-ce qui vous guide dans ces directions musicales ?

Ce sont avant tous nos émotions qui nous guident lorsque nous composons. Il n'y a jamais de modèle prédéfini à notre manière de composer, la musique se construit et s'assemble dans un flux continu.


Ne craignez-vous pas de déstabiliser l’auditeur sachant que plusieurs écoutes sont nécessaires pour découvrir toutes les subtilités de cet album alors qu'à l’ère de la surconsommation musicale, le public n’accorde plus ce temps ?

C'est effectivement un pari risqué mais nous ne faisons pas de la musique en ayant un but marketing où nous ne serions qu'un simple produit de consommation, et nous pensons que cela s'est compris, en témoignent les retours plus que positifs sur cet album. Le public le ressent, quand des musiciens sont honnêtes vis-à-vis d'eux et quand on ne cherche pas à les prendre pour des moutons dénués de goûts musicaux.


N’avez-vous pas peur que votre musique s’adresse exclusivement à un public de connaisseurs voire de musiciens ?

C'est une question qui s'est posée, mais de nombreuses personnes qui n'écoutent pas nécessairement de métal et qui ont écouté "The Grey" ont été séduites. Et le fait de ne pas avoir de chant "métal" a contribué à une ouverture de public bien plus large. Ce qui nous conforte dans la direction que nous avons prise pour ce projet.


Hormis quelques passages, votre album est pratiquement instrumental, évoquant ainsi un Liquid Tension Experiment. Pourquoi ce choix ?

Ce choix s'est fait naturellement. Après plusieurs essais pour intégrer du chant dans Stömb, nous avons constaté que rien ne correspondait à nos attentes. Nous avons alors décidé de continuer sous forme instrumentale, en travaillant autrement les morceaux. Et nous ne regrettons absolument pas ce choix.


Est-il envisagé de créer des textes complets par la suite ? Si oui, en français ou en anglais ?


Nous pensons à accompagner chacune de nos prochaines réalisations par un texte en anglais, comme nous l'avons fait pour "The Grey", qui donnera le ton de chaque album. Mais il n'y aura pas de textes complets pour illustrer chaque morceau.


On a évoqué Liquid Tension Experiment. Etes-vous fan du travail du groupe ? D’ailleurs et à la lecture des comparaisons susmentionnées, vous sentez-vous plus proches d’un LTE ou d’un Animals As Leaders ?

C'est un groupe que nous apprécions tous, mais nous nous sentons plus proches d' Animals as Leaders.


Comment est né le titre 'The Complex' ? Quelle a été sa construction ?

Ce titre a donné le "La" à notre album. Au départ, les principaux riffs de la première moitié du morceau avaient été composés et chacun d'entre nous y adhérait. On recherchait un univers à la fois brutal et lancinant. Ensuite nous avons travaillé sur l'intro, qui est d'ailleurs devenue le prélude de l'album en quelque sorte. Nous recherchions finalement à éprouver l'ensemble des riffs à travers des contrastes musicaux tout en maintenant un certain équilibre, une certaine tension. Tout le morceau a été construit avec ce leitmotiv. Quand on y réfléchit, on se rend compte que ce morceau est l'un des tous premiers à avoir été écrits et, en même temps, c'est le dernier que nous avons finalisé du point de vue de la composition. C'est peut-être celui qui nous ressemble le plus !





Quelles sont vos attentes concernant cet album ?


Nous espérons qu'il continuera à réjouir ses auditeurs présents et futurs.


Par ailleurs, votre actu est une date à La Boule Noire le 15/05 en compagnie de nos amis de Beyond the Dust, et d'un autre groupe du giron Dooweet. Qu’attendez-vous de cette date ?

Nous avons hâte de pouvoir présenter nos nouveaux morceaux en live, surtout avec une telle affiche. Ce sera l'occasion de proposer l'univers visuel auquel on accorde aussi beaucoup d'importance. D'une manière générale, jouer en live est toujours une expérience à la fois stressante et enivrante.


On a évoqué Dooweet, quel est l’apport d’un tel soutien derrière vous ?

Notre collaboration avec Dooweet est géniale. On se se sent totalement soutenus. Avoir une structure qui nous accompagne dans la promotion de notre album est indispensable. Tout cela n'aurait pu se faire sans eux. L'équipe est à la fois sérieuse et accessible, sans fioritures. Leur état d'esprit est le nôtre.   


Certains titres sont très lourds au niveau du son ('Corrosion Juncture', 'The Complex') et d’autres plus calmes ? Comment envisagez-vous votre future direction musicale ?

Rien n'est prédéfini à l'avance, mais les bases de notre musique sont là. Le futur sera encore plus lourd et plus sombre.


En clair, quelle est la prochaine étape ?

Nous aimerions réaliser un EP numérique avec quelques guests au chant juste pour le plaisir. Mais surtout continuer à composer notre 2eme album.


Un dernier mot aux lecteurs de Music Waves


Un grand merci pour l'intérêt que vous avez porté à lire cette interview. Continuez à lire Music Waves et à bientôt en live.



Plus d'informations sur https://www.facebook.com/stombofficial
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 4431
  • 4432
Haut de page
EN RELATION AVEC STOMB
DERNIERE CHRONIQUE
STOMB: Duality (2017)
4/5

Stömb nous emmène au plus profond de la psyché humaine pour un chaotique voyage métallique.
DERNIERE ACTUALITE
STÖMB : Nouvel EP en septembre
 
AUTRES ARTICLES
BOULEVARD DES AIRS (17 AVRIL 2015)
Music Waves a rencontré les leaders du groupe Boulevard des Airs dans le cadre de la promotion de son nouvel album "Bruxelles" dont est extrait 'Emmene-Moi' qui innonde les ondes radios actuelles...
ARENA - INTERVIEW DANS LA VILLE ROSE/ CONNEXION LIVE (22 AVRIL 2015)
C'est avec une grande disponibilité et dans un climat hypra détendu que s'est déroulée l'interview de Arena à Toulouse au Connexion Live ce 22 avril 2015.
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021